Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

finebloodfamilyOn ne présente plus Anne Fine et son immense talent pour prendre les jeunes au sérieux et traiter des sujets parfois graves, tout en conduisant ses intrigues avec brio. En voici une preuve de plus!

Dans ce roman costaud et passionnant, nous accompagnons Eddie depuis ses 7 ans jusqu'à la fin de l'adolescence. Eddie a vécu les premières années de sa vie cloîtré dans un appartement pouilleux, en compagnie de sa mère brutalement violentée par son compagnon. Eddie est épargné par les coups, et sa capacité à imaginer une vie plus douce est miraculeusement préservée grâce à une cassette vidéo qu'il connaît par cœur.

Lorsque la police les libère, sa mère et lui, pour le confier aux services sociaux, Eddie passe par une famille d'accueil temporaire, puis est adopté. Il s'acclimate et grandit, découvre le quotidien d'une famille tout en étant comme anesthésié, sur certains sujets, par ses premières années de maltraitance. Sa scolarité se déroule sans accroc, la vie de famille est paisible, mais nous lecteurs, nous percevons, grâce au talent d'Anne Fine, que quelque chose manque cruellement à Eddie, et qu'une blessure béante le fragilise.

A l'adolescence, il s'y trouve brutalement confronté et c'est la dégringolade.

L'issue du roman sera positive, mais nous aurons exploré toute la fragilité et la complexité des enfants maltraités dans leurs premières années, tout en étant emportés par un scénario haletant et dense.

L'écriture accompagne à merveille le parcours d'Eddie au fil des pages. Au début, roman polyphonique où se répondent les voix des intervenants sociaux, voisins, policiers, parents d'accueil qui entourent.... Et au fur et à mesure que le personnage grandit, c'est lui qui devient parfois le principal narrateur de sa propre histoire dont en effet, il s'empare en affrontant seul les épreuves que n'avaient pas vu venir ses parents adoptifs.

Un roman brillant pour les grands ados.

Natacha