Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

un monde flamboyantSitué entre l'essai et le roman, Un monde flamboyant nous emmène sur les trace d'Harriet Burden, artiste new yorkaise intrigante. Hustvedt commence par raconter le cheminement qui l'a amenée à découvrir Burden et l'enquête qu'elle a ensuite réalisée pour construire son roman. Après quelques dizaines de pages, on est happé par la vie de cette femme qui, faute d'être reconnue sous son nom, va utiliser des pseudonymes pour exposer. Ces "pseudonymes" sont des hommes (jeunes et beaux) qui séduisent les galeries et la presse. Car, selon elle, une femme (qui plus est l'épouse d'un collectionneur de renom, pas spécialement belle, ni jeune) est discriminée dans la course à la reconnaissance dans le milieu de l'art. Paranoïa ou fait avéré ? Hustvedt nous laisse y réfléchir. 

C'est un magnifique portrait de femme combattive, une vraie artiste qu'on rencontre à travers ce livre. Siri Hutsvedt propose par ailleurs une série de notes de bas de page qui complètent les propos de Burden et qui apportent un éclairage philosophique intéressant à la lecture du récit. A travers ce roman, on découvre également le milieu artistique new yorkais et l'oeuvre de Burden en particulier, que les descriptions de ses installations délirantes donnent envie de connaître davantage. Un livre particulier, pas évident à aborder, mais qui vaut le détour. 

Catherine

Rentrée littéraire - septembre 2014