Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

   

La révolte des cafards, Oscar Zeta Acosta, Tusitala

revolte cafardRécemment, j'ai découvert la maison d'édition Tusitala via le roman "La révolte des cafards". Un roman qui m'a passionnée et entraînée dans l'histoire des Chicanos, ces Mexicains-Américains qui se sont battus contre les discriminations faites à leur égard dans les années 70 dans le sud des États-Unis.

L'auteur qui nous livre en réalité une autobiographie, fut un avocat chicano. Il nous raconte les émeutes, les procès collectifs, les soirs de fêtes, les moments de fatigue et de doute. Au cours de sa carrière, Acosta va aller jusqu'à mettre en cause la justice américaine en dénonçant la constitution des jurys lors des procès. Un excellent roman-récit qui nous permet de découvrir un pan (pas très rose) de l'histoire américaine. Une maison d'édition à suivre car elle a réussi a dégoter ici une petite pépite encore jamais traduite en français. Une vraie belle découverte de cette année 2014.

Catherine

 

L'oubli, Emma Healey, Sonatine

oubli sonatineMaud, quadragénaire aussi attachante qu'exaspérante, est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Deux disparitions mystérieuses l'entourent, celle de sa sœur plus de 60 ans en arrière et celle de sa proche amie, Élisabeth, disparue tout récemment. Ces deux événements seraient-ils liés ? Maud parviendra-t-elle à faire surgir suffisamment de souvenirs du fond de sa mémoire trouée pour percer le mystère de ces disparitions ? 

Roman plus que véritable thriller, ce fut un bon moment de lecture. Pour ma part, un des grands intérêts du livre a résidé dans l'approche faite de la maladie d’Alzheimer via le personnage de Maud. Certains passages manquent un peu de rythme mais pour un premier roman, c'est une très agréable surprise. Une auteur à suivre donc...

Catherine

 

Le chapiteau vert, Ludmila Oulitskaïa, Gallimard

lechapiteauvert oulitskaiaVoici le roman merveilleux de la dissidence russe, de la mort de Staline à la Peretroïska et à travers le destin de trois amis d'enfance.

Eblouissant !

Véronique G.

 

Entre les jours, Andrew Porter, Editions de l'Olivier

entre les jours porterAndrew Porter ou l'art consommé de soulever le voile pour regarder avec curiosité et compassion les errements et les erreurs des membres d'une famille américaine bien sous tous ses rapports et animée de bonnes intentions...

Véronique G.

 

Et maintenant, il ne faut plus pleurer, Linn Ullmann, Actes Sud

etmaintenantilnefautpluspleurer ullmanUn être disparaît, et c'est tout l'ordre de marche d'une famille qui vacille car peut-on jamais se dire totalement innocent ? Une très fine lecture...

Véronique G.

 

Terminus Belz, Emmanuel Grand, Liana Levi

terminusbelz grandUn roman policier tout en ambiance(s) : une île, la Bretagne, des pêcheurs, un étranger et des croyances effrayantes. Une réussite. A emporter certainement dans vos bagages cet été !

Véronique G.

 

Le sanglier, Pierre Luccin, Finitude

luccin-sanglierLe sanglier est une pépite écrite par Pierre Luccin à la toute fin de sa vie, en 2001. Cet auteur italien nous entraîne au cœur de la forêt, auprès de Daniel. Daniel est marginal, solitaire et décide de vivre différemment, au milieu de la nature, après son retour de la guerre. Cependant, son attitude bouscule les conventions, dérange, intrigue. Daniel est un homme désabusé, qui tente de survivre après avoir vécu l'horreur. Il est tantôt doux, tantôt colérique, voir enragé; à l'image de la langue dans ce texte, parfois poétique, parfois brutale et rude, à l'image également de l'auteur qui semble s'être inspiré de son propre vécu pour nous parler de Daniel, dit "Le sanglier".

Catherine

 

L'invité du soir, Fiona McFarlane, Editions de l'Olivier

mcfarlaneinvitedusoirLe tigre que Ruth croit entendre dans sa maison, la nuit, est-il l'expression d'une peur ou d'un désir de changement ?
Frida, aide familiale tombée du ciel, représente-t-elle une peur ou un désir de changement ?

EPATANT!

Véronique G.

 

La Maison dans l'arbre, Mitsuyo Kakuta, Actes Sud

lamaisondanslarbreQu'est-ce que j'aime tant dans La maison dans l'arbre...? Mitsuyo Kakuta nous présente des personnages qui se découvrent sans racines et tout en même temps, le lecteur s'interroge... qu'est-ce qu'avoir des racines aujourd'hui? Dans cette famille qui, de génération en génération, semble livrer son destin au chaos, au hasard ou à un rêve d'ailleurs trop impalpable, un jeune homme désoeuvré, mû par une soudaine et vive envie de comprendre, emmène sa grand-mère en voyage sur les traces de son passé, en Mandchourie. Voici un beau portrait d'une famille japonaise d'aujourd'hui, et une fenêtre aussi sur des épisodes historiques douloureux du siècle dernier.

