Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Sous le ciel des hommes meurCe roman est une toile, en cours de tissage, belle et subversive. 

Nous sommes dans un grand-duché où le luxe, les cadres sous pression et les auteurs à succès cohabitent avec les migrants malmenés en attente de droit d'asile, les associations qui les soutiennent, et toute une classe moyenne sur le fil, qui réfléchit et agit. 

On suit et on s'attache à plusieurs personnages, dont la trajectoire est éclairée par un texte en cours de construction, un pamphlet politique construit par un groupe de personnages qui se répartit le travail, fait oeuvre critique et reformule ce qui deviendra un manifeste anticapitaliste. C'est parce que ce texte, dont la beauté tient aussi à ce qu'on le voit se construire sous nos yeux, porte une lumière crue sur les destins des personnages du roman, qu'il a tout son intérêt et qu'il prend une dimension palpable, concrète. Les idées ne survolent pas le paysage de loin, elles se vivent et s'illustrent dans les vies qui s'entrecroisent, nous touchant au coeur. 

C'est aussi grâce à cet entrecroisement de personnages que Diane Meur, bien loin d'enfoncer des portes ouvertes, s'attèle à crocheter avec soin des serrures diablement bien sécurisées. 

Un roman soigné, qui fait bouger les lignes. 

Natacha 

Paru en août 2020.