Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

milwaukeeblues ok dalembertLouis-Philippe Dalembert s’inspire du destin tragique de George Floyd, Afro-Américain mort en 2020 suite à l’interpellation violente d’un policier. Il lui crée un double fictif, Emmett, la quarantaine, né dans un ghetto de Milwaukee dans le Winsconsin. Son personnage, promu dans sa jeunesse à un brillant avenir de footballeur américain devra renoncer à son rêve, n’étant finalement pas sélectionné pour une carrière professionnelle. La mort dans l’âme, il retournera à sa vie d’avant, une vie de débrouille et de précarité. Emmett nous est raconté depuis l’enfance, en passant par ses années d’adolescence et de fac, jusqu’au jour fatidique de sa mort, à ses funérailles… et jusqu’au soulèvement planétaire d’indignation et de révolte provoqué par sa mort.

Ce qui est intéressant et original dans la construction de ce roman, c’est que  l’auteur a pris le parti de donner la parole à différents protagonistes. Ceux qui l’ont connu de près : ses amis d’enfance, sa mère, la pasteure de son quartier, sa fiancée à la fac, son coach de football américain. Ou de loin : l’épicier qui appela la police le jour du drame, les acteurs du soutien à sa cause et même le policier qui sera jugé coupable de son homicide. Les voix se succèdent, contrastées, pour brosser le portrait, attachant, de ce garçon qui avait rêvé d’un autre avenir et qui connut finalement un destin tragique.

Tout comme Alabama Blues dans les années 1950, Milwaukee Blues dénonce les intolérables crimes raciaux encore perpétrés au XXIe siècle et rend hommage à ces destins fracassés. Louis-Philippe Dalembert décortique les faits et dresse un portrait au scalpel de la société américaine et occidentale face à ses démons...

Un texte dense et poignant, qu’on ne lâche pas.

Delphine

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

enfantdesalaud chalandonSorj Chalandon livre un roman puissant et bouleversant sur la relation père-fils, un texte percutant autour des thèmes de la trahison et du mensonge, où s’entrelacent la petite et la grande histoire.

Au printemps 1987, Sorj Chalandon, alors journaliste, couvre le procès de Klaus Barbie, le chef de la Gestapo qu’on surnommait « Le Bourreau de Lyon » pour avoir torturé, exécuté et ordonné la déportation de nombreux juifs vers les camps de concentration. A cette époque, le père de Chalandon insiste auprès de son fils pour pouvoir assister aux audiences de ce procès et les suit avec assiduité, voire passion.

Déjà dans le roman  « Profession du père » où il tient le rôle principal, ce père nous est décrit comme un mythomane, un pervers redoutable. Ici, Sorj Chalandon s’attache à découvrir en quoi ce « salaud », ce manipulateur, ce tricheur et menteur invétéré a connu un passé trouble sous l’Occupation : quel rôle aura-t-il joué exactement pendant la Seconde Guerre mondiale ? Pourquoi son père est-il à ce point fasciné par le procès de Klaus Barbie ? Obsédé par l’histoire de son père depuis son plus jeune âge, le romancier aura finalement accès au dossier judiciaire de ce père jugé en 1945 pour actes nuisibles  à la Défense nationale.

Dans le roman, le déroulé du procès de Klaus Barbie nous est raconté au fur et à mesure que le narrateur, double de Chalandon, découvre les éléments qui constituent le dossier judiciaire de son père. Le narrateur y affronte ce père insaisissable en un dialogue bouleversant, le met face à ses mensonges et ses contradictions. A travers ce texte, Sorj Chalandon met en scène cette confrontation tant attendue, cette discussion qu’il aurait tellement aimé avoir avec son père. Afin que ce dernier puisse révéler son vrai visage et que père et fils puissent enfin nouer un dialogue. Car sous le ressentiment et le désespoir du fils, on sent aussi l’envie et le besoin de renouer avec son père...

Mots percutants, style fluide et envoûtant, Sorj Chalandon nous embarque dans ce récit très personnel qui ne laisse pas indifférent.

Delphine

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

un corps tropicalPar hasard, dans une brèche de sa vie monotone, le narrateur découvre les plaisirs d’un parc aquatique « tropical ». Entre le jacuzzi et la rivière sauvage va s’enclencher chez lui une obsession pour la vie « tropicale » et ce qu’il imagine être les « corps tropicaux ». De cette curiosité et avec une candeur à la fois énervante et attachante, il va se retrouver secoué dans son quotidien, à l’autre bout du monde, porté par cette quête insensée de tropicalité.

