Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

entre les jours porterAndrew Porter ou l'art consommé de soulever le voile pour regarder avec curiosité et compassion les errements et les erreurs des membres d'une famille américaine bien sous tous ses rapports et animée de bonnes intentions...

Véronique G.

etmaintenantilnefautpluspleurer ullmanUn être disparaît, et c'est tout l'ordre de marche d'une famille qui vacille car peut-on jamais se dire totalement innocent ? Une très fine lecture...

Véronique G.

terminusbelz grandUn roman policier tout en ambiance(s) : une île, la Bretagne, des pêcheurs, un étranger et des croyances effrayantes. Une réussite. A emporter certainement dans vos bagages cet été !

Véronique G.

luccin-sanglierLe sanglier est une pépite écrite par Pierre Luccin à la toute fin de sa vie, en 2001. Cet auteur italien nous entraîne au cœur de la forêt, auprès de Daniel. Daniel est marginal, solitaire et décide de vivre différemment, au milieu de la nature, après son retour de la guerre. Cependant, son attitude bouscule les conventions, dérange, intrigue. Daniel est un homme désabusé, qui tente de survivre après avoir vécu l'horreur. Il est tantôt doux, tantôt colérique, voir enragé; à l'image de la langue dans ce texte, parfois poétique, parfois brutale et rude, à l'image également de l'auteur qui semble s'être inspiré de son propre vécu pour nous parler de Daniel, dit "Le sanglier".

Catherine

calme et attentif grenouilleCe matin, jour de congé pour moi, je me plonge dans ce livre après avoir conduit les enfants à l"école. Comme souvent, les minutes sont comptées pour préparer chacun à temps, la lecture du livre tombe donc à point pour méditer sur cette organisation matinale. Dans cet ouvrage, l'auteur propose de prendre le temps, de s'arrêter dans le tumulte du quotidien pour respirer, se détendre, s'écouter, s'étirer, tout cela avec des mots abordables pour les enfants à partir de 5 ans. On y lit des choses qu'on connait parfois, mais cela fait du bien de les entendre à nouveau. On y découvre aussi de nouvelles idées, de nouvelles pistes pour aider nos enfants (et nous-mêmes) à vivre dans un monde d’hyper stimulation. Un CD accompagne le livre pour proposer des exercices à faire seul ou en famille. Voilà un bien chouette bouquin. 

Catherine

mcfarlaneinvitedusoirLe tigre que Ruth croit entendre dans sa maison, la nuit, est-il l'expression d'une peur ou d'un désir de changement ?
Frida, aide familiale tombée du ciel, représente-t-elle une peur ou un désir de changement ?

EPATANT!

Véronique G.

lamaisondanslarbreQu'est-ce que j'aime tant dans La maison dans l'arbre...? Mitsuyo Kakuta nous présente des personnages qui se découvrent sans racines et tout en même temps, le lecteur s'interroge... qu'est-ce qu'avoir des racines aujourd'hui? Dans cette famille qui, de génération en génération, semble livrer son destin au chaos, au hasard ou à un rêve d'ailleurs trop impalpable, un jeune homme désoeuvré, mû par une soudaine et vive envie de comprendre, emmène sa grand-mère en voyage sur les traces de son passé, en Mandchourie. Voici un beau portrait d'une famille japonaise d'aujourd'hui, et une fenêtre aussi sur des épisodes historiques douloureux du siècle dernier.

Natacha

 

touteslescouleurs montanaroGeel, petite bourgade flamande, est connue depuis le Moyen-Age pour accueillir une communauté de malades mentaux au sein des familles. L'auteur y imagine la rencontre entre deux marginaux : Thérèse, jeune fille née d'une mère folle morte en couches, et hébergée dans une famille bourgeoise du village, et Vincent Van Gogh, de passage dans la région au gré de ses vagabondages dans les années 1880. Par une écriture très sensible et sensuelle, Giovanni Montanaro décrit la vie si particulière à Geel, et la découverte émerveillée de la couleur et de la peinture par ces deux jeunes en marge de la société, allumés. Belle ambiance et belle réussite !

Delphine

 

lemuret baillyCe roman graphique est un coup de poing pour le lecteur, mais aussi un récit intimiste à l'émotion palpable. Plongez dans la vie solitaire et douloureuse de Rosie, jeune adolescente livrée à elle-même au coeur des années 1980. Rosie qui dégringole et se réfugie dans l'alcool et la drogue. Et laissez-vous submerger par le ton, à la fois doux et acéré, de ce récit magnifiquement illustré à l'encre de Chine. Coup de coeur !

