Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Alors qu'elle est encore une écrivaine débutante, Carmen Maria Machado rencontre une jeune femme sophistiquée et fascinante qui la séduit. Très vite, cette passion est partagée et elles s'installent ensemble dans leur "maison rêvée" pour vivre pleinement leur amour. Mais ce rêve tourne rapidement au cauchemar quand la compagne de Machado devient jalouse, paranoïaque et violente tant en paroles qu'en actes. Cette "maison rêvée" ne serait-elle pas un pièce ou une prison? Peu à peu l'autrice s'enferme dans une relation toxique dont elle peine à s'échapper...

Un très beau récit sur un sujet rarement abordé en littérature: la violence conjugale au sein des couples de même sexe. L'autrice relate sa propre histoire, tout en faisant un état des lieux des recherches sur ce sujet. Cela donne  un livre intelligent, inventif, important!

Hélène

Paru en août 2021. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Hélène Cohen. Aussi disponible en version numérique.

 

Quelque part en Europe, peut-être dans pas très longtemps: il fait chaud, les températures continuent d'augmenter de semaine et semaine, les arbres ne donnent presque plus de fruits, la terre presque plus de légumes. Skalde et sa mère Edith vivent dans une communauté séparée du reste du monde par une rivière, dont ils ont fait sauter le pont il y a bien longtemps, pour se protéger. Personne ne sait ce qu'il se passe au-delà du cours d'eau. Un jour, lors d'une promenade en forêt, Skalde croise le chemin d'une petite fille aux cheveux roux, couleur qui détonne étrangement dans cette région où même les animaux sont progressivement devenus blancs. Meisis emménage avec les deux femmes, devenant un sujet de discorde supplémentaire entre la mère et la fille, et surtout avec le reste des villageois. Superstitieux, ils mettent bientôt en branle une véritable chasse aux sorcières pour se débarasser de l'enfant ainsi que d'Edith et Skalde.

Helene Bukowski, jeune autrice allemande, signe un premier roman qui se lit presque d'une traite. La nature, malade mais toujours plus forte que l'humain, s'étend en toile de fond pesante d'un huis-clos sous tension, où les relations de groupe et interpersonnelles sont disséquées avec noirceur et poésie. La tension monte au fil des pages, soulevant des questions mais n'apportant pas toujours de réponse. On se laisse embarquer volontiers dans cette histoire qui, sans révolutionner le genre, offre un bon moment de lecture et quelques belles trouvailles stylistiques!

Hélène

Paru en août 2021. Traduit de l'allemand par Sarah Raquillet et Elisa Crabeil. Existe aussi au format numérique.

Allongée sur une table d’auscultation, les jambes écartées, une jeune femme observe le Dr Seligman s’y affairer. Elle contemple son crâne chauve avec attention, lui imagine une vie amoureuse, ce qui va déclencher en elle un monologue intérieur complètement déjanté. Tout y passe : ses propres relations intimes, son histoire familiale, celle du peuple allemand duquel elle descend, la culpabilité liée à la Shoah. Mais elle pérore aussi sur la question du genre, sur ce corps qui l’enferme et dont elle essaye de se détacher. Dans ce flux de pensée inépuisable, on comprend au fur et à mesure la nature de l’opération qui se trame entre ses cuisses.

L’auteur, allemande exilée à Londres, traite de tous ces sujets avec une verve délicieuse, un humour plein de dérision et d’esprit. C’est hilarant, jubilatoire, intelligent ! On le lit d’une traite.

Olivier

Paru en août 2021, traduit de l’anglais par Pierre Demarty. Existe aussi en version numérique.

quatreheures shriverLionel Shriver nous propulse au cœur d’un conflit de couple : Serenata et Remington, la soixantaine, se déchirent autour d’un marathon. Sereneta a toujours été addict au sport mais vient d’apprendre qu’elle ne pourra plus le pratiquer pour des raisons médicales. Remington, plutôt pantouflard de nature, choisit ce moment peu opportun pour annoncer à sa compagne qu’il se lance le défi de courir un marathon. La tension monte…

A travers cette histoire, l’autrice dresse le portrait d’une société occidentale (et notamment américaine) en proie à ses addictions, obsédée par le culte du corps et tétanisée par l’angoisse de vieillir.  Ecriture au scalpel, dialogues incisifs, narration maîtrisée, finesse psychologique des personnages  : c’est implacable et jubilatoire.

