Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Venus poeticaCe roman court se lit d'une traite, c'est le récit condensé et trash d'une enfance, d'une adolescence, d'une vie de femme. Lisette Lombe écrit à l'os. Chaque mot compte, chaque mot est porteur de sens, raconte une histoire, suscite une émotion. 

La narratrice raconte une série d''évènements plus ou moins heureux qui vont lui signifier de manière parfois violente qu'être une femme et qu'être racisée va avoir une incidence sur sa vie et sur ses relations humaines. C'est un roman plein de sensualité, de chair. Il a été édité aux éditions de L'arbre à paroles dans la très belle collection If, dirigée par Antoine Wauters.

Lisette Lombé est une autrice belge aux multiples casquettes, professeur de français, slameuse et animatrice d'ateliers slam, militante, poète. Elle a publié en 2020 un magnifique recueil de poèmes et collages sous le titre Brûler, brûler, brûler, paru aux éditions de l'Iconoclaste. 

Catherine

Paru en février 2020.

 

 

Brûler, brûler, brûlerPoétesse, slameuse, artiste multiple, Lisette Lombé offre ici un recueil de textes vibrants, engagés comme l'est toute son oeuvre. Poésie orale, poésie de lutte, gorgée de vie, de colère, d'empathie, elle nous entraîne dans un tourbillon aux côtés des minorités, elle nous fait chanter au creux de son livre comme dans une manif. Un livre qui résonne avec notre monde tel qu'il se vit, se touche et se ressent.

Natacha

Paru en octobre 2020.

Venez rencontrer Lisette Lombé et Joëlle Sambi le jeudi 24 mars à 19h30 à la librairie !

 

ParisBriancon bessonPhilippe Besson vous invite à embarquer dans le train-couchette reliant Paris à Briançon, en compagnie de ses personnages en quête d'identité... en une nuit où des vérités seront dites, où des secrets seront révélés, où des liens se créeront entre les passagers, parfois intimes, parfois suprenants. Mais d'emblée, l'auteur avertir le lecteur : certains ne survivront pas à ce voyage...

Le roman, construit comme une mosaïque et écrit en chapitres courts où la tension est palpable, égrène le temps de cette nuit pas comme les autres. Philippe Besson livre un huis-clos ferroviaire d'une intensité redoutable. Mais au-delà du suspense, c'est la finesse psychologique qui frappe dans ce livre : beaucoup de personnages, un texte plutôt court, et pourtant, quand on referme le livre, le lecteur a l'impression de connaître chacun des passagers et s'y est attaché. 

Un texte fort et juste, émouvant. 

Delphine

Paru en janvier 2022. Existe aussi au format numérique

sauvage est celui mabardiL'émotion vous attrape aux premières lignes de ce récit d'une sincérité à couper le souffle. Tombeau, portrait, hommage mais aussi récit familial d'une honnêteté et d'une beauté qui vont droit au coeur, avec la force poétique que peut avoir Véronika Mabardi, mêlée à une prose âpre et douce, factuelle et lumineuse, vidée de tous effets. Vidée aussi au sens où l'émotion vide, authentique dépôt des armes et néanmoins balises flottantes offertes pour tout qui sait ou ignore ce que sont les liens familiaux... et tant d'autres choses dans ce livre ! 

Natacha 

Paru en janvier 2022, avec des dessins de Shin do Mabardi.

 

 

 

lacartepostale berestIntriguée par une carte postale anonyme reprenant le nom de quatre personnes de sa famille disparues dans les camps de concentration, Anne Berest se lance dans une enquête passionnante sur le passé de sa famille. En toute sincérité, elle nous la partage au fil de ces pages bouleversantes.

C’est une destinée très romanesque qui nous est racontée, celle d’une famille juive qui voyage à travers l’Europe, à la recherche d’une place où s’enraciner… Et qui sera détruite en partie par la Shoah. Anne Berest creuse le passé avec patience et acharnement, mettant à jour des zones d’ombres, révélant des secrets enfouis. L’histoire restituée se mêle aux réflexions de l’écrivaine, qui questionne son rapport au passé, à la religion juive, et à la famille.

Un récit intime et profond, que le lecteur ne lâche pas.

Delphine

Paru août 2021. Existe aussi au format numérique.

je serai le feuMagnifique recueil de poèmes sélectionnés et illustrés par Diglee, autrice et dessinatrice.

Un bel objet qui permet de découvrir des poétesses souvent oubliées de l’histoire littéraire...

