Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

ImpatintesCe roman débute lors d'une cérémonie de mariage, dans un pays qui n'est pas nommé mais qui se situe en Afrique centrale. Deux jeunes filles, deux soeurs, épousent chacune un homme qu'elles ne connaissent pas. Ca se passe aujourd'hui et c'est révoltant. Ces filles sont "données" en mariage, elles sont un produit qu'on s'échange, le fruit d'une transaction.
 
A travers leurs destins, on est plongé dans la violence de ce système patriarcal où la polygamie est organisée de manière telle que toute forme de solidarité qui pourrait naitre entre les femmes est annihilée. Le titre du roman "Les impatientes" fait référence à la notion de patience qu'on inculce aux jeunes filles de respecter tout au long de leur existence. Patience si tu n'aimes pas ton époux, patience si ce dernier te bat, patience si ta co-épouse te met des batons dans les roues, patience si ta liberté est réduite à peau de chagrin. Ce roman est une gifle qui nous rappelle qu'il y a aujourd'hui dans le monde toute une population de filles en danger qu'il est nécessaire d'accueillir et de protéger.
 
L'auteure est camerounaise et a subi un mariage forcé à 17 ans. Le roman s'inspire de son histoire et de celles des filles et des femmes qu'elle a côtoyé dans sa vie.
 
Catherine M
 
Paru en septembre 2020. Existe aussi en format numérique.

Sous le ciel des hommes meurCe roman est une toile, en cours de tissage, belle et subversive. 

Nous sommes dans un grand-duché où le luxe, les cadres sous pression et les auteurs à succès cohabitent avec les migrants malmenés en attente de droit d'asile, les associations qui les soutiennent, et toute une classe moyenne sur le fil, qui réfléchit et agit. 

On suit et on s'attache à plusieurs personnages, dont la trajectoire est éclairée par un texte en cours de construction, un pamphlet politique construit par un groupe de personnages qui se répartit le travail, fait oeuvre critique et reformule ce qui deviendra un manifeste anticapitaliste. C'est parce que ce texte, dont la beauté tient aussi à ce qu'on le voit se construire sous nos yeux, porte une lumière crue sur les destins des personnages du roman, qu'il a tout son intérêt et qu'il prend une dimension palpable, concrète. Les idées ne survolent pas le paysage de loin, elles se vivent et s'illustrent dans les vies qui s'entrecroisent, nous touchant au coeur. 

C'est aussi grâce à cet entrecroisement de personnages que Diane Meur, bien loin d'enfoncer des portes ouvertes, s'attèle à crocheter avec soin des serrures diablement bien sécurisées. 

Un roman soigné, qui fait bouger les lignes. 

Natacha 

commeunempire zeniterAlice Zeniter prend ici une photo instantanée d'une grande netteté de la France de 2019, à travers le prisme de l'engagement politique, interpété de deux manières : la manière "classique" pour le personnage d'Antoine, assistant parlementaire, la manière "underground" pour le personnage de L., hackeuse militante et peut-être pourchassée dans la vraie vie. 

La romancière du magnifique Art de perdre change de décor et fait oeuvre utile en documentant l'univers du web souterrain de façon passionnante et hyper accessible à ceux qui en ignorent tout, et en montrant au passage qu'une partie du monde politique le méconnaît, voire le sous-estime. Elle nous présente aussi deux personnages de sa génération, attachants, d'une belle épaisseur psychologique et formidablement "de leur temps". 

Très bon roman, sur fond de gilets jaunes, de changement de société, de juste-avant-covid. 

Natacha

Aux quatre coins du globe, des jeunes aventureux aux profils variés sont sollicités et réunis autour d'un projet de grande envergure, destiné à repenser la crise climatique. Cette initiative ambitieuse sera détournée dans le but d'initier une véritable révolution climatique, quitte à parfois user de la violence.

Un roman total qui aborde des thématiques contemporaines de manière innovante, en variant les registres de langue avec brio et en parvenant à nous tenir en haleine jusqu'au bout.

Olivier

Paru en août 2020. Existe aussi en version numérique.

