Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Je ne voulais pas être considérée comme une femme s’intéressant à la science, une femme noire s’intéressant à la science, je voulais être considérée comme une scientifique, un point c’est tout.

Gifty est une jeune chercheuse en neurologie qui préfère la compagnie de ses souris de laboratoire à toute autre compagnie humaine. Lorsque que sa mère, dépressive, vient habiter chez elle alors qu'elle est sur le point de terminer sa thèse, c'est l'occasion pour Gifty, américaine d'origine ghanéenne, de revenir doucement sur son passé et de tenter de comprendre la résonnance que celui-ci a sur son présent. Elle se livre par petits bouts et au fil de la lecture, on comprend progressivement ce qui l'a menée à s'intéresser au processus de l'addiction et de la dépression, deux mécanismes qui ont détruit sa famille : son frère Nana d'abord, le héros de son enfance, adolescent promis à un bel avenir dans le basket que la drogue anéantira; sa mère ensuite, aux croyances religieuses immenses, qui ne se remettra jamais vraiment de la disparition du fils, tandis que le père a fui et est retourné refaire sa vie au pays...

Gifty se construit comme elle peut, jeune femme noire aux pays de l'Oncle Sam, partagée entre son désir de croire en un Dieu hypothétique et le besoin vital de se réfugier dans le raisonnement scientifique, ses difficultés à exprimer ses émotions que ce soit dans ses relations amicales ou amoureuses et à exister en tant que femme et scientifique.

Voici un très beau roman intimiste qui aborde subtilement la question raciale en Amérique et les difficultés rencontrées par une famille ordinaire issue de l'immigration, à travers la relation complexe qu'entretiennent la mère et la fille tout au long de leur vie.

Mais être en vie dans le monde, chaque jour, tandis que nous recevons chaque jour davantage, tandis que la nature de ce que « nous pouvons supporter » change et que nos façons de le supporter changent également, c’est une sorte de miracle.

Catherine D.

Paru en août 2020, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Damour. Existe aussi au format numérique.