Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

Les étoiles les plus filantes, Estelle-Sarah BulleVinicius, Jobim et les autres étaient brillants, ils apporteraient un souffle nouveau dans la musique, celle que l'on emportait partout avec soi grâce aux transistors et qui saturait l'air comme la fumée de cigarettes : dans les cuisines, sur la plage, dans les automobiles, au coeur des amours adolescentes. Oui, leur musique pourrait bien déclencher un engouement mondial.

Si certains personnages portent des noms différents, c'est bien l'histoire revisitée du tournage du film Orfeu Negro de Marcel Camus (Palme d'Or à Cannes en 1958, Oscar du meilleur film étranger en 1960) que nous conte l'écrivaine Estelle-Sarah Bulle. Dès les premières pages, nous voici emportés dans la chaleur moite des rues de Rio et de ses favelas au rythme de la Bossa Nova, genre musical nouvellement créé par Joao Gilberto, Carlos Jobim et Vinicius de Moraes pour ne citer qu'eux, parmi la population bigarrée qui compose ce pays en quête de reconnaissance à la fin des années 1950. A travers cette histoire qui entremêle habilement fiction et réalité, c'est tout un pan de l'histoire des relations internationales entre la France - en pleine guerre d'Algérie, les Etats-Unis - où les luttes pour les droits civiques s'intensifient, et le Brésil qui est retracée ici, alors qu'une des particularités de ce film est d'être entièrement tourné avec des acteurs noirs amateurs, à l'exception du rôle d'Eurydice confié à une jeune danseuse métisse américaine. Nous sommes conviés à découvrir l'envers du décor, à tenter de comprendre tout ce qui se joue dans les coulisses d'un film, les angoisses et les joies des protagonistes principaux, leurs rivalités et leurs espoirs aussi, et c'est dans un tourbillon d'émotions et d'images contrastées d'une ville fantasmée que nous plongeons allègrement ! C'est un véritable bonheur de revisiter cette tragédie grecque au son de la Bossa Nova qui nous berce tout au long de ce très beau roman.

Catherine D.

Paru en août 2021. Existe aussi au format numérique.