Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

20220420 Stefan Hertmans CouvStefan Hertmans est vraiment un grand romancier. Dans ce nouveau livre, il nous raconte l'histoire de Willem Verhulst, un SS flamand, collaborateur, qui a vécu dans la maison dans laquelle Stefan Hertmans a lui aussi vécu à Gand. Comme dans ces précédents romans, l'auteur fait parler les pierres, les documents, les photos (il y a en d'ailleurs quelques-unes insérées dans l'ouvrage), les souvenirs, et tire les fils d'une histoire indivuelle pour nous entraîner dans la grande Histoire, et surtout pour tenter de mieux comprendre les autres et le monde dans lequel nous vivons.

Le livre est magnifiquement écrit (et brillamment traduit par Isabelle Rosselin). D'une part, l'auteur nous raconte ses recherches documentaires, son enquête rigoureuse autour du personnage de Willem Verhulst, et d'autre part, il nous transporte dans l'enfance, la jeunesse et la vie de Willem qui se déroule comme une fiction passionnante et étonnante. On est dans un vrai roman. Willem s'est marié deux fois, a eu plusieurs enfants, a été un collaborateur actif pendant la seconde guerre. Il a ensuite été condamné, a fait de la prison. Mais qui est donc cet homme ? Pourquoi est-il devenu si haineux envers une partie de l'humanité ? A travers cette histoire, c'est l'âme humaine que Hertmans explore. Quelles sont les origines de la haine et de la violence ? Comment un homme devient-il un bourreau ? Un traître à ses voisins ? Hertmans nous parle également de la famille de cet homme, et c'est très touchant. Comment peut-on être la femme ou les enfants d'un homme pareil ?

Ce roman, c'est aussi une géniale porte d'entrée sur l'histoire de la Belgique et sur l'histoire des relations entre les différentes communautés linguistiques du pays. Bref, c'est un roman total, complet, passionnant, trés bien écrit et bien traduit. On vous le recommande sans hésiter !

Catherine

Paru en janvier 2022, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin. Existe aussi en format numérique.