Hélène

Paru en octobre 2021. 

 

 

blizzard vingtrasUne claque, un texte qui se lit d’une traite. Cela se passe sur une journée, dans le blizzard le plus total au fin fond de l’Alaska. Une jeune femme perd un enfant alors qu’ils sont en train de se promener... Et c’est la course pour le retrouver. Le texte est construit avec plusieurs narrateurs qui se succèdent et c’est en plongeant dans chaque chapitre qu’on découvre petit à petit l’histoire de tous les protagonistes.

Un premier roman court, vif, un vrai plaisir de lecture.

Catherine M.

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique

lasturienne lamarcheDes ingénieurs liégeois dans les Asturies ! Un récit très bien documenté, photos à l’appui. L’histoire d’une famille, celle des ancêtres de l’autrice, à la tête d’une très grande entreprise — mines de charbon et de zinc — à l’époque où la Belgique était la deuxième puissance industrielle. Une histoire traversée par des conflits politiques et deux guerres mondiales. Caroline Lamarche découvre un jour “une malle aux trésors” dans laquelle son père avait rassemblé les archives de cet empire disparu. C’est le portrait d’une grande bourgeoisie d’entrepreneurs glorieux, mais qui reste sourde aux revendications ouvrières et aveugle aux dérives politiques tant qu’elles n’entravent pas l’avenir de l’entreprise.

Un travail de mémoire exigeant que Caroline Lamarche réussit avec brio.

Véronique

Paru en septembre 2021. 

Artifices, Claire BerestLa contingence, la possibilité qu'une chose arrive ou n'arrive pas, qu'un être existe ou n'existe pas.

Une suspension inexpliquée, un cheval dans Beaubourg, une voisine ivre morte, une collègue (trop?) attentive, et c'est la vie du flic Abel Bac qui soudainement prend une tournure inattendue.
Une histoire où l'art se fait rédemption, construite comme une fable de La Fontaine, fil rouge de ce roman à l'allure policière qui nous embarque dans la vie présente et passée des ces trois personnages qui ont tous quelque chose à cacher... Claire Berest nous offre un roman tourbillonnant, jusqu'à la dernière ligne!

Catherine D.

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

24 fois la vérité, Raphaël MeltzFilmer le souvenir : filmer une trace de ce qui a eu lieu mais qui ne peut se filmer.

Un siècle de cinéma raconté à travers le regard (et la caméra) de Gabriel, qui nous est conté par son petit-fils Adrien, chantre désabusé des évolutions numériques du 21e siècle.
Une magnifique ode à l'image animée, dans ce qu'elle a de plus tangible et de plus évanescent... Mais que nous reste-t-il au bout du compte de toutes ces images ?
Un livre sur la création artistique et sur la disparition (des gens qu'on aime, d'une époque, des images, d'une mode...)

A découvrir et à laisser infuser, le temps qu'il faut !

Catherine D.

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

 

En pleine plexiglas mon amourpandémie, Eric se retrouve coincé entre sa femme obsédée par les gestes barrières et son ancien ami Kevin, survivaliste de l'extrême qui construit une BAD (Base Autonome Durable) et songe au cannibalisme pour sa survie. Quel camp choisir quand aucune des solutions qui s'offrent à lui ne semblent pouvoir le satisfaire ?

Eric Chauvier nous livre un satire drôle et cynique d'un présent dangereusement proche. Et qui se termine en une dystopie terrifiante qui pourrait bien être la suite de la pandémie, une fin du monde terrible mais crédible.

Olivier EK

Paru en septembre 2021. Existe aussi en version numérique.

 

Mona et Pauli ont survécu à d'étranges et immenses inondations. Elles vivent et s'aiment à Tabor, un nouveau monde bricolé. Mais de mystérieux visiteurs, sorciers ou fonctionnaires, viennent en troubler l'équilibre, jusqu'à l'ensauvagement définitif. Comment faire face?

Encore un roman postapocalyptique? Oui, et celui-ci vaut le détour! Phoebe Hadjimarkos Clarke nous livre ici un premier roman réussi, foisonnant, un peu délirant, qui reste longtemps avec ses lecteurs. Il nous entraîne dans un "monde d'après" où l'humain peine à se réensauvager et où les superstitions prennent une place de plus en plus grande... À découvrir assurément!

Hélène

Paru en septembre 2021.

