Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

cicatrices mishatoureDali Misha Touré, jeune autrice française de 25 ans, signe un roman aux allures autobiographiques : la narratrice s’exprime à la première personne dans un style fluide qui apparait spontané et sincère. C’est avec inventivité, en s’inspirant de ses expériences personnelles mais également du vécu de certains membres de son entourage que l’autrice a composé l’histoire d’une adolescente au parcours tortueux et, si elle partage avec cette dernière certains aspects de sa personnalité, comme son goût pour l’écriture, elle s’en distingue toutefois sur de nombreux points (leur schéma familial n’est, par exemple, pas le même).

La narratrice de Cicatrices vit en banlieue parisienne. Son père, un homme particulièrement sévère, est polygame. Lui, ses quatre femmes, leurs nombreux enfants, tous vivent agglutinés dans la même maison, manquant d’intimité, de calme, d’amour, de communication… Alors que les disputes se multiplient, la jeune fille devient acariâtre et violente. Comment évoluer dans un tel climat ? Sur quoi s’appuyer ? L’écriture peut-elle l’aider ?

Cicatrices est constitué d’une vingtaine de chapitres brefs, qui n'excèdent parfois pas les deux-trois faces. Dès le début, on se sent embarqués aux côtés de la narratrice et on tourne et tourne les pages. L’adolescente trace son chemin, elle prend du recul sans s’apitoyer sur son sort, sans condamner qui que ce soit ni prendre parti de façon catégorique lorsqu’il est question de sujets controversés. Ainsi, elle expose ses réalités, tout en nuances, évoquant par exemple les aspects positifs comme négatifs que revêt, depuis sa place d’enfant, la polygamie. Cicatrices est un roman quipeut être lu en une matinée tant il est prenant !

Alice

Paru en août 2019. Existe au format numérique