Delphine

automobileclubA l'Automobile Club, les diplomates anglais et la haute société égyptienne côtoient les serviteurs venus en grande partie des régions pauvres de la Haute-Égypte. Nous sommes dans les années 1940, l’Égypte est encore une colonie anglaise, les femmes commencent à entreprendre des études, des mouvements de protestation contre les Anglais sont en marche, l’Égypte est en pleine ébullition.

Ce roman très abouti, nous propose de rencontrer des personnages particulièrement attachants: une mère de famille et ses quatre enfants aux parcours et aux valeurs diversifiés, les domestiques du Club, les membres de la famille royale égyptienne... C'est une lecture excellente et instructive, dépaysante et passionnante. C'est une vraie porte d'entrée pour comprendre l'Égypte d'aujourd'hui, pour appréhender les positionnements complexes des Égyptiens qui doivent naviguer entre la modernité, le changement et le respect des traditions culturelles.

Alaa El Aswany, dentiste égyptien, par ailleurs fortement impliqué dans les révolutions promouvant la mise en place d'une démocratie en Égypte, avait déjà été remarqué pour son roman "L'immeuble Yacoubian" que nous vous recommandons également chaudement dans le collection poche Babel.

Catherine

lesloisdelafrontiere cercasDevenu avocat, Cañas défend Zarco, figure mythique de la délinquance post-Franco à Gérone et emprisonné depuis des années. Mais Zarco n'est pas n'importe qui pour Cañas. Adolescent, il a fait partie de sa bande durant un été qui l'a marqué pour toute sa vie. Ce qui se joue entre les lignes de cet excellent roman, c'est l'Espagne et la Catalogne après Franco, c'est le pouvoir de la presse, les ambigüités des humains, les fractures sociales... intelligemment détricotées par l'auteur, qui a le talent de ne pas lever tous les doutes.

Natacha

 

semeurdespoirs lenaireDans la belle collection « Domaine du possible » chez Actes Sud, un livre pour rencontrer le penseur et agriculteur Pierre Rabhi. Dans une série d'entretiens avec Olivier Le Naire, Rabhi parle de sa vie et de son itinéraire mais aussi d'écologie, de questions d'actualité et de pistes d'action. Pour tous ceux qui aspirent à un mode de vie plus respectueux de l'humain et de la nature, voici une porte d'entrée idéale avec la pensée de ce sage de notre époque.

Natacha

finhommerougePrix Médecis essai, sacré meilleur livre de l'année du magazine Lire, "La fin de l'homme rouge" mérite bien ses marques de reconnaissance. Ce recueil de témoignages sur la Russie d'hier et d'aujourd'hui est terriblement éclairant et dramatique. Victimes, bourreaux, jeunes, vieux, simples citoyens ou hommes politiques haut placés, Svetlana Alexievitch a recueilli leurs récits depuis plus de 20 ans. Autant d’histoires qui nous apprennent beaucoup sur le soviétisme et sa chute, sur la mentalité russe et l'histoire de ce peuple bigarré et pourtant uni par une histoire commune très forte. Son empathie transparaît au fil des récits tous terriblement poignants.

Catherine

amoursurlerivage govrinÉcrit par la romancière et poétesse Michal Govrin, ce magnifique roman choral autour d'un trio amoureux se situe dans une petite cité balnéaire israélienne des années 60. Moïse est venu de Paris enterrer sa mère et prendre du recul face à son mariage déliquescent. Esther termine ses études de secrétariat et craint son entrée au sein de l'armée. Elle fuit la morosité de l'appartement de ses parents rescapés de la Shoah. Alejandro, dit Alex, a quitté son Argentine natale et son père psychopathe. Michal Govrin explore le passé de chacun et tente d'expliquer pourquoi ces derniers sont en rupture avec ce passé et en recherche d'une identité nouvelle, d'un futur.

Véronique

lesombres zabusLe scénariste de cette bande dessinée, Vincent Zabus, aborde le thème des demandeurs d'asile, des réfugiés et des minorités opprimées, sous la forme d'une fable onirique saisissante. On y rencontre un jeune garçon, exilé 214, soumis à un interrogatoire pour compléter son dossier de demandeur d'asile. Ce jeune exilé livre son histoire au fil des pages : obligé pour survivre de fuir avec sa soeur leur pays d'origine, "Le Petit Pays", convoité et envahi par les cavaliers sanguinaires, il décide de rejoindre l'idyllique "Grand Pays", au-delà du désert et de la mer. Mais la route est longue et hantée par les ombres des êtres proches qu'ils ont perdus. Leur épopée fantasmagorique se transforme en cauchemar quand ils croisent la route de personnages effrayants : l'ogre capitaliste ou le serpent passeur, autant de métaphores de notre société actuelle. Le magnifique dessin à l'aquarelle d'Hippolyte, tout en clair-obscur, révèle à la fois la poésie de cette fable et la gravité de ce cruel monde peuplé d’ombres. Une bande dessinée sensible et interpellante.