 

milwaukeeblues ok dalembertLouis-Philippe Dalembert s’inspire du destin tragique de George Floyd, Afro-Américain mort en 2020 suite à l’interpellation violente d’un policier. Il lui crée un double fictif, Emmett, la quarantaine, né dans un ghetto de Milwaukee dans le Winsconsin. Son personnage, promu dans sa jeunesse à un brillant avenir de footballeur américain devra renoncer à son rêve, n’étant finalement pas sélectionné pour une carrière professionnelle. La mort dans l’âme, il retournera à sa vie d’avant, une vie de débrouille et de précarité. Emmett nous est raconté depuis l’enfance, en passant par ses années d’adolescence et de fac, jusqu’au jour fatidique de sa mort, à ses funérailles… et jusqu’au soulèvement planétaire d’indignation et de révolte provoqué par sa mort.

Ce qui est intéressant et original dans la construction de ce roman, c’est que  l’auteur a pris le parti de donner la parole à différents protagonistes. Ceux qui l’ont connu de près : ses amis d’enfance, sa mère, la pasteure de son quartier, sa fiancée à la fac, son coach de football américain. Ou de loin : l’épicier qui appela la police le jour du drame, les acteurs du soutien à sa cause et même le policier qui sera jugé coupable de son homicide. Les voix se succèdent, contrastées, pour brosser le portrait, attachant, de ce garçon qui avait rêvé d’un autre avenir et qui connut finalement un destin tragique.

Tout comme Alabama Blues dans les années 1950, Milwaukee Blues dénonce les intolérables crimes raciaux encore perpétrés au XXIe siècle et rend hommage à ces destins fracassés. Louis-Philippe Dalembert décortique les faits et dresse un portrait au scalpel de la société américaine et occidentale face à ses démons...

Un texte dense et poignant, qu’on ne lâche pas.

Delphine

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

enfantdesalaud chalandonSorj Chalandon livre un roman puissant et bouleversant sur la relation père-fils, un texte percutant autour des thèmes de la trahison et du mensonge, où s’entrelacent la petite et la grande histoire.

Au printemps 1987, Sorj Chalandon, alors journaliste, couvre le procès de Klaus Barbie, le chef de la Gestapo qu’on surnommait « Le Bourreau de Lyon » pour avoir torturé, exécuté et ordonné la déportation de nombreux juifs vers les camps de concentration. A cette époque, le père de Chalandon insiste auprès de son fils pour pouvoir assister aux audiences de ce procès et les suit avec assiduité, voire passion.

Déjà dans le roman  « Profession du père » où il tient le rôle principal, ce père nous est décrit comme un mythomane, un pervers redoutable. Ici, Sorj Chalandon s’attache à découvrir en quoi ce « salaud », ce manipulateur, ce tricheur et menteur invétéré a connu un passé trouble sous l’Occupation : quel rôle aura-t-il joué exactement pendant la Seconde Guerre mondiale ? Pourquoi son père est-il à ce point fasciné par le procès de Klaus Barbie ? Obsédé par l’histoire de son père depuis son plus jeune âge, le romancier aura finalement accès au dossier judiciaire de ce père jugé en 1945 pour actes nuisibles  à la Défense nationale.

Dans le roman, le déroulé du procès de Klaus Barbie nous est raconté au fur et à mesure que le narrateur, double de Chalandon, découvre les éléments qui constituent le dossier judiciaire de son père. Le narrateur y affronte ce père insaisissable en un dialogue bouleversant, le met face à ses mensonges et ses contradictions. A travers ce texte, Sorj Chalandon met en scène cette confrontation tant attendue, cette discussion qu’il aurait tellement aimé avoir avec son père. Afin que ce dernier puisse révéler son vrai visage et que père et fils puissent enfin nouer un dialogue. Car sous le ressentiment et le désespoir du fils, on sent aussi l’envie et le besoin de renouer avec son père...

Mots percutants, style fluide et envoûtant, Sorj Chalandon nous embarque dans ce récit très personnel qui ne laisse pas indifférent.

Delphine

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.

un corps tropicalPar hasard, dans une brèche de sa vie monotone, le narrateur découvre les plaisirs d’un parc aquatique « tropical ». Entre le jacuzzi et la rivière sauvage va s’enclencher chez lui une obsession pour la vie « tropicale » et ce qu’il imagine être les « corps tropicaux ». De cette curiosité et avec une candeur à la fois énervante et attachante, il va se retrouver secoué dans son quotidien, à l’autre bout du monde, porté par cette quête insensée de tropicalité.

C’est d’abord curieux, cynique et drôle puis grave, aventureux et touchant. On s’attache à cet anti-héros candide et désabusé. C’est servi par une écriture unique et addictive. Une réussite magistrale !

