Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

leslarmesduseigneurafghan zabusPascale Bourgaux, excellente journaliste reporter à la RTBF, nous raconte par le biais de cette bande dessinée de qualité, le tournage d'un documentaire au coeur de l'Afghanistan au printemps 2010. Elle nous y livre ses inquiétude sur l'état de ce pays blessé, où les Talibans grignotent petit à petit du terrain et imposent peu à peu leur loi. Une vision lucide sur l'Afghanistan d'aujourd'hui, intelligemment scénarisé par Vincent Zabus, et servi par l'élégant et efficace dessin en couleurs directes de Thomas Campi. A lire !

Delphine

parrondochapeauUn tableau par page et, à chaque fois, la phrase qui tue... C'est poétique, c'est drôle, philosophique aussi. Ce sont des évidences décalées faites de mots détournés, qui vont chercher l'enfant qui vibre dans chaque adulte et l'adulte qui dort dans chaque enfant.

Un inclassable, à déguster tout simplement...

Natacha

lemuret baillyCe roman graphique est un coup de poing pour le lecteur, mais aussi un récit intimiste à l'émotion palpable. Plongez dans la vie solitaire et douloureuse de Rosie, jeune adolescente livrée à elle-même au coeur des années 1980. Rosie qui dégringole et se réfugie dans l'alcool et la drogue. Et laissez-vous submerger par le ton, à la fois doux et acéré, de ce récit magnifiquement illustré à l'encre de Chine. Coup de coeur !

Delphine

larabedufutur sattoufQuand l'excellent Riad Sattouf décide de raconter son enfance dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d'Hafez Al-Assad, cela donne un roman graphique aussi détonnant que touchant. Un livre autobiographique très drôle qui vous fera découvrir avec des yeux d'enfants ces deux pays dirigés par des dictateurs. A lire absolument ! (en attendant les deux tomes suivants de la trilogie)

Delphine

lesombres zabusLe scénariste de cette bande dessinée, Vincent Zabus, aborde le thème des demandeurs d'asile, des réfugiés et des minorités opprimées, sous la forme d'une fable onirique saisissante. On y rencontre un jeune garçon, exilé 214, soumis à un interrogatoire pour compléter son dossier de demandeur d'asile. Ce jeune exilé livre son histoire au fil des pages : obligé pour survivre de fuir avec sa soeur leur pays d'origine, "Le Petit Pays", convoité et envahi par les cavaliers sanguinaires, il décide de rejoindre l'idyllique "Grand Pays", au-delà du désert et de la mer. Mais la route est longue et hantée par les ombres des êtres proches qu'ils ont perdus. Leur épopée fantasmagorique se transforme en cauchemar quand ils croisent la route de personnages effrayants : l'ogre capitaliste ou le serpent passeur, autant de métaphores de notre société actuelle. Le magnifique dessin à l'aquarelle d'Hippolyte, tout en clair-obscur, révèle à la fois la poésie de cette fable et la gravité de ce cruel monde peuplé d’ombres. Une bande dessinée sensible et interpellante.

Delphine

comeprima alfredJuillet 1958, France : Giovanni, la trentaine, retrouve son grand frère, Fabio, disparu de la circulation depuis plus de dix ans. Il le convainc de prendre la route avec lui vers leur Italie natale, pour y ramener les cendres de leur père... A bord de leur vieille Fiat 500, ils parcourent une longue route, ponctuée de rencontres, de paysages à couper le souffle et de souvenirs. Le temps de se retrouver, mais aussi de faire resurgir de vieilles blessures. Le temps de se ré-apprivoiser aussi, parfois dans la douleur, souvent dans l'émotion. Ce roman graphique du talentueux Alfred, est un très beau road-movie plein de sensibilité, servi par un magnifique dessin complètement épanoui. Cette bande dessinée a reçu le Fauve d'or du festival d'Angoulême 2014, prix du meilleur album... rien que ça !

Delphine