 

 

 

livre moyen 9782707346315« Il ne reste presque plus rien à La Bassée : un bourg et quelques hameaux, dont celui qu’occupent Bergogne, sa femme Marion et leur fille Ida, ainsi qu’une voisine, Christine, une artiste installée ici depuis des années. On s’active, on se prépare pour l’anniversaire de Marion, dont on va fêter les quarante ans. Mais alors que la fête se profile, des inconnus rôdent autour du hameau. »

 Roman noir, polar psychologique… aucun de ces deux adjectifs n’est galvaudé ! Plus de 600 pages pour nous relater une nuit fatale dans le hameau des Trois Femmes Seules,  îlot de vie abîmé et planté au milieu de nulle part. Disons-le tout de suite, ce livre est une sorte de goutte-à-goutte, vicieux et cruel. Un drame va se jouer, on le sent assez vite, mais Laurent Mauvignier prend son temps.  Car c’est dans la tête de chacun des protagonistes qu’il veut nous faire plonger, c’est là qu’il donne au récit toute son ampleur, le fait se dilater dans le temps et éclaire à l'aide d'une lampe torche les recoins que certains ont voulu les plus cachés. Le texte est certes long mais aucun mot ne semble pouvoir être retiré au risque de ne plus être capable de cerner au mieux les résolutions, les doutes et les peurs des personnages, de ne plus saisir pleinement comment leurs blessures et leurs secrets, mais aussi leur amour, ont pu engendrer un tel enchainement. Un excellent roman que vous ne lacherez pas malgré son poids!

Gregory R.

Paru en septembre 2020

Nevers frederique BERTHETNever(s) ets un très beau roman sur la présence et l'absence, doublé d'une subtile réflexion sur le pouvoir de l'écriture.

Etiennette et Georges se rencontrent à Casablanca en 1942, elle est enceinte d'un soldat qui l'a abandonnée et est rentré au pays, il est amoureux d'elle et sera le père de son fils Jean, sourd de naissance. Engagé volontaire, Georges part aider à la libération de la France en 1943 juste après leur mariage et sera ensuite affecté en Indochine jusqu'en 1948. Etiennette quant à elle, doit quitter le Maroc pour une petite bourgade française près de Nevers où elle sera accueillie comme une étrangère avec ses deux enfants par la famille de son mari. Ce sera donc six longues années remplies de centaines de lettres, une relation épistolaire avec ses hauts et ses bas, pour apprendre à mieux se connaître, pour se dire des choses indicibles en vrai, pour écrire le roman de leur rencontre, de leurs premières années de mariage.
Etiennette est la grand-mère de Frédérique Berthet, elle lui a légué une petite valise remplie de ces lettres dont elle n'avait jamais (never) parlé à personne. Et l'une comme l'autre, ont fait "des écritures" pour raconter cette histoire d'amour.
Magnifique de délicatesse et de profondeur des sentiments !

Catherine D.

Paru en mai 2020. existe aussi au format numérique.

lesfalaises dechamplainCe livre court et intense nous parle de famille, de transmission, de fratrie, de folie, de deuil... Parfois, c’est après leur mort qu’on comprend mieux la vie de nos proches. Ce premier roman très intimiste nous emmène aussi dans les grands espaces de la Gaspésie. Un livre tout en finesse qui se lit d’une traite et qui marque les esprits.

Catherine M. 

Paru en février 2020. 

lanuitatlantique garatUne vieille maison inconfortable, battue par les vents, sur le rivage atlantique. Cette demeure autant honnie qu’aimée, Hélène l’a acquise dix ans plus tôt. Qu’y trouve-t-elle sinon les traces d’une personne autrefois aimée et celles d’une légende qui résonne en elle, réveillant une blessure d’enfance jamais cicatrisée. Cet automne, Hélène s’y rend avec la ferme intention de vendre la vieille baraque. Mais c’est sans compter sur la présence de Joe qui y a élu domicile, photographe des traces d’histoire en voie de disparition qui fait le tour des blockhaus de la région, ni sur l’arrivée intempestive de Bambi, sa chère filleule. Tout ce petit monde va bousculer ses plans, de même que la rencontre avec un certain Mr Flint et une terrible tempête.

D’envolées poétiques en répliques humoristiques, la langue d’Anne-Marie Garat est superbe.

