Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Les dessous du maillot de bainLe maillot de bain mérite-t-il un livre de plus de 200 pages ? La réponse est oui, assurément ! Car avec l’histoire du vêtement de bain et de son évolution à travers les siècles, c’est une histoire moins frivole qu’il n’y paraît qu’Audrey Millet nous relate avec enthousiasme et sérieux. Ce morceau de tissu, qui à l’origine était une chemise de bain, nous fait redécouvrir notre peur ancestrale de l’eau qui n’était jamais très éloignée de la peur du féminin, avant de devenir un objet d’émancipation des corps au XIXe et XXe siècles, avec les corollaires inévitables que sont les canons de beauté en vogue. Cet ouvrage passionnant et édifiant nous permet de porter un autre regard sur notre histoire, il se lit quasiment comme un roman, parfait pour paresser au soleil et... les pieds dans l’eau !

Catherine D.

Paru en mars 2022. Existe au format numérique.

 

 

Etre à sa placeUn excellent ouvrage pour s’interroger sur les places que nous occupons, un essai sensible et intelligent qui nous entraîne au cœur des multiples sens que renferme ce concept de « place » qui n'est pas qu'une question de géographie mais bien plus encore, et qui s'inscrit dans bien des domaines (affectif, social, politique, familial,...) Une réflexion subtile, faite d'allers-retours, d'hésitations, de certitudes aussitôt balayées, sur tous les sens que cette question sans réponse, cette quête infinie, entraîne avec elle : quelle est ma place ? Claire Marin convie à ce voyage intime et philosophique de nombreux.ses écrivain.es comme Annie Ernaux, Anne Dufourmantelle, Sarah Chiche, Mona Chollet, Daniel Perec, Sylvain Prudhomme, Henri Michaux et bien d'autres encore. Enrichissant !

Catherine D.

Paru en février 2022. Existe aussi au format numérique.

 

 

La société du pelotonGuillaume Martin n'est pas que philosophe, il est aussi un des meilleurs coureur français de ces deux dernières années et c'est avec le surnom de « vélosophe » qu'il nous offre son second ouvrage de philosophie, largement inspiré de sa pratique sportive. Cette fois, il explore la société démocratique en la comparant à un peloton au sein duquel les tensions sont palpables entre les aspirations individuelles et celles du groupe, tout en levant le voile sur la pseudo solidarité présente dans tous les grands discours sur l'esprit sportif. Un essai accessible et pertinent pour tous ceux qui ont envie de repenser la société par le prisme du sport, ou quand le cyclisme se fait le miroir de notre société. Passionnant du début à la fin !

Catherine D.

Paru en novembre 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

Les femmes aussi sont du voyageLucie Azéma a longtemps dévoré des récits de voyages, essentiellement écrits par et pour des hommes, devenus des classiques du genre que tout voyageur se devait de lire. Rapidement cependant, un trouble est né : ces récits empêchaient les femmes de se représenter en voyageuses, en aventurières, en exploratrices, alors même qu'elles devaient souvent déjouer les interdits pour pouvoir vivre comme elles le souhaitaient. L'autrice nous invite alors à cheminer aux côtés d'Alexandra David-Neel, Ella Maillart, Nellie Bly, Anita Conti et bien d'autres, leur redonnant toute la place qu'elles méritent, à travers leur faculté à « être libres de voyager, mais aussi libres pour voyager ». Un ouvrage inspirant pour toutes les femmes voyageuses et rêveuses, et pour toutes celles qui hésitent à faire le premier pas !

Catherine D.

Paru en mars 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

Connexion tempest pocheNous avions découvert Kate Tempest avec son roman Écoute la ville tomber, nous rencontrons Kae Tempest avec son premier essai, largement autobiographique, alors qu’iel a choisi de se définir comme personne non-binaire. Kae Tempest nous exhorte, en ces temps de repli sur soi, à tenter de nous reconnecter aux autres, à ce qui nous entoure, d’user de créativité pour se sortir de l’apathie dans laquelle il peut être si facile de se noyer car “la créativité désigne l’aptitude à s’émerveiller, l’envie de réagir à ce qui nous bouscule”.

Voici un texte fort, qui bouscule et qui étreint le cœur, quand la raison repousse nos émotions aux oubliettes et que l’art reste notre seul rempart à la solitude ou à l’oubli. Essentiel !

Catherine D. 

Paru en édition poche en avril 2022. Traduit de l'anglais par Madeleine Nasalik. Existe aussi au format numérique.