Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

lajeunefemmeetlamer meurisseCatherine Meurisse nous convie, avec l’humour fin dont elle a le secret, à un voyage au pays du soleil levant et à une savoureuse introspection sur les mystères de la création quand on est artiste. Elle s’y met en scène, dessinatrice française en résidence au Japon, désireuse de s’inspirer des paysages japonais, et en proie aux pires difficultés pour restituer la nature, changeante, vivante. Elle y rencontrera un peintre et poète nippon désespéré de son côté de ne parvenir à saisir l’essence même de la femme sur sa toile... Un dialogue entre les deux artistes, drôle et incisif, naîtra de cette rencontre.

Dans les planches de ce roman graphique, des personnages croqués au trait épais avec expressivité et malice évoluent dans des décors dessinés à la plume à la manière d’estampes : le résultat est unique ! Une évasion philosophique pleine d’esprit et rafraîchissante. 

Delphine

Paru en octobre 2021. Existe aussi au format numérique

lejeuneacteur1 sattoufEn 2008, Riad Sattouf réalise son premier long métrage, Les beaux gosses, inspiré de sa propre adolescence, celle-là même qu’il décrit dans ses jubilatoires Arabes du futur. Pour incarner son double adolescent à l’écran, il opte à l’époque pour un “casting sauvage” : il rêve de découvrir un talent à l’état brut, un adolescent qui n’a aucun bagage en tant qu’acteur et qui saurait représenter la candeur (et le côté passe-partout) de son personnage. Vincent Lacoste, âgé alors de 14 ans, décroche le rôle un peu par hasard… et cela va changer sa vie !

Sur base des souvenirs du jeune acteur, Riad Sattouf nous raconte cette expérience inédite et nous dévoile les coulisses du tournage de ce long métrage. C’est évidemment drôle, criant de spontanéité, mais c’est surtout touchant et juste. Un premier tome d’un dyptique, à suivre donc...

Delphine

Paru en octobre 2021. 

aliceguy catelAu rang des oubliées de l’Histoire, s’inscrit sans conteste Alice Guy, la première réalisatrice de l’histoire du cinéma. Contemporaine des frères Lumière, elle dirigera en France plus de 300 films entre 1896 et 1907 avant de s’exiler en Amérique où elle créera sa propre maison de production et son propre studio. Il faudra cependant attendre son décès pour que lui soit attribué son apport exceptionnel au cinéma.

Ce nouveau biopic de Catel et Bocquet s’inscrit dans la lignée de leur travail sur les clandestines de l’Histoire, ces héroïnes qui ont été marquantes  et qui n’ont pas été retenues ou mal retenues.

Le dessin faussement naïf de Catel est cette fois rehaussé de pointes de lavis qui donne une touche plus douce à son dessin habituel à l’encre de Chine.

Olivier C.

Paru septembre 2021. Existe aussi au format numérique

madeleineresistante bertailBasé sur le témoignage de l’héroïne, coscénariste de l’album, Madeleine est avant tout un ouvrage sur la naissance d’une conviction de résistante. Préparée par un père qui a toujours craint que n’éclate ce conflit, humiliée par un officier allemand qui l’envoie au sol lorsqu’elle tente de porter secours à son grand-père,  elle n’a que 16 ans au début de la Seconde Guerre mondiale et pourtant elle n’aura de cesse de vouloir rejoindre la résistance à Paris.

Ce récit confié aux pinceaux de Dominique Bertail, qui a osé le parti-pris du traitement monochrome bleu qui donne cette tonalité originale et froide, est certes un récit de plus sur cette sombre période mais il est sans doute appelé à intégrer la liste des ouvrages qui resteront des indispensables sur le sujet.

Olivier C.

Paru en août 2021. 

ledroitdusol davodeauDavodeau a choisi deux bornes qu’il a reliées ensuite à pied. Un périple de 800 kms entre la grotte préhistorique de Pech-Merle et le village de Bure, emplacement d’un projet de site d’enfouissement où l’être humain actuel compte laisser de bien étranges traces de notre passage : des déchets nucléaires. C’est ce trajet et les questions autour de ces sites qui nous sont racontés. Tout au long de son cheminement, Davodeau en profite pour convoquer des professionnels de l’art pariétal, du nucléaire, de la gestion des sols, des supports de transmission. Il invite aussi son lecteur à s’interroger sur la pérennité (et les conséquences) des actes que nous, humains, sapiens, posons.

Un ouvrage dense, actuel, qui nous questionne aussi sur le monde que nous voulons laisser aux générations futures.

Olivier C. 

Paru en octobre 2021. Existe aussi au format numérique

quelquunaquiparler panaccioneOn devait à Panaccione l’éblouissant Un océan d’amour écrit par Lupano. Une longue ode entièrement muette où son dessin n’avait besoin d’aucune béquille écrite.