Olivier

Paru en août 2021. Existe aussi en version numérique.

En février 2020, l'autrice et illustratrice Maureen Wingrove, alias Diglee, prend le train pour la Bretagne, où elle a réservé une cellule dans une abbaye au bord de la mer. Là, elle lit, se promène, et réfléchit face à l'océan. C'est le récit de ces cinq jours qu'elle nous livre ici.

Elle évoque la maladie mentale de son beau-père, qui a eu un grave accident de voiture quelques jours auparavant, et l'amour qu'elle lui porte même s'il est de moins en moins lui-même. Elle se souvient de sa grand-mère, de sa tante, des femmes de sa lignée qui l'ont précédée et qui lui ont montré, par leur vie, la voie de l'indépendance. Le tout donne un livre très beau, poétique et intimiste, qui donne envie de parcourir les plages et les rochers à la saison creuse, de s'octroyer une pause, une respiration, pour remettre les pendules à l'heure et prendre le temps de chercher des réponses aux questions qui nous trottent toujours en tête. Une très belle découverte!

Hélène

Paru en mai 2021.

letoilebrisee laneyrieRoman historique ambitieux et passionnant dont l’action se situe au début de la Renaissance. Fin du XVe siècle, face à l’imminence d’un massacre, deux jeunes
juifs fuient l’Espagne et, chacun de leur côté, parcourent le monde. Après la mise en place des nombreux protagonistes, connus et moins connus (Vespucci,
Luther…), se déroulent cinquante années d’aventures qui nous permettent réellement de capter l’air de ces temps nouveaux… La géographie, le commerce, la religion, tout évolue, sauf la volonté des deux frères de se retrouver.

Grégory

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique.

 

lesformesdunsoupir antoineLe deuxième roman de cet auteur namurois exilé au Mexique est un régal de lecture. On déguste des tortillas, on tourbillonne dans les couleurs vives de ce pays fascinant. On côtoie aussi la dure réalité mexicaine : violence, répression, corruption, trafic d’êtres humains... Le tout servi par une écriture pleine d’humour et d’amour. Ce parfait mélange en fait un excellent livre.

Catherine M.

Paru en mars 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

StéréoVoici un roman à glisser entre toutes les mains et dans toutes les oreilles des lecteurs passionnés de musique rock et d'histoires d'amour contrariées, entre Rennes, ses célèbres Transmusicales et l'île d'Oléron, entre Paris, ses radios libres et le service militaire à l'autre bout de la France, le tout parsemé des questionnements inévitables sur le sens de la vie quand on a 15, 20, 30 ou 40 ans...
Comme le dit Alice Zeniter, "c'est aussi un livre sur la manière dont les gens qui aiment trop la musique pour la vivre comme un simple à-côté réussissent, ou non, à lui donner la part belle de leur vie, rêvent que ce soit les concerts qui redessinent les cartes du monde et ordonnent le calendrier."

Catherine D.

Paru en mai 2021. Existe aussi au format numérique.

 

le démon de la colline aux loupsDuke retrace les épisodes violents et traumatisants de sa jeunesse jusqu'à la cellulle de prison dans laquelle il croupit. Il écrit pour tenter de trouver le salut et d'évacuer le démon en lui. Le récit d'une enfance violée, maltraitée et confinée qui a fait perdre à Duke et ses frères et soeurs tous ses repères et qui va le poursuivre tout au long de sa vie. A son tour de faire face à la violence qui bouillonne en lui. Ou de prolonger la boucle...

Ecrit dans une langue époustoufflante qui oscille entre horreur et innocence, entre la voix de l'enfant et de l'homme de peu de mots, débordé par ses sentiments. C'est noir, dur et choc, c'est bouleversant.

Olivier

Paru en janvier 2021. Existe aussi en format numérique.

Une ville de papierUn roman inclassable qui nous embarque pour un voyage improbable, où tout est à la fois vrai et faux, sur les traces de ces villes fantômes, sorties tout droit de l'imagination des cartographes américains des années 1930. Véritablement excellent, en plus d'être instructif et réjouissant !

Catherine D.

Paru en février 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

 

couverture arbre de l'oubli nancy hustonCroisant les histoires d'oppression de deux peuples et plus largement, des femmes, les mêlant intimement et ce faisant, les éclairant, Nancy Huston nous offre à nouveau des personnages écorchés, pris dans les filets de la famille et de la grande histoire des dominations, qui vont parfois jusqu'à une innommable violence.