C’est d’abord curieux, cynique et drôle puis grave, aventureux et touchant. On s’attache à cet anti-héros candide et désabusé. C’est servi par une écriture unique et addictive. Une réussite magistrale !

Olivier

Paru en août 2021. Existe aussi en version numérique.

En février 2020, l'autrice et illustratrice Maureen Wingrove, alias Diglee, prend le train pour la Bretagne, où elle a réservé une cellule dans une abbaye au bord de la mer. Là, elle lit, se promène, et réfléchit face à l'océan. C'est le récit de ces cinq jours qu'elle nous livre ici.

Elle évoque la maladie mentale de son beau-père, qui a eu un grave accident de voiture quelques jours auparavant, et l'amour qu'elle lui porte même s'il est de moins en moins lui-même. Elle se souvient de sa grand-mère, de sa tante, des femmes de sa lignée qui l'ont précédée et qui lui ont montré, par leur vie, la voie de l'indépendance. Le tout donne un livre très beau, poétique et intimiste, qui donne envie de parcourir les plages et les rochers à la saison creuse, de s'octroyer une pause, une respiration, pour remettre les pendules à l'heure et prendre le temps de chercher des réponses aux questions qui nous trottent toujours en tête. Une très belle découverte!

Hélène

Paru en mai 2021.

letoilebrisee laneyrieRoman historique ambitieux et passionnant dont l’action se situe au début de la Renaissance. Fin du XVe siècle, face à l’imminence d’un massacre, deux jeunes
juifs fuient l’Espagne et, chacun de leur côté, parcourent le monde. Après la mise en place des nombreux protagonistes, connus et moins connus (Vespucci,
Luther…), se déroulent cinquante années d’aventures qui nous permettent réellement de capter l’air de ces temps nouveaux… La géographie, le commerce, la religion, tout évolue, sauf la volonté des deux frères de se retrouver.

Grégory

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique.

 

lesformesdunsoupir antoineLe deuxième roman de cet auteur namurois exilé au Mexique est un régal de lecture. On déguste des tortillas, on tourbillonne dans les couleurs vives de ce pays fascinant. On côtoie aussi la dure réalité mexicaine : violence, répression, corruption, trafic d’êtres humains... Le tout servi par une écriture pleine d’humour et d’amour. Ce parfait mélange en fait un excellent livre.

Catherine M.

Paru en mars 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

StéréoVoici un roman à glisser entre toutes les mains et dans toutes les oreilles des lecteurs passionnés de musique rock et d'histoires d'amour contrariées, entre Rennes, ses célèbres Transmusicales et l'île d'Oléron, entre Paris, ses radios libres et le service militaire à l'autre bout de la France, le tout parsemé des questionnements inévitables sur le sens de la vie quand on a 15, 20, 30 ou 40 ans...
Comme le dit Alice Zeniter, "c'est aussi un livre sur la manière dont les gens qui aiment trop la musique pour la vivre comme un simple à-côté réussissent, ou non, à lui donner la part belle de leur vie, rêvent que ce soit les concerts qui redessinent les cartes du monde et ordonnent le calendrier."

Catherine D.

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique.

 

le démon de la colline aux loupsDuke retrace les épisodes violents et traumatisants de sa jeunesse jusqu'à la cellulle de prison dans laquelle il croupit. Il écrit pour tenter de trouver le salut et d'évacuer le démon en lui. Le récit d'une enfance violée, maltraitée et confinée qui a fait perdre à Duke et ses frères et soeurs tous ses repères et qui va le poursuivre tout au long de sa vie. A son tour de faire face à la violence qui bouillonne en lui. Ou de prolonger la boucle...

Ecrit dans une langue époustoufflante qui oscille entre horreur et innocence, entre la voix de l'enfant et de l'homme de peu de mots, débordé par ses sentiments. C'est noir, dur et choc, c'est bouleversant.

Olivier

Paru en janvier 2021. Existe aussi en format numérique.

Une ville de papierUn roman inclassable qui nous embarque pour un voyage improbable, où tout est à la fois vrai et faux, sur les traces de ces villes fantômes, sorties tout droit de l'imagination des cartographes américains des années 1930. Véritablement excellent, en plus d'être instructif et réjouissant !