Natacha

 

 

Toutes les couleurs du monde, Giovanni Montanaro, Grasset

touteslescouleurs montanaroGeel, petite bourgade flamande, est connue depuis le Moyen-Age pour accueillir une communauté de malades mentaux au sein des familles. L'auteur y imagine la rencontre entre deux marginaux : Thérèse, jeune fille née d'une mère folle morte en couches, et hébergée dans une famille bourgeoise du village, et Vincent Van Gogh, de passage dans la région au gré de ses vagabondages dans les années 1880. Par une écriture très sensible et sensuelle, Giovanni Montanaro décrit la vie si particulière à Geel, et la découverte émerveillée de la couleur et de la peinture par ces deux jeunes en marge de la société, allumés. Belle ambiance et belle réussite !

Delphine

 

 

Automobile Club, Alaa El Aswany, Actes Sud

automobileclubA l'Automobile Club, les diplomates anglais et la haute société égyptienne côtoient les serviteurs venus en grande partie des régions pauvres de la Haute-Égypte. Nous sommes dans les années 1940, l’Égypte est encore une colonie anglaise, les femmes commencent à entreprendre des études, des mouvements de protestation contre les Anglais sont en marche, l’Égypte est en pleine ébullition.

Ce roman très abouti, nous propose de rencontrer des personnages particulièrement attachants: une mère de famille et ses quatre enfants aux parcours et aux valeurs diversifiés, les domestiques du Club, les membres de la famille royale égyptienne... C'est une lecture excellente et instructive, dépaysante et passionnante. C'est une vraie porte d'entrée pour comprendre l'Égypte d'aujourd'hui, pour appréhender les positionnements complexes des Égyptiens qui doivent naviguer entre la modernité, le changement et le respect des traditions culturelles.

Alaa El Aswany, dentiste égyptien, par ailleurs fortement impliqué dans les révolutions promouvant la mise en place d'une démocratie en Égypte, avait déjà été remarqué pour son roman "L'immeuble Yacoubian" que nous vous recommandons également chaudement dans le collection poche Babel.

Catherine

 

Les lois de la frontière, Javier Cercas, Actes Sud

lesloisdelafrontiere cercasDevenu avocat, Cañas défend Zarco, figure mythique de la délinquance post-Franco à Gérone et emprisonné depuis des années. Mais Zarco n'est pas n'importe qui pour Cañas. Adolescent, il a fait partie de sa bande durant un été qui l'a marqué pour toute sa vie. Ce qui se joue entre les lignes de cet excellent roman, c'est l'Espagne et la Catalogne après Franco, c'est le pouvoir de la presse, les ambigüités des humains, les fractures sociales... intelligemment détricotées par l'auteur, qui a le talent de ne pas lever tous les doutes.

Natacha

 

 

Amour sur le rivage, Michal Govrin, Sabine Wespieser

amoursurlerivage govrinÉcrit par la romancière et poétesse Michal Govrin, ce magnifique roman choral autour d'un trio amoureux se situe dans une petite cité balnéaire israélienne des années 60. Moïse est venu de Paris enterrer sa mère et prendre du recul face à son mariage déliquescent. Esther termine ses études de secrétariat et craint son entrée au sein de l'armée. Elle fuit la morosité de l'appartement de ses parents rescapés de la Shoah. Alejandro, dit Alex, a quitté son Argentine natale et son père psychopathe. Michal Govrin explore le passé de chacun et tente d'expliquer pourquoi ces derniers sont en rupture avec ce passé et en recherche d'une identité nouvelle, d'un futur.

Véronique

 

Expo 58, Jonathan Coe, Gallimard

expo58Un héros naïf, un peu dépassé par les événements, l’ambiance très bien rendue de l’Expo 58 à Bruxelles, un humour anglais : voici quelques ingrédients de ce bon moment de lecture. Léger, drôle mais aussi révélateur de l’atmosphère particulière de l’Expo, un peu factice, superficielle, tendue aussi entre blocs de l’Est et de l’Ouest. A lire comme un bon roman d’espionnage, plein de rebondissements et de facéties.

Catherine

Également disponible en format numérique.

 

Un bébé d'or pur, Margaret Drabble, Bourgois

unbebedorpur drabbleJess, anthropologue, met au monde Anna, un bébé d'or pur, c'est-à-dire une personne toute d'amour mais légèrement handicapée: elle ne lira et n'écrira jamais.
La liberté des années 60-70, la solidarité de certaines communautés urbaines, le féminisme vont entourer et porter Jess et sa fille.
Un roman merveilleusement intelligent et humain.

Véronique G.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 6