Véronique

Paru en février 2020. Existe aussi au format numérique

lesfurtifs damasioVoilà un sacré grand roman d’anticipation qui se situe dans un monde hyper connecté où tous nos déplacements sont tracés, analysés afin de nous “protéger“ et de nous proposer des expériences toujours plus proches de nos “envies“. Bref, un monde idéal... Pas si sûr ! L’État a de moins en moins de pouvoir ; les entreprises privées se chargent de toute une série de services, à commencer par l’enseignement qui est complètement privatisé. Mais dans cette société où tout est contrôlé, il se raconte que des êtres vivants échappent aux radars. S’agit-il d’une légende urbaine ? S’ils existent, ces furtifs, sont-ils extra-terrestres ? Sont-ils des formes animales ? Végétales ? Humaines ?

Une lecture exigeante, interpellante et qui amplifie la compréhension de notre monde.

Catherine M.

Paru en avril 2019. Existe aussi en version numérique

Leghettointerieur AmigorenaC'est l'histoire d'un silence, du silence lié à l'indicible et à la honte. Santiago H. Amigorena, dans une écriture douce et subtile, nous livre les pensées et la vie "rêvée" de son grand-père, juif polonais émigré en Argentine dans les années 1920, laissant derrière lui sa famille, sa mère et son frère... Comment continuer à vivre une vie insouciante et pleine de vie (il aura 3 enfants avec son épouse argentine Rosita) quand l'horreur menace sa famille à l'autre bout du monde ? Comment appréhender les nouvelles qui arrivent avec des mois de décalage et qui sont quelque peu édulcorées par la censure ? Comment arriver à comprendre et à accepter l'enfermement physique dans lequel se retrouve progressivement sa mère et qui la conduira à la mort dans les camps ? Vicente, ce grand-père qu'Amigorena n'a presque pas connu, s'est dès lors lui-même enfermé dans un silence dévastateur dont son petit-fils en porte encore le poids et les traces aujourd'hui... Magnifique texte rempli de pudeur et d'émotions.

Catherine D.

Paru en août 2019. existe aussi au format numérique.

lesdessous kahnNous sommes dans les années 1960. Par une habile mosaïque de sources, Béatrice Kahn nous fait remonter le fil de l'histoire dans ce village, par les yeux et les oreilles d'Élisabeth, quatorze ans, dont l'amie de vingt ans vient d'être retrouvée morte près du barrage et qui se cache aujourd'hui sous la table du café de la place, à l'écoute des conversations des adultes.

Roman à la construction sans faille sans que cela le prive de poésie, Les dessous montre aussi comme la guerre et les destinées individuelles peuvent tragiquement s'entrecroiser, s'enmmêler dans la confusion.

Un coup de coeur à la fois doux et empoisonné.

Natacha

 

quiafaitletourdequoiVoici une très belle biographie de Magellan qui nous replonge dans l’époque des épopées marines européennes du 16e siècle et qui nous apprend que les populations vivant à l’époque dans les îles du Pacifique étaient déjà bien plus développées que ce que l’histoire nous raconte habituellement.

On croit connaitre l'histoire mais en réalité, le prisme du lieu où ce récit a été construit, raconté, transmis aux générations doit être appliqué pour démêler ce qui relève de la  vérité ou de la construction sociale, de la production d'un mythe qui arrange ceux qui racontent les faits. 

Une lecture qui nous voyager et réfléchir, le tout servi par une plume belle et fluide.

Catherine M

Paru en février 2020.

lisiereAux confins de l’Europe, la Bulgarie, la Grèce et la Turquie se partagent une frontière faite de montagnes, de forêts et surtout chargée d’histoire. Aujourd’hui, des migrants africains ou venant du Moyen-Orient tentent là-bas d’entrer en Europe, alors que durant la guerre froide, des allemands de l’Est la traversaient dans l’autre sens pour rejoindre la Turquie. Ces lieux sont aussi chargés de mystères et de légendes qui se racontent de génération en génération, qui se transforment au fil du temps.

L’autrice, bulgare, parcourt ce territoire et nous raconte la vie des gens qu’elle rencontre, de leurs familles et à travers elles, l’histoire de cette région, de l’Europe. On découvre des personnages incroyables issus de populations malmenées et déplacées au gré des remous politiques. Instructif, dépaysant, passionnant !

