Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

   

Isabelle Stengers, activer les possibles, dialogue avec Frédérique Dolphijn, Esperluète/Orbe

activerlespossiblesorbe stengersLe quatrième volume de la collection Orbe aux éditions Esperluète est consacré à la philosophe des sciences Isabelle Stengers. 

Un mot d'abord sur cette belle collection, Orbe, qui fait parler des auteurs ou des artistes sur leur pratique d'écriture et de lecture, ouvrant ainsi une fenêtre sur leur rapport au monde et leur "pensée". 

Dans ce dialogue plein de vie, Isabelle Stengers évoque donc sa façon d'écrire, ce qui la fait vibrer, sa manière d'aller chercher des modes de pensée qui ne soient pas seulement ceux des sciences réputées exactes et héritières des Lumières et de Kant. Plutôt qu'un fil conducteur, ce qui jalonne l'entretien, ce sont des mots-amorces, comme autant de pierres pour traverser la rivière: étonnement, blanc, souffle, contrainte, nommer... C'est passionnant, passionnant et rafraîchissant de deviner la liberté d'esprit et la brillante intelligence de l'auteure de Au temps des catastrophes et de Une autre science est possible - entre autres. 

Ce texte donne terriblement envie d'aller vers d'autres livres de Stengers, il est comme une amorce et un mode d'emploi, et recèle des morceaux de texte qui sont en soi des bijoux ! 

J'essaie de créer des mots, des manières de dire, de penser, d'écrire qui puissent donner des "Ah tiens, on peut faire ça!" dit-elle. Et en effet, quelle belle ouverture d'horizon on ressent à sa lecture ! 

Natacha 

 

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee, adapté et illustré par Fred Fordham, Grasset

netirezpassurloiseau fordhamHarper Lee signe en 1960 un texte puissant qui deviendra rapidement un roman culte de la littérature américaine, couronné par le prix Pulitzer : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur. Fred Fordham a rendu hommage à ce texte en l’adaptant : le roman graphique met en lumière ses qualités (tendre et addictif à la fois, à mi-chemin entre la fresque sociale et le polar) et nous démontre combien son propos est moderne. 

Avec son trait fin et délicat plus proche des codes graphiques des comics, l’auteur restitue avec précision les ambiances d'un état sudiste ségrégationniste de l’Amérique des années 1930 (nous sommes dans la petite ville fictive de Maycomb, dans l'Alabama). A travers le regard innocent de Scout et Jem, enfants d’Atticus Finch, nous découvrons la vie de tous les jours d'une famille américaine de la classe moyenne à cette époque, mais aussi comment leur vie bascule quand leur père, avocat droit et intègre, décide de s'engager dans la défense d'un jeune homme noir, accusé de viol et soumis à un procès d'assises. Et leurs questionnements par rapport à la justice des hommes résonnent encore aujourd’hui.

Roman graphique d'atmosphère, cette adaptation est une réussite et se dévore. A découvrir, que vous connaissiez ou pas le roman original. 

Delphine

Paru en novembre 2018.

 

Nosotros, Simon Vansteenwinckel, Yellow Now / Angles vifs

nosotros simonvansteenwinckel

Dans les jardins humains
Qui ornent toute la terre
J’ai l’intention de faire un bouquet
D’amour et de complaisance

Ce livre de voyage et de photographies est un cadeau et c’est Simon Vansteenwinckel, son épouse Carolina et leurs trois filles qui nous l’offrent. Au départ, il y a cette proposition de Simon à Carolina de partir un an à la découverte de ce pays, le Chili, dont elle est originaire et qu’elle a quitté à l’âge de deux ans, avec ses parents et ses soeurs. Elle y est retournée à dix-huit ans et encore huit ans plus tard, pour rencontrer sa famille. Alors quand Simon lui propose ce voyage, elle dit oui et tout le monde débarque là-bas début septembre 2014. Que dire de ces images qui jamais ne sombrent dans le cliché de voyage en famille, mais qui au contraire, contiennent un souffle et diffusent une émotion palpable à celui qui les contemple? Est-ce la magie de l’argentique aussi qui imprègne ces photos noir et blanc et de ce grain mat si particulier? Le sujet, ces paysages et ces êtres humains, cette histoire de famille qui retourne à ses racines et les regards, l’immensité et les mouvements de vie que nous renvoient ces images nous font monter les larmes au bord des yeux... Ces mêmes larmes que Carolina ne peut retenir lorsqu’elle survole la Cordillère ?
Le langage des images est universel, et ce magnifique ouvrage en est une superbe illustration !

Catherine D.

Paru en août 2018.

 

Une Histoire du Monde en 100 objets, Neil MacGregor (traduit de l’anglais par Pascale Haas), Belles Lettres

unehistoiredumondeen100objets neilmacgregorVoici un livre ambitieux, qui ravira autant les historiens que les amateurs d’Histoire(s), tant ce livre nous offre une balade originale à travers le monde et son histoire. Neil MacGregor est un historien de l’art de réputation mondiale et, tandis qu’il était le directeur du British Museum, il a initié une série radiophonique sur la BBC pour raconter l’aventure de l’humanité à travers les histoires de cent objets (issus des collections dudit musée) fabriqués, utilisés, vénérés ou mis au rebut par l’homme. Entre une maquette de vaches en argile égyptienne (3500 av. J-C) qui rappelle l’importance du bétail et le rôle sacré de cet animal, le miroir en bronze japonais (1100-1200) qui nous raconte un moment de l’ancien Japon et la capacité des miroirs japonais de permettre aux humains de parler aux dieux, et la carte de crédit (2009) qui symbolise la liberté économique et notre rapport à l’argent, ce pavé captivant nous entraîne sur ces traces historiques de façon ludique et intelligente. Fabuleux !

Catherine D.

Paru en septembre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

Inventions expliquées, Nicole Masson & Yann Caudal, Le Chêne

inventionsexpliquees nicolemassonyanncaudalLe saviez-vous? Le GSP trouve son origine dans le brevet déposé en 1941 par une certaine Hedy Lamarr, actrice sulfureuse hollywoodienne et scientifique autrichienne, pour un système secret de communication pour le guidage des torpilles ! Et sans l’invention du tube de peinture par le peintre américain John Goff Rand, les impressionnistes auraient passé leur tour... Quant à la margarine, elle doit son invention au concours organisé par Napoléon III en 1869 qui voulait approvisionner la Marine à moindre coût en cherchant à remplacer le beurre ! Voilà trois exemples de la multitude d’inventions, connues et méconnues, reprises dans ce beau livre, qui trouvera facilement sa place au pied du sapin.

Catherine D.

Paru en février 2018.

 

100 courts chefs d’oeuvre, Montal & Natias, La Table Ronde | La petite vermillon

100courtschefsdoeuvre montalnapiasVoici un petit livre de poche qui a le don de nous donner envie de (re)découvrir des textes courts, écrits par les plus grands ! Jean-Pierre Montal & Jean-Christophe Natias se sont mis au défi de sélectionner 100 courts (max. 150 pages) chefs d’oeuvre (grands et petits) dans toute l’histoire littéraire et de commenter leur choix. Chaque fiche est ainsi introduite par cinq petites informations courtes et générales sur le livre : Où, quand, comment lire ce livre; sa date de publication; la maison d’édition; le nombre de pages; un conseil pour la lecture suivante. Se côtoient dans cette belle sélection Joyce Carol Oates, Gabriel Garcia Marquez, Don DeLillo, Georges Bataille, Gustave Flaubert, Léon Tolstoï ou encore Valery Larbaud avec Femina Márquez, par exemple, pour l’info “A lire quand tout vous tombe des mains.” Excellent !

Catherine D.

Paru en novembre 2018.

 

Mais leurs yeux dardaient sur Dieu, Zora Neale Hurston, Zulma

maisleursyeuxdardaient nealeVoici un très beau roman, un des premiers romans écrit par une afro-américaine, en 1937, et aujourd’hui traduit en français, grâce aux éditions Zulma, qui régulièrement nous invitent sur les chemins de la découverte. Janie, petite fille d’esclaves, est élevée par sa Nanny (grand-mère), dans une petite ville des Etats-Unis. A l’âge où Janie n’est plus une enfant, à l’âge où elle rêve d’un avenir plein de promesses et de surprises. Sa Nanny, pour préserver celle qu’elle a toujours aimée, du monde et de ses dangers, la marie à un vieux monsieur... Il faudra trois mariages et autant de vies pour que Janie atteigne son rêve d’indépendance.

C’est un roman d’amour (surtout pas niais), c’est surtout l’histoire d’une émancipation, écrit dans une langue savoureuse et chatoyante.

Véronique

Paru en septembre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

Les héros de la Frontière, Dave Eggers, Gallimard

lesherosdelafrontiere eggersA l’approche de la quarantaine, Josie, une mère dépassée par son quotidien décide de tout laisser derrière elle. Son ex-mari lâche, son métier pénible et ingrat, ses mauvais choix passés. Elle loue un camping car et prend la route vers l’Alaska, avec ses deux jeunes enfants. Dans l’espoir d’un nouveau départ. Entre les incendies, les péripéties, les rencontres en tous genres, la boisson et les frasques des deux adorables gamins, Dave Eggers écrit un récit initiatique et une ode au changement et à l’aventure.

À la fois légère et tranchante, drôle et amère, la plume de l’auteur nous offre un regard limpide sur les doutes intimes de notre société.

Olivier

Paru en novembre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

 

Une douce lueur de malveillance, Dan Chaon, Albin Michel

unedoucelumiere chaon

"Tu ouvres la porte et il est là."
"Je le reconnais tout de suite, alors qu'il devrait être méconnaissable. Il n'a pas bien vieilli. Ces gamins qui ont une belle peau, des taches de rousseur et qui ne vieillissent pas ? A la quarantaine, j'imagine, ils commencent à avoir les joues flasques, les traits bouffis, la peau comme de la chair de poule. On dirait qu'il n'a pas beaucoup dormi.
Salut, dis-je, et je lâche un rire gêné, un mauvais choix, semble t-il, car son regard se durcit encore davantage. Il frissonne.
"Aaron est là ?" demande t-il d'une voix rauque."

 

Qui est vraiment Dustin, psychologue, la quarantaine, marié, père de deux adolescents, un homme d'apparence faible, qui a du mal à terminer ses phrases, qui cherche ses mots, subjugué par ses propres contradictions et les failles de sa mémoire.
"La vérité - mes vrais souvenirs - a toujours été contaminée par mes fantasmes ou mes rêveries; ils n'ont jamais cessé d'échanger leurs places, de bouger, si bien que je n'ai jamais vraiment su distinguer ce qui était du domaine du souvenir de ce qui était celui de l'imagination."

Dustin, dont les parents, de même que l'oncle et la tante sont morts brusquement, alors qu'il était un garçonnet.
"Je me rappelle avoir marché, avoir marché sur la scène de crime...Ma mère sur le perron. Mon père dans le salon, avec de la musique en bruit de fond. Ma tante sous la table de la cuisine. Mon oncle adossé au comptoir."

Dustin, dont le frère adoptif, accusé du meurtre, puis innocenté, vient, 30 ans plus tard, de sortir de prison.
Dustin, entraîné dans une enquête périlleuse par l'un de ses patients, ancien policier, obsédé par d'étranges disparitions de jeunes étudiants.

Un roman noir de noir, à la construction ingénieuse !!!

Véronique

Paru en août 2018. Existe aussi au format numérique.

 

Personne n'est obligé de me croire, Juan Pablo Villalobos, Buchet Chastel

personnenestoblige villalobosUn intello mexicain décroche une bourse pour écrire une thèse à l’université de Barcelone. Mais quelques jours avant de s’envoler avec sa fiancée, un cousin foireux profite de son séjour dans la capitale espagnole pour l’enrôler dans une magouille douteuse. Voici donc un rat de bibliothèque confronté à la brutalité du monde de la mafia catalane. Des personnages drôles déployés par une écriture intelligente et pleine de dérision. C’est un récit à plusieurs voix qui teinte ce livre des codes du roman noir, tout en s’en amusant.

Olivier

Paru en septembre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

 

Dans la peau d’une domestique anglaise et autres immersions d’une journaliste américaine dans le Londres victorien, Elizabeth L. Banks, Payot

danslapeaudunedomestique baknsElizabeth L. Banks est une de ses pionnières du journalisme d’immersion qui, comme Nelly Blye, défraya la chronique à la fin du XIXe et au début du XXe siècle par ses enquêtes journalistiques dérangeantes.

La jeune Américaine éprise de liberté débarque à Londres en 1892 dans l’espoir d’y percer dans le journalisme. Pour décrocher ses premiers papiers dans la presse, elle décide d’interpréter différents personnages afin d’enquêter au coeur des métiers qui font l’objet de son travail : se faisant passer tour à tour pour une domestique, une blanchisseuse, une bouquetière, une balayeuse de rue ou une riche héritière américaine, elle n’aura jamais froid aux yeux et publiera des textes engagés, signés d’une plume franche et caustique, mettant en scène une société anglaise victorienne sur le déclin.

Ces (mé-)saventures, rassemblées dans ce volume et traduites en français pour la première fois, se lisent comme un témoignage historique qui n’a pourtant pas pris une ride ! Vivifiant.

Delphine

Paru en octobre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

L’art de la lecture, Livres et lecteurs dans l’art de Pompéi à nos jours, Collectif, Phaidon

lartetlalecture phaidonLes éditions Phaidon ont le don de publier des livres aussi précieux par le fonds que par la forme. C’est le cas de ce bel ouvrage, aux dimensions modestes mais au contenu dense et à l’iconographie de qualité.

Ce livre met en lumière comment les artistes ont représenté le livre et la lecture à travers le temps : 300 oeuvres artistiques de tous les âges, dessins, peintures, sculptures, gravures, photographies, sont reproduites et organisées par paires, chaque image étant le double symbolique de celle présentée en vis-à-vis, certaines accompagnées de citations. On y découvre avec émerveillement des enfants, des femmes, des hommes de tous les temps, captivés par la lecture, des décors de bibliothèques soigneusement ordonnées ou dans un désordre indescriptible, des scènes de lecture en chambre ou à la campagne, des livres enluminés ou des vieux grimoires. Le livre y est objet mais aussi personnage à part entière de l'oeuvre artistique. 

Un livre qu’on ne se lasse pas de feuilleter. Pour les amoureux du livre et de l’art. 

Delphine

Paru en juin 2018.

 

Comment peindre abstrait ?, une explication simple, méthode Sailer / Mose, Allia

commentpeindreabstrait moseEdité en 1958 en Allemagne, ce petit guide pratique fraîchement réédité par les éditions Allia, a pour ambition de libérer l’ivresse créatrice de tous les artistes qui sommeillent en nous, (surtout si nous n’avons aucune aptitude artistique).

Sur le ton de la farce, à la manière d’un Marabout flash des années 1950, les auteurs nous proposent dans ce livre vintage illustré de nous initier à de nombreuses techniques de peinture abstraite, aussi absurdes qu’inventives : lancer de poissons rouges trempés dans la couleur, peinture propulsée à l’aide d’un ventilateur, coups de marteau sur des tubes de peinture, bébé jetant sa nourriture sur le support… le lecteur se délectera de ces propositions hyper créatives !

Petit joyau d’humour décalé dont la lecture est jubilatoire, ce livre jette un pavé dans la mare et nous fait réfléchir aux formes de l’art et à sa commercialisation. Un livre clin d’œil à offrir à tous les amateurs d’art. 

Delphine

Paru en octobre 2018.

 

Les grands espaces, Catherine Meurisse, Dargaud

lesgrandsespaces meurisseCatherine Meurisse nous invite à la suivre dans son passé, celui de son enfance émerveillée en plein coeur de la nature. Car elle a grandi dans une ferme du Poitou que ses parents ont décidé de retaper, préférant à la ville et ses odeurs de pots d’échappement, la campagne, ses champs de tournesols et ses bouses de vache.

Avec humour et poésie, tendresse et légèreté (celle-là même qu'elle craignait de perdre après l'attentat de Charlie Hebdo auquel elle a échappé et qui faisait l'objet de son album précédent), elle nous raconte cette enfance atypique, élevée dans l’amour des arbres, des fleurs, de l’art et de la littérature. Heureux retour à la terre qui n’est pas sans dénoncer en passant les dérives de l’agriculture moderne et insuffler une envie de résistance…

Catherine Meurisse a choisi une palette de couleurs chaleureuses et un crayon bien taillé pour dessiner ces décors champêtres avec une précision virtuose. Les dialogues sont délicieusement incisifs, les personnages croqués avec malice et le ton, frais et pétillant. Par ce retour à l'enfance, elle semble renouer avec une certaine paix intérieure, douce et joyeuse. Ode à la liberté, l’imaginaire et la nature, cette bande dessinée se lit avec beaucoup de plaisir !

Delphine

Paru en septembre 2018.

 

Street Art et Graffiti, Claire Champenois, Edition du Layeur

streeetartetgraffiti clairechampenoisArtistes d’exception en France, le ton est donné. Il sera question, dans ce lourd volume, d’aborder le travail artistique d’une trentaine de street artistes confirmés, hommes et femmes, qui ont participé activement à l’élaboration de cet ouvrage. C 215, L’Atlas, Mademoiselle Maurice, Mesnager, Speedy Graphito, Tetar, pour n’en citer que quelques-uns, ont répondu présents et leurs oeuvres se déploient sur quelques pages, l’occasion de rappeler d’où ils viennent et qui ils sont. Le temps d’une conversation qui retrace leur parcours, nous sommes au plus proche de ces artistes dont on peut découvrir les traces au détour des rues françaises et internationales.

Catherine D.

Paru en novembre 2018.

 

Rouge : Architecture Monochrome, Stella Paul, Phaidon

rougearchitecturemonochrome stellapaulUn doigt de rouge est plus rouge qu'un seau entier - Henri Matisse

Rouge... Cette couleur a autant de significations que de nuances, elle véhicule autant d'émotions qu'elle suscite des réactions, elle interpelle, rassure, indique un danger et a cette puissance métaphorique qui se retrouve à travers les cent-cinquante édifices proposés dans cet ouvrage magnifique. Avec pour seul critère de sélection l'esthétique de la couleur rouge, nous voyageons de par le monde à la découverte de bâtiments impressionnants, de musées, installations artistiques, maisons de campagne, temples, théâtres, écoles et usines, signés Lina Bo Bardi, Steven Holl, Frank Gehry, Tadao Ando, Jean Nouvel et Philippe Johnson, pour n'en citer que quelques-uns. Le tout est joliment illustré de photographies qui valorisent au mieux ces ouvrages, et parsemé de citations d'écrivains, stylistes, cinéastes, peintres, poètes, créateurs de mode, artistes. Une réussite !

Catherine D.

Paru en novembre 2018.

 

Cultissime ! , Guillaume Evin, Dunod

cultissime guillauleevinSous-titré De Casablanca à Kill Bill, pourquoi ces films nous ont tant marqués, Cultissime ! propose à l’amateur ou cinéphile averti une anthologie de 70 films que son auteur, Guillaume Evin, a eu « la faiblesse de considérer comme “cultes”». Car, qu’est-ce qu’un film culte ? Un film qui marque une génération, un blockbuster comme un nanar, un film qu’on aime dans son entièreté, un film original, décalé, inclassable, un film qui a sa petite musique particulière, un film qui éveille toujours la même émotion, même après plusieurs visions... Alors, entre Drive, Psychose, La Dolce Vita, Casablanca, C’est arrivé près de chez vous, A bout de souffle, Pulp Fiction et bien d’autres, quels sont vos films cultes? Chaque film est recontextualisé et décrypté, et l’envie est bien tentante de tous les regarder à nouveau !

Catherine D.

Paru en novembre 2018.

 

Surf, Skate & Snow – Contre-cultures, Christophe Perez, Editions Courtes et Longues

surfskatesnow christopheperez

Aujourd'hui, chacun d'entre nous connaît au moins une personne qui fait du skate, mais qui connaît encore l'origine de ce sport de glisse? Christophe Perez s'emploie à retracer l'histoire du skateboard, dérivé du surf et précurseur du snowboard, dans ce livre richement illustré et découpé en 12 chapitres chronologiques. Ces trois disciplines sont devenues des phénomènes sociaux importants du 20e siècle et des emblèmes de la contre-culture, tout comme de la jeunesse anti-conformiste des années 1960 à nos jours. Sport de rébellion, le skateboard a influencé aussi bien les arts plastiques que la musique, la mode ou la photographie, et a donné naissance à de nombreuses vocations d'adolescents. C'est avec un plaisir non dissimulé que nous retrouvons au fil des pages les figures légendaires de ces sports de glisse que sont Tony Hawk, Kelly Slater ou autre Shaun White, à travers des photographies qui sont les témoins de toute la beauté (mais aussi de la prise de risque) de ces sports. Un must pour tous les amateurs de sports de glisse et/ou de contre-cultures !

Catherine D.

Paru en octobre 2018 pour la nouvelle édition; initialement édité en 2014, il a reçu le prix Sportel 2014, décerné par le Comité olympique français. 

 

Les premiers voyageurs photographes 1850-1914, Olivier Loiseaux & Gilles Fumey, Glénat, La Société de géographie, BnF Editions

lespremiersvoyageursphotographes olivierloiseauxLa Société de Géographie, créée en 1821 à Paris, a récolté d’immenses collections de photographies, réalisées lors des premiers voyages d’explorateurs partis à la découverte du vaste monde, dans des contrées encore inconnues. L’ouvrage présente ici ces premières images, réalisées selon différents procédés comme les tirages albuminés, négatifs sur verre, positifs de projection, cyanotypes, et qui témoignent toutes du travail de documentation entrepris par le voyageur photographe. Ces photographies sont non seulement chargées d’histoire, mais également porteuses d’idéologies, comme le souligne très justement Olivier Loiseaux, conservateur en chef du département des Cartes et Plans de la BnF, où il est en charge des collections de la Société de Géographie. Ces photographies nous rappellent le temps lointain où les rues de Buenos Aires étaient désertes, où le Spinx n’était pas encore désensablé, où les esclaves étaient encore enchaînés et où, parfois, l’ethnologue se transformait en colon dominant. Ce superbe ouvrage essentiel pour tout amateur d’histoire de la photographie nous rappelle que la photographie est un “outil de déchiffrement et de mémoire du monde”.

Pour les passionnés, sachez que depuis 1997, la BnF numérise cet important fonds de plus de 145 000 photographies, disponibles sur les sites Gallica et Gallica intra muros. Et pour aller plus loin, n'hésitez pas à vous plonger dans le magnifique roman graphique Etunwan, qui met en scène une expédition scientifique chargée de faire le relevé cartographique de la région des Montagnes Rocheuses en 1867 et dont le photographe, Joseph Wallace, va revenir bouleversé...

Catherine D.

Paru en octobre 2018.

 

Ma vie en morceaux, Dominique Ané, Flammarion

mavieenmorceaux dominiqueaneDominique A se dévoile et nous révèle des instants de sa vie d’homme et d’artiste, dans cette biographie tout en intimité et en chansons... Un pur moment de bonheur, et l’on se surprend à chantonner Le courage des oiseaux, En surface (duo avec Etienne Daho) ou encore Eléor. Beau !

Catherine D.

Paru en octobre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

Peindre la nuit, sous la dir. De Jean-Marie Gallais, Centre Pompidou-Metz

peindrelanuit jeanmariegallaisLe Centre Pompidou-Metz nous convie à une balade nocturne au sein de l’exposition ouverte et généreuse, Peindre la nuit (exposition à voir jusqu’au 15 avril 2019). Le catalogue édité pour l’occasion offre une vision romantique de la nuit, grâce aux oeuvres d’artistes des 20e et 21e siècles, comme, pour n’en citer que quelques-uns, René Magritte, Edward Hopper, Van Gogh, Marcel Duchamp, Paul Klee, Eugène Bennett, Henri Michaux, Caspar David Friedrich, Anselm Kiefer, Francis Bacon... Superbe !

Catherine D.

Paru en octobre 2018.

 

Kenzo Takada, Kazuko Masui & Chihiro Masui, Chêne

kenzotakada cheneCe sont 40 années de créations originales qui sont retracées ici, sous la forme de plus de 300 dessins originaux, de lettres manuscrites, de témoignages de sa proche collaboratrice, de photographies, le tout puisé dans les archives personnelles de la maison Kenzo. Arrivé à Paris à l’aube de l’année 1965 et âgé de moins de 25 ans, le jeune japonais va très vite s’imprégner de l’ambiance parisienne et créer sa première boutique en mars 1970. Ce sera le premier défilé du couturier qui va à contre-courant des codes du milieu : le ton est joyeux, les mannequins rient, la place est aux couleurs et aux vêtements amples. Un style est né, le style Kenzo qui révolutionne la mode et casse les conventions en proposant une collection ethnique, colorée, nomade qui perdure encore aujourd’hui !

Catherine D.

Paru en novembre 2018

 

Couleurs et motifs dans l'art textile, Collectif, Pyramid

couleursetmotifsdanslarttextile pyramidVoici un ouvrage magnifique qui ravira les créateurs de tous horizons, tant la diversité des palettes de couleurs proposées est riche et variée. Présentés selon un ordre chronologique qui nous emporte du 15e siècle aux années 2000, les 115 textiles et papiers peints présentés ont été sélectionnés davantage pour leur beauté (subjective, il est vrai) que pour la représentativité de leur époque. Nous voyageons de France en Turquie, en passant par l’Angleterre, le Pérou et le Japon, et découvrons les différentes modes de décoration d’intérieur, qui ne cessent d’inspirer les artistes encore aujourd’hui. Chaque détail de textile est accompagné d’une grille de couleurs et peut être visionné dans son entièreté sur le site du musée londonien Victoria & Albert Museum. Inspirant !

Catherine D.

Paru en octobre 2018.

 

Anagrammes à quatre mains, Karol Beffa et Jacques Perry-Salkow, illustrations de Jean-François Martin, Actes Sud

anagrammesa4mains karolbeffaUne histoire vagabonde des musiciens et de leurs oeuvres Ce petit opus plaira aussi bien aux amateurs de musique qu’à ceux de jeux de langage, tant il est plaisant de découvrir ces anagrammes et les histoires qui les accompagnent ! On y croise Debussy, Beethoven, Bach, Chopin, Satie, Maria Callas, le tango et la valse, mais aussi les Beatles, Portishead, La Compagnie Créole, Alice au pays des merveilles, Beaudelaire, Gainsbourg, René Magritte, Charles Trenet, Alice Cooper et bien d’autres. Un exemple pour la route ? The Beatles devient The best ale, et on vous explique même pourquoi !

Catherine D.

Paru en novembre 2018. Existe aussi au format numérique.

 

Parce que... , Sophie Calle, Xavier Barral

parceque sophiecalleParce que quoi d'autre après plus rien?

Sophie Calle dédie ce magnifique ouvrage au photographe Denis Roche, disparu en 2015, à l’origine de cette nouvelle proposition artistique. Déclic, c’est le bruit réalisé par l’appareil photo à l’instant de la prise de vue, c’est exactement le temps de ce déclic que les photographies de Denis Roche ont pu être vues par le public d’une exposition à Arles en 1985... Sophie Calle reprend l’idée et nous offre trente-deux instantanés de sa vie, accompagnés d’un texte bref, qui se dévoilent entre deux feuillets et que nous pouvons décider de regarder avant ou après avoir lu le texte dont le sens éclaire ou non l’image. Subtil, drôle et beau !

Catherine D.

Paru en octobre 2018.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 19