Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

epilogue velardeCe roman graphique se lit comme un polar : une histoire d'agent double, de crapule ou de héros dans l'Espagne de Franco. 

Rodrigo Mendoza est journaliste culturel pour un périodique espagnol. En 1984, on lui confie l'écriture d'un article sur une exposition de photographies d'Antoni Campana, exposition consacrée à la lutte républicaine et à la résistance au franquisme. Il y découvre avec stupéfaction une photographie présentant son père comme un potentiel résistant alors qu'il l'avait toujours considéré comme un monstre, chef de la censure et de la propagande à l'époque de Franco. Mais son père est mort et ne peut donc livrer son secret depuis sa tombe. Rodrigo décide d'entamer une enquête personnelle qui l'amènera de suprises en surprises. 

Le scénario de Pablo Velarde est bien doumenté et diablement bien ficelé. Au long des 300 pages, on ne s'ennuie pas une minute. Par un jeu de flash-backs (traités avec des couleurs différentes), on remonte dans le temps, et on voyage ainsi entre l'époque franquiste et la période qui suit la fin de la dictature, début des années 1980. Jusqu'à l'épilogue, qui nous réserve une surprise de taille et nous donne furieusement envie de reprendre la lecture à la première page. 

Le dessin au crayon noir de Velarde est original, assez graphique, les planches sont dotées d'une atmosphère vraiment particulière qui convient tout à fait au genre du polar. Pablo Velarde a mis beaucoup d'intensité dans ce roman graphique, on sent que ce projet lui tient à coeur.

A découvrir. 

Delphine

Paru en février 2020.