Lili Rose, jeune fille malmenée au sein d'une famille catholique, Joël, désireux d'offrir une descendance à sa mère ravagée par la perte de sa famille à Terezin, Shayna, qui se sent héritière des esclaves brutalisés et exterminés mais coupée de ses racines. Nous les voyons se débattre et nous nous attachons à leur humanité trop humaine, portés par l'ironie et la sensibilité de Nancy Huston...

Un très bon roman.

Natacha

Mars 2021

Le silence des carpesPaul Solveig, le héros (ou anti-héros) de cet excellent roman, part à la recherche d'une inconnue rencontrée sur une vieille photo en noir et blanc oubliée par le plombier tchèque sous la table de sa cuisine. Et c'est tout un pan de la vie culturelle et de l'histoire de la Moravie que nous découvrons avec lui, pour notre plus grand plaisir! Tout y est : amour, humour, désillusion, communisme, cinéma, littérature, résistance... et même les poissons chers à Ota Pavel :-)

Catherine D.

Paru en janvier 2021. Existe aussi au format numérique.

 

 

indiceIndice des feux est un recueil de sept textes magnifiques. Sept histoires qui tissent ensemble un portrait de notre monde et de ses dérèglements. Inondations spectaculaires, disparition mystérieuse de la faune, apologie de la vitesse, de la performance… sommes-nous vraiment dans le bon ? Ces fictions nous amènent à nous poser pas mal de questions, sans tomber dans un discours moralisateur stérile. Vous aimez les nouvelles, foncez vous allez adorer. Vous ne lisez jamais de nouvelles, foncez aussi, le héros d’une de ces histoires vous touchera assurément au cœur.

Catherine M

Paru en janvier 2021

 

 

laounousdansions perrignonDétroit, Michigan, 2013. Ira et Sarah, policiers, sont chargés de mener l'enquête suite au meurtre d'un jeune homme blanc dans un quartier en ruines de la ville, le Brewster Douglass Project. Des meurtres, il n'en manque pas dans cette ville à très forte criminalité. Et Ira connaît bien le quartier, puisqu'il y a grandi. Mais quelle est l'identité de la victime et pourquoi sa route l'a-t-elle mené là ?

Au fil de l'enquête, Judith Perrignon déroule le fil de l'histoire de ce quartier pas comme les autres et de cette ville qui symbolise la grandeur et la décadence du rêve américain, portée pendant des décennies par la montée en puissance du capitalisme et des industries automobiles... avant son déclin, la faillite, la déroute. A l'époque du capitalisme triomphant, la main d'oeuvre de ces usines, principalement afro-américaine, trimait à des cadences infernales, travaillait à bas prix. Et ces familles étaient logées dans le Brewster Project.  

Entre enquête journalistique et oeuvre de fiction, mêlant les époques, les générations, les voix, Judith Perrignon fait revivre l'atmosphère de ce quartier. Elle décrit comment le projet a été initié en 1935 par Eleanor Roosevelt, espérant apporter un semblant de confort pour l'époque à ces familles. Comment les Noirs y ont été "parqués", créant néanmoins une communauté soudée et unie. Comment le quartier a décliné, faute de rénovation, la ville toute entière tombant au fil du temps dans un déclin économique inéluctable. Le lecteur découvre la vie de ses habitants : les joies, la solidarité, mais aussi les désillusions, le racisme, les révoltes des laissés-pour-compte, la drogue et la criminalité qui grignottent du terrain. Et aussi comment la musique, celle qui fait chalouper les corps et prend aux tripes, y a joué un rôle crucial, véritable ciment qui fait tenir ensemble cette société : le blues, la soul, le jazz, joués dans les bars interlopes, attirait les foules, Blancs et Noirs, et surtout, donnait de l'espoir. Combien de talents inoubliables la mythique "Motown records", créée fin des années 1950 à Détroit, a-t-elle révélés parmi la population qui vivait dans ces quartiers ? (Les Suprêmes, entre autres, ont passé leur enfance dans les tours du Browster Project et sont des figurantes incontournables de ce roman).

Détroit, c'est tout cela à la fois. Un mélange détonnant, unique. 

Judith Perrignon pose un regard acéré mais bienveillant sur toutes les personnes qui ont façonné l'histoire de cette ville, depuis les années 1930 jusqu'à nos jours.

C'est fort et passionnant. 

Delphine

Paru en janvier 2021. Existe aussi au format numérique