Delphine

Paru en août 2021. Traduit de l'américain par Catherine Gibert. Existe aussi au format numérique.

siderations powersCet enfant de 9 ans vous paraîtra peut-être familier... Viscéralement attaché aux autres espèces vivantes, transpercé par chaque geste qui malmène plante ou animal, mais aussi précipité dans la détresse par la disparition brutale de sa mère, le petit Robin met au défi l'amour infini de son père, astrobiologiste prêt à tout pour résister aux pressions qui lui enjoignent de diagnostiquer et de médiquer son enfant, sujet à de soudaines et incontrôlables crises de rage.

Mais ce n'est là qu'un des fils conducteurs de ce roman passionné et bouleversant, qui s'atterre de l'Amérique trumpienne sans jamais nommer l'ex-président, qui nous fait visiter des planètes virtuelles pour s'émerveiller des ressources infinies de la vie prête à surgir dans les terrains les plus hostiles, et nous invite, en convoquant le classique de la SF Des fleurs pour Algernon, à explorer les ressources et limites de l'intelligence artificielle, capable peut-être de panser nos blessures, de nous relier à nos semblables mais aussi de nous laisser terriblement seuls.

Un roman riche, sur la crête entre désespoir planétaire et empathie infinie.

Natacha

Septembre 2021. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Serge Chauvin.

lederniereteenville calligarichUn livre au charme certain et dont les pages se tournent au rythme des saisons à Rome. Une langue légère, désinvolte qui nous fait côtoyer tout autant la touchante superficialité de personnages hauts en couleur que la dérive existentielle d’un homme condamné à une terrible solitude intérieure. Beau et mélancolique à la fois...

Grégory

Paru en février 2021. Existe aussi au format numérique. Traduit de l'italien par Laura Brignon.

 

trio boyd1968, Brighton. Une romancière en mal d’inspiration, une jeune actrice au passé trouble, un producteur qui se demande qui il est. Ils évoluent sur le tournage d’un film, chacun avec sa part d’ombres.

Suspense, humour et délicieuses descriptions font de ce roman une très agréable et amusante lecture.

Isabelle

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique. Traduit de l'anglais par Isabelle Perrin.

 

lelivredesdeuxchemins picoultA l’approche de la quarantaine, Dawn hésite entre deux amours : son mari depuis plus de quinze ans, avec lequel elle a eu une fille géniale, et un égyptologue réputé, son premier amour passionné. Le thème de la mort est également très présent car Dawn accompagne des personnes en fin de vie et, autrefois, elle étudiait le Livre des deux chemins qui permettait aux Egyptiens de trouver leur voie vers l’au-delà.

Personnages attachants, belles histoires d‘amour, documentation foisonnante sur l’Egypte ancienne et les fouilles, et aussi, très belles réflexions sur la fin de vie.

Isabelle

Paru en avril 2021. Traduit de l'américain par Marie Chabin. Existe aussi au format numérique.

 

lilasrouge kaiserPuissante et multiforme saga familiale sur les contreforts des Alpes autrichiennes. Suite à ses excès de zèle en tant que chef du parti nazi local, l’ancêtre, Ferdinand Goldberger, doit fuir son village natal avec sa fille. Il recommence sa vie un peu plus loin et tout semble lui réussir. Mais une malédiction semble se transmettre à ses descendants.

Un roman où chaque personnage se trouve confronté au plus profond de sa condition humaine, et notamment à ce qui se transmet, qu’on le veuille ou non, aux autres générations. Un roman où la nature est également omniprésente. Très bonne lecture !


Grégory

Paru en mars 2021. Traduit de l'allemand (Autriche) par Olivier Le Lay.

 

normalpeople rooneyVoici un grand roman sur l’adolescence, l’amitié, l’amour. On vibre avec Marianne et Connell dont on suit les aventures de leurs 15 à leurs 25 ans. Exploration des sentiments, premier amour, (re-)découverte de l’Irlande, entrée dans la vie universitaire, il y a mille et une raisons de se plonger dans ce livre.

Une lecture addictive et agréable.

Catherine M.

Paru en mars 2021 . Existe aussi au format numérique. Traduit de l'anglais (Irlande) par Stéphane Roques.

 

Deux héroines flamboyantes, pleines de grâce, en quête de liberté. Une traversée de la pampa argentine avec pour destination un nouveau mode de vivre ensemble, subversif et en fusion avec la nature. Une histoire d'amour délicieuse, profonde et sans barrières. Une langue poético-punk admirable. Un roman féministe et inspirant. FABULEUX !