Catherine D.

Paru en février 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

 

couverture arbre de l'oubli nancy hustonCroisant les histoires d'oppression de deux peuples et plus largement, des femmes, les mêlant intimement et ce faisant, les éclairant, Nancy Huston nous offre à nouveau des personnages écorchés, pris dans les filets de la famille et de la grande histoire des dominations, qui vont parfois jusqu'à une innommable violence.

Lili Rose, jeune fille malmenée au sein d'une famille catholique, Joël, désireux d'offrir une descendance à sa mère ravagée par la perte de sa famille à Terezin, Shayna, qui se sent héritière des esclaves brutalisés et exterminés mais coupée de ses racines. Nous les voyons se débattre et nous nous attachons à leur humanité trop humaine, portés par l'ironie et la sensibilité de Nancy Huston...

Un très bon roman.

Natacha

Mars 2021

Le silence des carpesPaul Solveig, le héros (ou anti-héros) de cet excellent roman, part à la recherche d'une inconnue rencontrée sur une vieille photo en noir et blanc oubliée par le plombier tchèque sous la table de sa cuisine. Et c'est tout un pan de la vie culturelle et de l'histoire de la Moravie que nous découvrons avec lui, pour notre plus grand plaisir! Tout y est : amour, humour, désillusion, communisme, cinéma, littérature, résistance... et même les poissons chers à Ota Pavel :-)

Catherine D.

Paru en janvier 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

indiceIndice des feux est un recueil de sept textes magnifiques. Sept histoires qui tissent ensemble un portrait de notre monde et de ses dérèglements. Inondations spectaculaires, disparition mystérieuse de la faune, apologie de la vitesse, de la performance… sommes-nous vraiment dans le bon ? Ces fictions nous amènent à nous poser pas mal de questions, sans tomber dans un discours moralisateur stérile. Vous aimez les nouvelles, foncez vous allez adorer. Vous ne lisez jamais de nouvelles, foncez aussi, le héros d’une de ces histoires vous touchera assurément au cœur.

Catherine M

Paru en janvier 2021

 

 

laounousdansions perrignonDétroit, Michigan, 2013. Ira et Sarah, policiers, sont chargés de mener l'enquête suite au meurtre d'un jeune homme blanc dans un quartier en ruines de la ville, le Brewster Douglass Project. Des meurtres, il n'en manque pas dans cette ville à très forte criminalité. Et Ira connaît bien le quartier, puisqu'il y a grandi. Mais quelle est l'identité de la victime et pourquoi sa route l'a-t-elle mené là ?

Au fil de l'enquête, Judith Perrignon déroule le fil de l'histoire de ce quartier pas comme les autres et de cette ville qui symbolise la grandeur et la décadence du rêve américain, portée pendant des décennies par la montée en puissance du capitalisme et des industries automobiles... avant son déclin, la faillite, la déroute. A l'époque du capitalisme triomphant, la main d'oeuvre de ces usines, principalement afro-américaine, trimait à des cadences infernales, travaillait à bas prix. Et ces familles étaient logées dans le Brewster Project.  

Entre enquête journalistique et oeuvre de fiction, mêlant les époques, les générations, les voix, Judith Perrignon fait revivre l'atmosphère de ce quartier. Elle décrit comment le projet a été initié en 1935 par Eleanor Roosevelt, espérant apporter un semblant de confort pour l'époque à ces familles. Comment les Noirs y ont été "parqués", créant néanmoins une communauté soudée et unie. Comment le quartier a décliné, faute de rénovation, la ville toute entière tombant au fil du temps dans un déclin économique inéluctable. Le lecteur découvre la vie de ses habitants : les joies, la solidarité, mais aussi les désillusions, le racisme, les révoltes des laissés-pour-compte, la drogue et la criminalité qui grignottent du terrain. Et aussi comment la musique, celle qui fait chalouper les corps et prend aux tripes, y a joué un rôle crucial, véritable ciment qui fait tenir ensemble cette société : le blues, la soul, le jazz, joués dans les bars interlopes, attirait les foules, Blancs et Noirs, et surtout, donnait de l'espoir. Combien de talents inoubliables la mythique "Motown records", créée fin des années 1950 à Détroit, a-t-elle révélés parmi la population qui vivait dans ces quartiers ? (Les Suprêmes, entre autres, ont passé leur enfance dans les tours du Browster Project et sont des figurantes incontournables de ce roman).