Delphine

comeprima alfredJuillet 1958, France : Giovanni, la trentaine, retrouve son grand frère, Fabio, disparu de la circulation depuis plus de dix ans. Il le convainc de prendre la route avec lui vers leur Italie natale, pour y ramener les cendres de leur père... A bord de leur vieille Fiat 500, ils parcourent une longue route, ponctuée de rencontres, de paysages à couper le souffle et de souvenirs. Le temps de se retrouver, mais aussi de faire resurgir de vieilles blessures. Le temps de se ré-apprivoiser aussi, parfois dans la douleur, souvent dans l'émotion. Ce roman graphique du talentueux Alfred, est un très beau road-movie plein de sensibilité, servi par un magnifique dessin complètement épanoui. Cette bande dessinée a reçu le Fauve d'or du festival d'Angoulême 2014, prix du meilleur album... rien que ça !

Delphine

larabedufutur sattoufQuand l'excellent Riad Sattouf décide de raconter son enfance dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d'Hafez Al-Assad, cela donne un roman graphique aussi détonnant que touchant. Un livre autobiographique très drôle qui vous fera découvrir avec des yeux d'enfants ces deux pays dirigés par des dictateurs. A lire absolument ! (en attendant les deux tomes suivants de la trilogie)

Delphine

leslarmesduseigneurafghan zabusPascale Bourgaux, excellente journaliste reporter à la RTBF, nous raconte par le biais de cette bande dessinée de qualité, le tournage d'un documentaire au coeur de l'Afghanistan au printemps 2010. Elle nous y livre ses inquiétude sur l'état de ce pays blessé, où les Talibans grignotent petit à petit du terrain et imposent peu à peu leur loi. Une vision lucide sur l'Afghanistan d'aujourd'hui, intelligemment scénarisé par Vincent Zabus, et servi par l'élégant et efficace dessin en couleurs directes de Thomas Campi. A lire !

Delphine

lejardinaveclesenfants ulmerCe livre fourmille de bonnes idées pour occuper vos enfants au jardin, des plus classiques activités de jardinage, jusqu'aux idées les plus créatives. Superbement illustré, très bien organisé, avec des fiches pratiques très claires, ce livre vous invite à redécouvrir les plaisirs de la nature et du jardin, hors des sentiers battus. A conseiller à toutes les familles !

Delphine

permacultureouestfranceUn livre concis, pratique et illustré pour découvrir la permaculture, une pratique intégrée qui respecte l'environnement en associant les cultures, en observant les trucs et astuces de la nature pour les intégrer à ses pratiques et en favorisant la biodiversité.

Natacha

dunretournementlautre lordonIl faut se plonger dans ce petit livre, en lire une strophe au moins :

« Disparition brutale des moyens de paiements

Toute l'économie prend un tour amusant

Retour au jardinet ou bien à la cueillette

Vivent les joies du troc et celles de la diète »

Il n'est pas nouveau, cet ouvrage de Frédéric Lordon, mais il a été adapté au cinéma en 2013 par Gérard Mordillat. L'occasion de redécouvrir ce texte qui raconte notre économie, ses crises, le tout en alexandrins. Un bijou à sortir au repas entre amis en guise d'apéritif.

Catherine

expo58Un héros naïf, un peu dépassé par les événements, l’ambiance très bien rendue de l’Expo 58 à Bruxelles, un humour anglais : voici quelques ingrédients de ce bon moment de lecture. Léger, drôle mais aussi révélateur de l’atmosphère particulière de l’Expo, un peu factice, superficielle, tendue aussi entre blocs de l’Est et de l’Ouest. A lire comme un bon roman d’espionnage, plein de rebondissements et de facéties.

Catherine

Également disponible en format numérique.

unbebedorpur drabbleJess, anthropologue, met au monde Anna, un bébé d'or pur, c'est-à-dire une personne toute d'amour mais légèrement handicapée: elle ne lira et n'écrira jamais.
La liberté des années 60-70, la solidarité de certaines communautés urbaines, le féminisme vont entourer et porter Jess et sa fille.
Un roman merveilleusement intelligent et humain.

Véronique G.