Olivier

Paru en avril 2021. Traduit de l'espagnol (Argentine) par Guillaume Contré. Existe aussi au format numérique.

 

 

Un jour viendraGiulia Caminito, nouvelle plume de la littérature italienne, nous offre un roman dense et âpre, à l'image de l'époque et de la région dans lesquelles il s'inscrit, le début du 20e siècle et Les Marches (dans le nord de l'Italie). Dans une langue rugueuse traversée de dialecte, l'auteure nous raconte l'histoire de Lupo et de Nicola, frères que tout oppose mais liés par une profonde affection, au sein d'une famille pauvre et mal aimante, comme tant d'autres dans cette région où les luttes socialistes vont toutefois apporter un peu d'espoir à une jeunesse analphabète et abrutie de travail aux champs. Avec un grand-père anarchiste, un père boulanger, une famille éclatée et engloutie dans ses mensonges, Lupo n'aura de cesse de protéger son frère plus fragile tout en endossant des reponsabilités trop grandes pour lui... Puis, ce sera l'heure de l'engagement, au sein des groupes paysans révolutionnaires et durant la Grande Guerre, et toutes les tragédies de ce début de siècle qui n'épargnera personne. 

Un roman d'une intensité sans pareille, qui se lit d'une traite et au terme duquel on  peut mesurer tout le chemin parcouru jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit là d'une première incursion plus que réussie dans la littérature européenne pour les éditions Gallmeister !!

Catherine D.

Paru en mars 2021, traduit de l'italien par Laura Brignon. Existe aussi au format numérique.

des dieux  sans majusculeHelen tente de mener une adolescence normale parmi sa bande de copains, les "Têtes-de-bites". Entre les paysages d'usine à la dérive, la mort de sa mère, le catholicisme extrême qui pèse sur la ville et ses règles, elle se hisse entre les obstacles grâce à des amitiés franches, pleines de vie et une tante aimante.

Par petites touches, l'auteure installe une atmosphère et dissèque les coeurs étouffés lorsqu'ils essayent de se gonfler pour s'épanouir. Une jeune héroïne forte, volontaire qui peut s'appuyer sur des amis marginaux et attachants.

Olivier

Paru en mars 2021. Traduit de l'américain par Laurence Kiefé. Existe aussi au format numérique.

 

watership downMenacés par la destruction de leur garenne, une bande de lapins que rien n'ébranle se lance dans une quête impétueuse et risquée, où les dangers vont les pousser à se serrer les coudes. Ils vont devoir se frotter à la nature, aux autres espèces, à l'Homme. Un récit d'aventure hyper prenant qui nous fait tourner les pages sans nous en rendre compte.

Moins léger qu'on ne le croirait, cette histoire met en scène des lapins qui nous rappellent aux valeurs essentielles des hommes. Une formidable odyssée animale où loyauté, courage et ouverture sont de mise. Addictif et touchant.

Olivier

Paru en juin 2020, traduit de l'anglais par Pierre Clinquart. Existe aussi en version numérique.

Un jeune étudiannt débarque de Berlin dans la ville e New-York, dans le cadre de ses études en cinéma. Il a dans l'idée de tourner un film sur le sexe mais son professeur lui sermonne qu'il est trop coincé pour y parvenir. Il atterrit dans l'appartement cradingue d'un drôle d'ami, proche des écrivains de la Beat Generation. Il s'interdit surtout de loger chez sa vieille tante, craignant d'être replongé dans l'histoire honteuse de ses ancêtres nazis. A force de l'éviter, il va finir par tomber en plein dedans. Aussi, il rencontre une jeune Américaine qui va le faire douter de son couple et de sa copine, mythomane sur les bords, restée à Berlin.

On suit un héros paumé, secoué dans son confort, qui devra faire des choix de vie et naviguant parmi des personnages drôles, parfois barrés, mais toujours attachants.

Olivier

Paru en janvier 2021. Traduit de l'allemand par Rose Labourie. Existe aussi au format numérique.

Un papillon, un scarabée, une roseUn papillon, un scarabée, une rose : trois éléments qui surgissent inopinément dans la vie de Francie à trois moments-clés de son enfance et adolescence, étroitement liés à sa mère dépressive dont elle sera séparée à l'âge de huit ans. Aujourd'hui, Francie est une jeune femme un peu étrange, qui replonge dans ses souvenirs pour tenter de comprendre ces événements qui lui ont laissé une trace indélébile... Très beau, avec juste ce qu'il faut de fantaisie !!