Détroit, c'est tout cela à la fois. Un mélange détonnant, unique. 

Judith Perrignon pose un regard acéré mais bienveillant sur toutes les personnes qui ont façonné l'histoire de cette ville, depuis les années 1930 jusqu'à nos jours.

C'est fort et passionnant. 

Delphine

Paru en janvier 2021. Existe aussi au format numérique

 

Enquête passionnante sur la famille Rimbaud - celle d’Arthur bien sûr, mais aussi celle de Frédéric, son frère; une famille qui n’a cessé d’effacer toute trace de ce dernier de la mythologie du génial poète afin de ne pas en altérer son éclat. Le Livre alterne des chapitres où l’auteur nous explique son enquête et d’autres où il laisse libre cours à sa plume et à son interprétation de ce que fut, au sein de cette famille obsédée par la position sociale et la réussite matérielle, la vie de Frédéric -qui n’a sans doute pas tout raté. Un vrai plaisir de lecture !

Grégory

Paru en août 2020. Aussi disponible au format numérique.

 

 

Nous sommes au milieu des années 70 en France, les idées politiques, les progrès techniques, les habitudes de consommation, de travail et de loisirs, tout change à une vitesse considérable. C’est dans ce contexte qu’Alexandre Fabrier doit reprendre seul la ferme familiale dans une vallée isolée du Lot. Que va-t-il en faire, la développer et s’endetter ? Ou essayer de garder intact ce bout de nature auquel ne semble tenir que sa nouvelle et improbable copine est-allemande?  Le livre se dévore. Serge Joncour est un brillant raconteur d’histoires, on s’attache rapidement à la famille Fabrier et à cette captivante chronique de la société française (de 1975 au début des années 2000).

Grégory

Paru en août 2020. Aussi disponible en version numérique.

 

 

uneroseseule barberyRose, jeune Française qui n'a jamais connu son père, est invitée par ce dernier à Kyoto. L'homme, collectionneur d'art japonais, vient de mourir et indique comme dernière volonté dans son testament qu'il souhaite que sa fille puisse découvrir sa maison, ses proches, sa ville et ses temples. L'itinéraire est soigneusement préparé : douze temples seront visités sur douze journées, racontées en autant de chapitres qui s'ouvrent chacun par une parabole ou un texte poétique mettant en scène une fleur. Le roman nous raconte le voyage initiatique de cette jeune femme, un pèlerinage posthume sur les traces de son père. Un voyage intérieur aussi, qui sera marquant et décisif. 

Muriel Barbery signe un petit bijou littéraire tant par l'écriture ciselée que par la délicatesse du sujet. Un roman court à la construction maîtrisée, sur la quête d'identité et la recherche des origines. Pour les amateurs du Japon, des fleurs et de la beauté de la langue. 

Delphine

Paru en août 2020. Existe aussi au format numérique

 

 

brulerLisette Lombé est un autrice et artiste à découvrir sans attendre. Son dernier titre en date, Brûler, brûler, brûler, est un formidable recueil de textes poétiques et de collages qui viennent percuter notre quotidien tantôt avec douceur, tantôt avec rage. Ces textes suscitent l'émotion d'une part parce qu'ils peuvent faire écho en chacun en abordant des sujets qui nous concernent tous mais sur lesquels on met rarement des mots, d'autre part parce qu'ils nous donnent aussi accès à une réalité méconnue, à un ailleurs.

Cette autrice a également publié Black words et Vénus poética aux éditions de l'Arbre à paroles, Tenir aux éditions Maelström et La magie du burn-out aux éditions Image publique. Elle a participé au recueil collectif On ne s'excuse de rien publié aux éditions Maelström. Tous ses livres sont à lire et à relire.

Les textes de Lisette Lombé sont à la fois intimes et politiques. Pongez-y sans hésiter ! Et pour la petite histoire, Lisette Lombé vit aujourd'hui à Bruxelles mais est née et a grandi à Namur. Nous espérons bien l'acceuillir à la librairie dès que cela sera possible.

Catherine M

Brûler Brûler, brûler, paru en octobre 2020, existe aussi en format numérique.