Catherine M

Paru en février 2020. Existe aussi en format numérique

lepaysdesautres slimaniAvec ce premier tome d'une fresque familiale qui devrait en compter trois, Leïla Slimani nous emporte dans un recit doté d'un souffle impressionnant. Elle y raconte l'histoire d'une famille franco-marocaine, inspirée de sa propre histoire familiale. Ce premier roman est consacré à la décennie 1945-1955.

En 1944, Mathilde tombe amoureuse d'Amine, jeune et beau soldat marocain venu combattre sur le front français en Alsace. Ils se marient et elle le rejoint à Meknès après la Libération. La fougueuse Mathilde rêvait d'exotisme, elle va se heurter à l'aridité du quotidien qui l'attend au Maroc. Le couple s'installe sur des terres familiales situées dans la campagne aux alentours de Meknès, érige une ferme, décide de vivre du travail de ces terres. Le labeur est harassant, les revenus maigres, l'isolement pesant, surtout pour Mathilde qui est nostalgique de la France et de l'insouciance de sa jeunesse. Deux enfants naîtront rapidement : Aicha et Sélim.

Mais le climat au Maroc est tendu, les violences envers les colons français se multiplient, le peuple marocain réclamant l'indépendance. Mathilde et Amine incarnent la mixité : elle est Française chrétienne, lui Marocain musulman, leurs enfants métissés et à mi-chemin entre les deux cultures. Une mixité bien inconfortable en ces périodes de montée du nationalisme... La notion d' "étranger" est au coeur de ce roman, le "pays des autres" est sans cesse questionné : celui des indigènes marocains et leurs coutumes étranges aux yeux de Mathilde,  celui des colonisateurs français et leur arrogance envers le peuple indigène, celui des hommes qui opposent leur autorité parfois brutale aux femmes, celui des pensées d'une femme européenne comme l'est Mathilde et qui restent un mystère pour Amine... La question de la féminité est aussi sans cesse interrogée : dans cette société marocaine, mais aussi en France, quel est le devoir d'une femme, d'une mère, d'une jeune fille (la jeune Selma, soeur d'Amine y tient aussi un rôle central), quelles sont leurs libertés ?

Leïla Slimani est douée d'une grande finesse pour décrire la psychologie de ses personnages, tout en nuances. Elle est très habile pour tisser un fil narratif dense et fluide à la fois. Elle excelle dans l'art de reconstituer les ambiances colorées de ces années 1950 au Maroc, un pays écartelé entre ses traditions ancestrales et son souhait de modernité. Son écriture est à la fois précise et souple, envoûtante, on se laisse emporter au fil des pages avec beaucoup de plaisir.

Un roman passionnant, d'une grande humanité, que l'on recommande vivement et dont on attend la suite avec impatience. 

Delphine

Paru en mars 2020. Existe aussi au format numérique

il est des hommes lighieriGros coup de coeur pour ce roman qui se déroule dans une cité à Marseille et dans un bidonville tout proche, occupé par des gitans sédentarisés.

Au sein d’une famille située à l’autre extrémité de l’échelle sociale si on la compare à la famille mise en scène dans Les garçons de l’été, Rebecca Lighieri met en scène un père violent et maltraitant.

Ses trois enfants tracent leur chemin entre les coups et les cris, surtout le dernier-né qui est affecté de plusieurs problèmes de santé considérés comme d’impardonnables tares par le paternel. Quant aux deux aînés, dotés d’une beauté qui fascine, il n’hésite pas à tenter d’exploiter leur apparence en les traînant de casting publicitaire en audition.

Dans ce bouleversant roman, la beauté va se loger où on ne l’attend pas, comme souvent chez Rebecca Lighieri, qui fait fleurir des éclats de lumière dans les interstices de la glauquitude.

Natacha

Janvier 2020

0330 apreslemonde couvLire le premier chapitre de ce livre est une expérience frappante pour toute personne qui se sent « sensibilisée » à la cause climatique et aux causes sociales… Nous serons nombreux à nous y reconnaître dans les moindres détails et cela déjà suffit à rendre ce livre particulièrement digne d’intérêt.