Catherine D.

Paru en janvier 2021, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy. Existe également au format numérique.

 

 

zoomaniaVoici le deuxième roman d'Abbi Geny traduit en français, et c'est un régal. Quatres enfants se retrouvent orphelins, trois soeurs, un frère. Darlene, l'ainée, majeure au moment du décès du père, la mère étant morte déjà plusieurs années auparavant, décide de s'installer avec ses soeurs et son frère dans une grande caravane qui va leur servir de maison. Aucun des enfants ne sera donc placé en famille d'acceuil. La cohabitation n'est pas facile tous les jours. Et un soir, suite à une dispute, le frère s'en va. Il réappaitra quelques années plus tard et semble s'être radicalisé sur certains sujets. Commence alors un road-trip qui mènera deux des enfants vers le Sud dans une sorte de fuite militante. Cet ouvrage rassemble tous les bons ingrédients d'un excellent roman : condensé d'émotions, d'idéaux, engagement, amour fraternel, loyauté. Une lecture rythmée, énivrante qui nous emmène vers cette frontière tenue et fragile entre enfance et âge adulte où les certitudes s'effondrent parfois violemment.

Catherine M

Paru en janvier 2021. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy. Existe aussi en format numérique.

Le Ladies Football ClubCe livre est un régal, tant par sa forme (roman en vers libres) que par son fond (l'histoire du tout premier club de football féminin anglais )!
Stefano Massini n'a pas son pareil pour camper ses personnages, ces onze ouvrières d'une usine de munitions à Sheffield qui, alors que leurs maris, pères, frères, sont à la guerre (on est en 1917), vont participer à leur émancipation en jouant au ballon... C'est drôle, c'est bien écrit, en un mot, c'est captivant !!

Catherine D.

Paru en janvier 2021, traduit de l'italien par Nathalie Bauer. Existe aussi au format numérique.

 

 

 

toutlebonheur lombardoCe roman attachant au possible dresse le portrait d'un couple et de leurs quatre filles, dans un habile chassé-croisé dans le temps qui nous dévoile, petit à petit, les secrets enfouis et les relations mêlées d'amour et de houle de trois générations et de tempéraments tantôt pleins de fougue, tantôt fragiles, rigides, jaloux, parfois explosifs et se rabibochant toujours.

Le livre se lit comme une série et sera d'ailleurs adapté comme tel.

Natacha

Paru en avril 2021. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laetitia Devaux. Existe aussi en numérique.

 

 

le colibri veronesiComme s'entrelacent et même s'enlacent merveilleusement la vie et la mort dans ce nouveau roman de l'auteur de Chaos calme et de Terres rares !

Jamais linéaire, dans une construction enlevée, tout en mouvement et en surprises, un texte qui, littéralement, danse, Veronesi nous fait voyager dans la vie sans cesse secouée de cet homme qui lutte pour réparer, pour maintenir la vie en place, qui plusieurs fois sert de socle d'amarrage à ses proches.

Dans la vie riche de cet homme qui est frère, fils, père et grand-père, les chocs et les drames, les joies aussi, sont nombreux et c'est chaque fois une explosion de vie et d'émotion pour le lecteur, secoué comme par les vagues d'une tempête et fasciné par le talent de l'auteur à dépeindre l'existence, à nous balader dans le temps, à transpercer notre coeur et à le secouer ensuite comme pour vérifier qu'il est bien vivant.

A lire, vraiment.

Natacha

Traduit de l'italien par Dominique Vittoz. Existe aussi en numérique.

 

La saga des Cazalet, dont les deux premiers volumes sont parus en 2020 à la Table Ronde, est un véritable délice de lecture, tableau de la "bonne société" anglaise des années 1930 et 1940, pleine de finesse et d'humour.

Le premier tome, Étés anglais, nous convie le temps de deux étés (en 1937 et 1939) aux côtés de cette grande famille aisée, réunie pour les vacances sous le toit du Brig et de la Duche dans le Sussex. La maison accueille leurs trois fils ainsi que leurs épouses et leurs enfants, en plus de Rachel, leur fille célibataire. En ces dernières années de presqu'insouciance avant l'entrée de l'Angleterre en guerre, nous suivons tous ces personnages, ainsi que leurs domestiques (gouvernantes, cuisinière, chauffeur, jardinier), dans leur quotidien et leur dynamique familiale. L'autrice s'intéresse aux vies intérieures des adultes comme des enfants, avec un grand talent pour la description - s'inspirant d'ailleurs largement de sa propre famille!