 

Des questions qui découlent de notions abstraites telles que destin, hasard, fatalité, chance, ou quel que soit le nom que l'on donne à cet instant sidérant où, sans crier gare, votre vie sort de ses rails et vous propulse ailleurs. Vous. Alors que tout autour de vous, des millions d'êtres humains continuent leur chemin. Pourquoi? Pourquoi est-ce vous que l'Existence choisit? Pourquoi se précipite-t-elle soudain pour vous sauver, vous détruire, vous transformer, vous punir, vous récompenser, ou juste vous frôler, vous rappelant votre petitesse au cas où vous auriez l'orgueil de l'oublier?

On lit Arène comme on regarde une série : après le premier chapitre de présentation, on est happé et on ne peut plus détourner la tête des mots qui défilent sous nos yeux.
Négar Djavadi frappe fort avec son deuxième roman dont l'action, terriblement actuelle, se déroule à Paris et met en scène des personnages de la vie quotidienne (un producteur de séries télé/web, des adolescents désoeuvrés, une jeune flic au parcours sans faute, des mères et des pères de famille sans histoire, un gourou, etc.) qui vont finir par se téléscoper à la faveur d'un événement de violence policière qui va se retrouver diffusé anonymement sur les réseaux sociaux et donner lieu à une flambée de violence... Plongez dans l'Arène, vous ne le regretterez pas !

Catherine D.

Paru en août 2020. Existe aussi au format numérique.

 

ImpatintesCe roman débute lors d'une cérémonie de mariage, dans un pays qui n'est pas nommé mais qui se situe en Afrique centrale. Deux jeunes filles, deux soeurs, épousent chacune un homme qu'elles ne connaissent pas. Ça se passe aujourd'hui et c'est révoltant. Ces filles sont "données" en mariage, elles sont un produit qu'on s'échange, le fruit d'une transaction.
 
A travers leurs destins, on est plongé dans la violence de ce système patriarcal où la polygamie est organisée de manière telle que toute forme de solidarité qui pourrait naître entre les femmes est annihilée. Le titre du roman "Les impatientes" fait référence à la notion de patience qu'on inculque aux jeunes filles de respecter tout au long de leur existence. Patience si tu n'aimes pas ton époux, patience si ce dernier te bat, patience si ta co-épouse te met des bâtons dans les roues, patience si ta liberté est réduite à peau de chagrin. Ce roman est une gifle qui nous rappelle qu'il y a aujourd'hui dans le monde toute une population de filles en danger qu'il est nécessaire d'accueillir et de protéger.
 
L'auteure est camerounaise et a subi un mariage forcé à 17 ans. Le roman s'inspire de son histoire et de celles des filles et des femmes qu'elle a côtoyées dans sa vie.
 
Catherine M
 
Paru en septembre 2020. Existe aussi en format numérique.
 

Sous le ciel des hommes meurCe roman est une toile, en cours de tissage, belle et subversive. 

Nous sommes dans un grand-duché où le luxe, les cadres sous pression et les auteurs à succès cohabitent avec les migrants malmenés en attente de droit d'asile, les associations qui les soutiennent, et toute une classe moyenne sur le fil, qui réfléchit et agit. 

On suit et on s'attache à plusieurs personnages, dont la trajectoire est éclairée par un texte en cours de construction, un pamphlet politique construit par un groupe de personnages qui se répartit le travail, fait oeuvre critique et reformule ce qui deviendra un manifeste anticapitaliste. C'est parce que ce texte, dont la beauté tient aussi à ce qu'on le voit se construire sous nos yeux, porte une lumière crue sur les destins des personnages du roman, qu'il a tout son intérêt et qu'il prend une dimension palpable, concrète. Les idées ne survolent pas le paysage de loin, elles se vivent et s'illustrent dans les vies qui s'entrecroisent, nous touchant au coeur. 

C'est aussi grâce à cet entrecroisement de personnages que Diane Meur, bien loin d'enfoncer des portes ouvertes, s'attèle à crocheter avec soin des serrures diablement bien sécurisées. 

Un roman soigné, qui fait bouger les lignes. 

Natacha 

Paru en août 2020.

 

commeunempire zeniterAlice Zeniter prend ici une photo instantanée d'une grande netteté de la France de 2019, à travers le prisme de l'engagement politique, interpété de deux manières : la manière "classique" pour le personnage d'Antoine, assistant parlementaire, la manière "underground" pour le personnage de L., hackeuse militante et peut-être pourchassée dans la vraie vie. 