La suite nous plonge dans un récit d’anticipation proche, inspiré des théories dites de l’effondrement. Il nous envoie à la rencontre de personnages qui doivent, de façon soudaine, en 2022, faire face à la disparition de ce qui fait aujourd’hui le tissu de notre quotidien, dans nos pays et dans les milieux les moins précaires : énergie électrique ou autre à profusion, institutions relativement fiables qui nous prennent par la main, paix sociale, confort matériel, alimentation au bout de la rue, antidouleurs à la salle de bain et service d’urgences à moins de 15 km…

Antoinette Rychner explore, avec une inventivité parfois glaçante, plusieurs dimensions d’un effondrement de société soudain et radical. Les récits d’anticipation sont nombreux, mais celui-ci a la particularité de se situer sciemment tout tout près de nous, au point que la prise de distance fictionnelle est à peine possible.

Inconfort matériel, violences, lutte pour la survie, tentatives tantôt bancales tantôt solides de refaire société dans ces conditions tout autres...mais aussi perpétuation de la création artistique, des relations amicales complexes, des tâtonnements éducatifs… Une exploration passionnante.

Natacha

Janvier 2020

 

0318 murene couvAprès un brutal accident, François se retrouve amputé des deux bras. A 22 ans, sa vie bascule et une nouvelle existence débute, faite de combats de tous les instants, de batailles perdues mais aussi de belles victoires. C'est une véritable métamorphose que François va opérer, il ne s'agit pas seulement de rebondir, il faut trouver une nouvelle manière d'être au monde, d'être en relation, d'exister.

Voici un magnifique roman qui parle d'un évènement dramatique et d'une vie qui bascule mais qui met surtout en scène le courage et l'espoir. Comme dans ses ouvrages précédents, Valentine Goby réussit à nous plonger dans une époque (ici les années 1950 en Europe) avec brio. On a des images plein la tête, et tout résonne avec beaucoup de justesse. A travers ce roman, c'est aussi une histoire du handisport qui nous est livrée, c'est une véritable ouverture sur cet univers assez méconnu finalement.

Une vraie réussite littéraire! 

Catherine M. et Isabelle 

Paru en août 2019

Nous recevons Valentine Goby à la librairie le mercredi 18 mars 2020 à 19h30.

 

miroirdenospeines lemaitrePierre Lemaitre est généreux : il nous offre avec ce roman riche en rebondissements, dense et rythmé, agrémenté d’une panoplie de personnages bien typés et de décors historique précis, une fin à sa saga en trois tomes entamée avec l’inoubliable Au revoir là-haut.

Concentrée sur une période courte, les premières semaines de la Seconde Guerre mondiale, l’invasion allemande, la débâcle française et l’exode, l’histoire est menée tambour battant par un Pierre Lemaitre qui sait doser ses effets...

Une fresque historique colorée, de belles ambiances, des situations savoureuses, de superbes méchants (dont un incroyable imposteur) et de naïfs gentils : si ce dernier tome est certes un peu moins percutant que les précédents, on ne s’ennuie pas !

Delphine

Paru en janvier 2020. Existe aussi au format numérique.

 

Dialogue brûlant, passionné et parfois brutal entre le narrateur, père de famille quadragénaire et Laura, son amour d’adolescence, que les classes, le temps et la vie séparent.

L’auteur allie étonnamment le sensuel et le sociologique, dans une ambiance sombre et mélancolique.

Olivier

Paru en janvier 2020.

 

 

Dans son patelin, Luky tue le temps et la fin de son enfance en trainant avec ses deux potes, Abdoul et Diego. Un jour, alors que Diego raconte comment il va se faire Vanessa, Luky confie à ses copains qu’il entend des voix. Mais difficile de le croire pour Abdoul et Diego. Alors Luky se renferme un peu sur lui-même et voit se rétrécir ses perspectives d’avenir et son entrée dans l’adolescence.

Un roman touchant, des personnages attachants, et surtout, une langue singulière, entre L’attrape-cœurs de Salinger et L’été des charognes de Johannin.

Olivier

Paru en janvier 2020

 

LesSimples YannickGrannecIl en souvent des êtres comme des simples, moins le sol leur donne, plus robustes ils sont.