Dans le deuxième volume, À rude épreuve, nous retrouvons la famille au complet ayant emménagé de façon permanente à Home Place. Les hommes sont engagés dans la marine ou l'aviation, ou aux commandes de l'entreprise familiale. Les femmes participent comme elles le peuvent à l'effort de guerre, donnant des cours de secourisme ou faisant la lecture aux grands blessés installés dans un cottage voisin. Les enfants grandissent, s'interrogent sur la guerre, s'émancipent pour certains de leurs parents et des codes de leur société. Pour tout le monde, la vie suit son cours, bien qu'entrecoupé de raids aériens allemands... ce qui nous offre aussi un aperçu de la vie quotidienne des anglais durant le Blitz, une période passionnante.

La série devrait compter cinq tomes, dont le troisième, Confusion, sortira à la mi-mars, et on se réjouit déjà!

Hélène

Traduits de l'anglais par Anouk Neuhoff et Cécile Arnaud. Aussi disponibles en numérique.

 

Deux récits habilement entrecroisés à 150 ans de distance. Le lien principal : une maison bancale dans laquelle ont vécu deux femmes.

Willa, aujourd'hui, ne ménage pas sa peine pour tenter de remédier à de multiples difficultés, une famille compliquée et une situation financière catastrophique. Un siècle et demi plus tôt, au même endroit, Mary se passionne pour les insectes et correspond régulièrement avec Charles Darwin. Elle se lie d'amitié avec son voisin, professeur de sciences en conflit avec son directeur qui n'admet pas ses idées avancées. Deux femmes que réunit leur semblable volonté de faire face aux bouleversements de leurs époques.

Comme dans tous ses romans, Barbara Kingsolver déborde d'empathie pour ses personnages. Tout cela donne un magnifique "tourne-page", d'autant plus que l'auteur ne dédaigne pas l'humour et qu'elle a le sens de la formule.

Véronique

Traduit de l'américain par Martine Aubert. Paru en août 2020. Aussi disponible au format numérique.

 

Fasciné par une troublante histoire entendue lors d’une partie de pêche à la mouche, K. Johnson se lance dans une palpitante enquête à la recherche d’oiseaux volés dans un musée anglais il y 10 ans. Enquête qu’il nous livre dans ce récit et qu’il replace dans un contexte historique plus large. Il s’agit là aussi, malheureusement, d’un chapitre supplémentaire sur cette frénésie destructrice des hommes à vouloir accaparer tout ce que la nature peut « offrir », dont sa beauté (pour le plaisir des yeux, regardez sur internet la photo d´une mouche à saumon victorienne). Un beau livre, avec une mise en pages emplumée, et un thriller plus véridique que… nature dans le monde des collectionneurs d'oiseaux exotiques. Lecture addictive et instructive recommandée.

Grégory

Traduit de l'américain par Doug Headline. Paru en septembre 2020. Aussi disponible au format numérique.

 

 

Un romancier peu inspiré vient se réfugier dans une minuscule cabane, dans un village isolé, au bord de la mer, pour achever un roman qui décidément n’avance pas. Eliasson écrit tel un peintre par petites touches, touches qui sont autant d’états d’âmes d’un artiste qui se frotte aux vertiges de la solitude et des questionnements relatifs à la création littéraire. Un livre au ton apparemment léger, mais profond et poétique à la fois et qui ne manque pas d’un certain et désabusé humour.

Grégory

Traduit de l'islandais par Catherine Eyjolfsson. Paru en septembre 2020.

 

 

Quelle claque que ce premier roman de Stephan Markley ! Ohio réussit la prouesse d’être à la fois un roman à suspens, mais aussi un grand roman politique sur cette Amérique - et sa jeunesse surtout, désorientée. Ohio, c’est l’histoire de quatre trentenaires qui se retrouvent dans la petite ville où ils ont grandi. Par hasard ? Pa tout à fait. Un roman percutant, une écriture agressive et incisive, des pointes de poésie froide et une intrigue qui se met lentement mais diaboliquement en place.

Grégory

Traduit de l'américain par Charles Recourse, paru en août 2020. Disponible aussi en version numérique.