La romancière du magnifique Art de perdre change de décor et fait oeuvre utile en documentant l'univers du web souterrain de façon passionnante et hyper accessible à ceux qui en ignorent tout, et en montrant au passage qu'une partie du monde politique le méconnaît, voire le sous-estime. Elle nous présente aussi deux personnages de sa génération, attachants, d'une belle épaisseur psychologique et formidablement "de leur temps". 

Très bon roman, sur fond de gilets jaunes, de changement de société, de juste-avant-covid. 

Natacha

Paru en août 2020, existe aussi au format numérique

 

Aux quatre coins du globe, des jeunes aventureux aux profils variés sont sollicités et réunis autour d'un projet de grande envergure, destiné à repenser la crise climatique. Cette initiative ambitieuse sera détournée dans le but d'initier une véritable révolution climatique, quitte à parfois user de la violence.

Un roman total qui aborde des thématiques contemporaines de manière innovante, en variant les registres de langue avec brio et en parvenant à nous tenir en haleine jusqu'au bout.

Olivier

Paru en août 2020. Existe aussi en version numérique.

 

 

 

 

livre moyen 9782707346315« Il ne reste presque plus rien à La Bassée : un bourg et quelques hameaux, dont celui qu’occupent Bergogne, sa femme Marion et leur fille Ida, ainsi qu’une voisine, Christine, une artiste installée ici depuis des années. On s’active, on se prépare pour l’anniversaire de Marion, dont on va fêter les quarante ans. Mais alors que la fête se profile, des inconnus rôdent autour du hameau. »

 Roman noir, polar psychologique… aucun de ces deux adjectifs n’est galvaudé ! Plus de 600 pages pour nous relater une nuit fatale dans le hameau des Trois Femmes Seules,  îlot de vie abîmé et planté au milieu de nulle part. Disons-le tout de suite, ce livre est une sorte de goutte-à-goutte, vicieux et cruel. Un drame va se jouer, on le sent assez vite, mais Laurent Mauvignier prend son temps.  Car c’est dans la tête de chacun des protagonistes qu’il veut nous faire plonger, c’est là qu’il donne au récit toute son ampleur, le fait se dilater dans le temps et éclaire à l'aide d'une lampe torche les recoins que certains ont voulu les plus cachés. Le texte est certes long mais aucun mot ne semble pouvoir être retiré au risque de ne plus être capable de cerner au mieux les résolutions, les doutes et les peurs des personnages, de ne plus saisir pleinement comment leurs blessures et leurs secrets, mais aussi leur amour, ont pu engendrer un tel enchainement. Un excellent roman que vous ne lacherez pas malgré son poids!

Gregory

Paru en septembre 2020. Existe aussi au format numérique.

 

Nevers frederique BERTHETNever(s) ets un très beau roman sur la présence et l'absence, doublé d'une subtile réflexion sur le pouvoir de l'écriture.

Etiennette et Georges se rencontrent à Casablanca en 1942, elle est enceinte d'un soldat qui l'a abandonnée et est rentré au pays, il est amoureux d'elle et sera le père de son fils Jean, sourd de naissance. Engagé volontaire, Georges part aider à la libération de la France en 1943 juste après leur mariage et sera ensuite affecté en Indochine jusqu'en 1948. Etiennette quant à elle, doit quitter le Maroc pour une petite bourgade française près de Nevers où elle sera accueillie comme une étrangère avec ses deux enfants par la famille de son mari. Ce sera donc six longues années remplies de centaines de lettres, une relation épistolaire avec ses hauts et ses bas, pour apprendre à mieux se connaître, pour se dire des choses indicibles en vrai, pour écrire le roman de leur rencontre, de leurs premières années de mariage.
Etiennette est la grand-mère de Frédérique Berthet, elle lui a légué une petite valise remplie de ces lettres dont elle n'avait jamais (never) parlé à personne. Et l'une comme l'autre, ont fait "des écritures" pour raconter cette histoire d'amour.
Magnifique de délicatesse et de profondeur des sentiments !

Catherine D.

Paru en mai 2020. Existe aussi au format numérique.

 

lesfalaises dechamplainCe livre court et intense nous parle de famille, de transmission, de fratrie, de folie, de deuil... Parfois, c’est après leur mort qu’on comprend mieux la vie de nos proches. Ce premier roman très intimiste nous emmène aussi dans les grands espaces de la Gaspésie. Un livre tout en finesse qui se lit d’une traite et qui marque les esprits.

Catherine M. 

Paru en février 2020.