Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

L'eau du lac n'est jamais douceJusque-là ces livres avaient été une punition et une revanche pour moi, ils m'avaient exclue des références et des bavardages des filles de mon âge parce que je ne regardais pas les séries qu'elles regardaient, je ne jouais pas aux jeux vidéo qui les divertissaient, je ne lisais pas les livres qu'elles lisaient.

Deuxième roman traduit en français de Giulia Caminito, L'eau du lac n'est jamais douce poursuit la chronique d'une Italie sociale, battante et pauvre. Gaia grandit au sein d'une famille engluée dans la misère, à l'ombre d'une mère forte, castratrice et autoritaire, auprès d'un père réduit au silence depuis un accident de travail (non déclaré) qui le cloue dans un fauteuil roulant, d'un grand frère qui sera éloigné d'elle à l'adolescence en raison de ses convictions et de son combat politique, et de jumeaux se suffisant à eux-mêmes. Gaia ne va jamais cesser de se battre contre les autres tout en essayant de se créer une place dans cette société malade d'argent et de pouvoir, ne sachant trop comment se lier d'amitié aux autres, comment aimer un autre corps, comment réagir "normalement" sans laisser la violence et la colère prendre le dessus, ... Ce roman d'apprentissage met aussi en lumière toutes les difficultés rencontrées et les droits bafoués des familles précarisées dans leur recherche d'un logement décent dans un pays en proie à la corruption, omniprésente et oppressante. 

Magnifique portrait de femmes, ce roman possède une force âpre et une langue rugueuse qui sont les justes reflets d'une société qui a oublié de jouer son rôle auprès de ses citoyens rendus invisibles parce que non conformes aux attentes des nantis. C'est beau, c'est fort, c'est brillant !!!

Catherine D.

Paru en avril 2022, traduit de l'italien par Laura Brignon. Existe aussi au format numérique.