Les simples, ce sont ces plantes médicinales utilisées telles qu’elles sont fournies par la nature ; ce sont ces plantes que sœur Clémence, doyenne et herboriste de la communauté de bénédictines de l’abbaye de Notre-Dame du Loup, utilise pour soulager et guérir parfois les maux des habitants de ce village de Provence. Cette vie ordonnée va être bouleversée par l’arrogance et la cupidité du nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, qui ne peut tolérer l’indépendance et l’autonomie dont bénéficient ces religieuses. Le scandale va alors secouer la communauté et les accusations de sorcellerie se succéder… Roman qui dénonce les exactions des hommes de pouvoir, Les simples nous conte une histoire de rivalités, ponctuée de recettes de plantes en vers et de dictons médiévaux inventés (Sainte Vérane du ciel ouvre les vannes ou encore S’il pleut sur la chandelle, il pleure sur la javelle).

Catherine D.

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique.

amazonia devilleÀ l’image de la région que l’auteur parcourt, ce roman se révèle un foisonnement dense et inextricable d’histoire, de géographie et de littérature… Patrick Deville a décidé de remonter depuis l’Atlantique le fleuve Amazone et de traverser le sous-continent latino-américain jusqu’aux vagues du Pacifique. À force de rencontres et d’évocations, le narrateur, qui est à la fois l’auteur, nous introduit à ce qu’a représenté cette partie du monde pour différents explorateurs, scientifiques, artistes ou encore hommes de pouvoir et les incroyables destins qui s’y sont forgés. Ce voyage que Patrick Deville fait avec son fils de 29 ans lui donne aussi l’occasion de découvrir la nature de la relation à son fils, tout comme il lui permettra de constater les désastres environnementaux causés par une humanité sans cesse plus destructrice.

Intelligent et littéraire, Amazonia est une petite encyclopédie subjective, le genre de livre que l’on ne dévore pas mais que l’on déguste plutôt, chapitre par chapitre….

Grégory

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique

croireauxfauves martinL’autrice de ce texte est anthropologue, et elle nous livre ici son histoire, son rapport au terrain qu’elle explore depuis plusieurs années, le grand Nord du côté de l’Alaska et de la Sibérie, là où les territoires sont enneigés une bonne partie de l’année. En août 2015, elle est attaquée par un ours dans les montagnes du Kamchatka, alors qu’elle vit depuis plusieurs mois auprès d’une famille d’éleveurs de rennes. Cet évènement a une résonance toute particulière pour ces peuples du Nord qui entretiennent avec la nature et les animaux des rapports de proximité et de mysticité proche de l’animisme.

Un magnifique texte qui nous transporte ailleurs, qui nous fait aussi réfléchir sur nos choix de vie et qui est en plus très agréable à lire.

Catherine M.

Paru en octobre 2019. Existe aussi au format numérique

prosperaloeuvre chevillardGrâce à la figure de Prosper Brouillon, son héros, Chevillard tire à boulets rouges sur le monde du livre industriel. Et précisément, sur les auteurs à succès qui sortent un livre tous les ans dans une logique de rentabilité. Suivez mon regard ! Dans ce deuxième opus, toujours illustré par Jean-François Martin, Prosper s’essaye à l’écriture d’un polar. Après le succès de son dernier roman, on suit l’auteur face aux difficultés auxquelles il fait face dans sa tâche : négocier son contrat, choisir sa chemise pour la prochaine émission télévisée, se faire frapper par l’inspiration divine, rentabiliser son cours d’écriture en ligne, caresser son égo, dresser des listes de synonymes. Et accessoirement, écrire une intrigue « qui obligera le lecteur, ce rat cupide, à cracher ses vingt euros ».

Caustique, violent, drôle et intelligent.

Olivier

Paru en octobre 2019. Existe au format numérique

chroniquesdunestationservice labruffeVoici un surprenant roman sur les aventures d’un pompiste. Ou plutôt, sur la parfaite banalité de son quotidien. L’auteur parvient à extraire la plus belle part de ce narrateur en esquissant son portrait par des traits qui se rapprochent de l’anecdote. Figure ignorée par la société, ce pompiste, amateur de littérature et de séries B, s’impose ici à travers une tranquillité et une intelligence toutes singulières. Il résiste ainsi aux clichés d’un monde (du travail) qui trace à toute allure.

Derrière ces courts chapitres, Alexandre Labruffe installe une réelle intrigue, sans avoir l’air d’y toucher, variant les registres avec adresse, tantôt humoristique, tantôt proche du polar, parfois érotique.

Olivier

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique