Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

   

La salle de bal, Anna Hope, Gallimard, Du monde entier

hopesalledebalAnna Hope nous avait conquis avec son premier roman, Le chagrin des vivants, tissage inventif de trois vies de femmes après la guerre de 1914. Elle s'intéresse ici à nouveau au début du XXème siècle dans ce deuxième roman charmant, dramatique et documenté, et nous emmène en 1911, dans l'asile de Sharston. 

Charles est un jeune médecin musicien en quête de reconnaissance. John, un interné irlandais fort comme un boeuf et taciturne. Ella, jeune oiseau féroce et avide de liberté, a été internée dans l'aile des femmes parce que, au travail depuis son enfance dans une filature dure et bruyante, elle a un jour cassé une vitre, pour faire entrer l'air et la lumière.

Dans l'asile de Sharston, ces trois-là vont se rencontrer avec en toile de fond l'histoire de la psychiatrie qui se cherche, qui dérape, considère les internés comme des "dégénérés" qui "menacent la société de décrépitude" et tâtonne sur la meilleure solution : ségrégation entre hommes et femmes ou stérilisation ? Or il se trouve qu'à Sharston, hommes et femmes quittent leurs ailes respectives une fois par semaine pour se retrouver à la salle de bal et danser sous le regard des soignants.

Plongez dans cette très belle histoire, fluide et agréable à lire.

Parution le 17 août 2017, traduit de l'anglais par Élodie Leplat. Existe aussi en format numérique.