Nous le retrouvons ici aux manettes de l’adaptation d’un roman de Massarotto. Et quelle adaptation ! Un roman graphique d’une énergie rare avec de grands passages à nouveau entièrement muets qui se suffisent à eux-mêmes. Cette maîtrise parfois cartoonesque nous emmène dans un récit intrigant, envoûtant qui fleure bon le parfum des étés perdus et l’insouciance de l’enfance. Simon, trentenaire solitaire désabusé, fête seul son anniversaire. Désœuvré, il forme le seul numéro de téléphone qu’il connaît par cœur, celui de la maison de son enfance. Et là, une voix d’enfant, quelqu’un (mais qui ?) décroche et lui répond.

Un album juste et émouvant.

Olivier C.

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique

On a  mangé sur une île, DelcourtHybrider : créer à partir d'assemblages nouveaux. C'est tout le jeu et l'enjeu de la cuisine, du vin et de la bande dessinée.

Et c'est à cet assemblage que nous sommes conviés, comme des invités à la table d'un restaurant étoilé, mais pas n'importe quelle table. Celle qui réunit d'abord un Chef et sa sommelière, Gérard et Catherine Bossé, qui oeuvrent et militent depuis plus de 35 ans pour la reconnaissance culturelle de leur art : la cuisine. Celle qui réunit des auteurs et autrices de bande dessinée ensuite, qui oeuvrent et militent tout autant pour la reconnaissance de leur art dans le champ de la littérature. Quand ces deux disciplines artistiques et culinaires se rencontrent, cela donne un très bel ouvrage, rempli d'humour, de respect et de beauté, et de reconnaissance mutuelle aussi. Sont conviés parmi les invités Etienne Davodeau au scénario, Zeina Abirached, Baru, Fred Bernard, Claire Braud, Camille Jourdy, Philippe Leduc, Tanquerelle, et le collectif Lucie Lom, pour un festin explosif de saveurs colorées, qui reflète à merveille l'engagement social et culturel de son chef. Chaque feuillet de chaque artiste est accompagné d'une recette étoilée et d'un vin soigneusement sélectionné par Catherine. Ça nous met l'eau à la bouche et on n'a qu'une seule envie : ouvrir une bonne bouteille de vin, se plonger dans une bonne bande dessinée et programmer un petit voyage à Angers !

Catherine D.

Paru en septembre 2019. Existe aussi au format numérique.

 

joursdesable dejonghLa talentueuse Aimée De Jongh livre un récit initiatique touchant dans le décor du "Dust Bowl", cette région du Grand Ouest américain dévastée par la sécheresse et ravagée par la famine pendant la grande dépression des années 1930.

John, photographe débutant, y est envoyé en 1934 par la FSA pour réaliser un reportage. Il y sera confronté à ses démons intérieurs mais aussi à des questions éthiques intimement liées au rôle du photographe : ce dernier est-il en droit de déformer la réalité pour que l'image sur la photo colle au message qu'on souhaite qu'elle véhicule ? Comment respecter les êtres humains captés sur la pellicule ? En intercalant quelques photos d'époque dans ses planches de bande dessinée, l'autrice invente et révèle ce qui hors cadre. Elle met aussi en relation étroite l'histoire et la fiction. Le lecteur découvre un pan de l'histoire douloureux mais aussi un personnage de fiction qui se pose des questions essentielles par rapport au drame dont il est témoin. Et c'est passionnant. 

Le dessin plutôt réaliste, dans une palette de jaunes et d'ôcres, nous plonge dans ces nuages de poussières et nous immerge littéralement dans cet univers oppressant. 

Un roman graphique intelligent et très abouti aux atmosphères palpables. Coup de coeur !

Delphine

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique

entreleslignes beaulieu mermouxDominique Mermoux adapte avec pudeur et sensibilité le roman de Baptiste Beaulieu, paru en 2018, Toutes les histoires d'amour du monde

Ce roman graphique relate l'enquête familiale d'un petit-fils qui, pour renouer avec son père, décide de partir sur les traces de son grand-père Moïse, récemment décédé et ayant emporté dans sa tombe certains secrets de son passé. Néanmoins, son aïeul a laissé derrière lui des carnets dans lesquels il a livré son histoire sous forme de lettres adressées à une certaine Anne-Lise dont la famille ignorait l'existence. Une histoire qui traverse une bonne partie du XXe siècle et dont le point culminant semble avoir été la rencontre et la relation de Moïse avec une jeune femme allemande... Mais qui est cette mystérieuse Anne-Lise ? Et quels secrets se cachent entre les lignes des calepins ? Jean va tenter de faire ressurgir les fantômes du passé.

Le dessin de Dominique Mermoux sert magnifiquement le récit : l'enquête contemporaine est développée dans des planches de bandes dessinées traitées de manière relativement classique alors que les retours dans le passé se déploient dans des pages aux dessins davantage jetés, libéré des cases, dans une bichromie de tons bleu et brun qui confère aux souvenirs une atmosphère feutrée. 

Un récit qui parle d'amour, mais aussi de paternité. Une histoire de secrets de famille très touchante. 

Delphine

Paru en mai 2021. 

chroniquesdejeunesse delisleVoyage dans le temps décrit avec subtilité et humour : dans ce roman graphique, Guy Delisle revient sur ses étés de jeunesse où il travaillait comme étudiant dans l'usine de papier de sa ville au Québec. L'occasion de se livrer aussi sur la relation étrange et distandue avec son père, lui-même employé dans cette usine.

Avec son trait épuré et expressif, Guy Delisle nous propose un récit autobiographique d'une grande fraîcheur, qui questionne le rapport d'un jeune au monde du travail.

Delphine

Paru en janvier 2021.

nowheregirl lehucheVoilà un objet étonnant et détonnant : Magali Le Huche est parvenue à nous livrer un récit intime et très personnel par le biais d'un dessin virevoltant voire carrément pop par moments. Elle nous raconte comment, jeune adolescente, elle a décroché de l'école, complètement étouffée par une phobie scolaire qui a pris des proportions ingérables. Et comment sa découverte de la musique des Beatles lui a permis de redonner de la joie à sa vie en cette période troublée : John, Ringo, George et Paul sont alors devenus sa bouée de sauvetage, sa bouffée d'oxygène, ses amis !

Un roman graphique autobiographique inspirant, un personnage dans lequel certains pourront se reconnaître. Le ton est sincère et drôle, le dessin jeté par moments, très pictural à d'autres, carrément libéré !

Une belle découverte, un livre qui fait un bien fou !

Delphine

Paru en mars 2021. Existe aussi au format numérique.

nemoubliepas garin"Ne m'oublie pas" décrit la relation complice et ô combien émouvante entre Clémence, jeune adulte, et Marie-Louise, sa grand-mère atteinte de la maladie d'Alzheimer. Désemparée par la souffrance, les absences et les égarements de sa Mamie, Clémence décide d'organiser une fugue à deux. Histoire de retrouver la maison d'enfance de Marie-Louise qui semble tellement hanter les pensées de son aïeule. Un road-trip qui prend des allures de cavale, mais aussi de retrouvailles avant de faire ses adieux.

Alix Garin nous livre un premier roman graphique, bouleversant et très juste. Son dessin épuré déployé dans une palette de couleurs tendres rend l'atmosphère très douce.

Un récit délicat qui ne laisse pas indifférent.

Delphine

Paru en janvier 2021. existe aussi au format numérique.

blancautourUne atmosphère graphique unique pour un récit inspirant: comment une jeune institutrice du Connecticut décide, en 1832, d'ouvrir une école pour jeunes filles noires, trente ans avant l'abolition de l'esclavage.
 
Basé sur une histoire vraie, ce roman graphique est une ode à la résistance, servi par un dessin magnifique!

Une lecture approuvée dans notre équipe par Catherine, Delphine et Hélène !
 
Paru en janvier 2021.
 

nousetionslesennemisUn témoignage émouvant sur un pan méconnu de l'histoire, ici, en Occident : l'internement en camps entre 1941 et 1945 de tous les habitants de nationalité ou d'origine japonaise vivant sur le sol américain. À la suite de l’attaque de Pearl Harbor par l’armée japonaise en décembre 1941, des familles entières (environ 120 000 personnes, hommes, femmes et enfants) ont été arrachés à leur vie et enfermées dans des baraquements et camps de fortune, pour la seule raison qu'ils venaient d'un pays désormais ennemi à la nation américaine.

L'histoire est racontée du point de vue d'un enfant de cinq ans, avec toute sa candeur et sa naïveté, ce qui rend le témoignage d'autant plus vibrant. Inspiré de l'histoire personnelle de George Takei (acteur, entre autres, dans la série Star Trek, et fervent défenseur des droits LGBT), ce roman graphique, par son dessin sobre aux influences manga assumées, par sa narration fluide et captivante, nous embarque dans cet épisode de l'histoire aussi sombre que révélateur de l'absurdité des guerres et de la bêtise humaine... Un livre à lire, par devoir de mémoire et pour éviter que ne se reproduisent à l'avenir les erreurs du passé.

Delphine

Paru en mai 2020. Existe au format numérique.

malgretout lafebreAna et Zeno se sont rencontrés il y a bien longtemps. Sont tombés amoureux. Se sont perdus de vue... et retrouvés. Maintes et maintes fois. Jordi Lafebre nous raconte l'histoire de ces amants en remontant le cours du temps : chapitre après chapitre, le lecteur remonte le fil de leur histoire d'amour, jusqu'au jour de leur rencontre. Un récit tendre et malicieux, servi par le dessin ô combien chaleureux et expressif de Jordi Lafebre (dessinateur, entre autres, de l'excellente série "Les belles années"). Et cette fois, il s'est essayé au scénario, avec beaucoup de fraîcheur. Une BD pétillante, au charme fou !

Delphine

Paru en septembre 2020. Existe aussi au format numérique.