Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

croireauxfauves martinL’autrice de ce texte est anthropologue, et elle nous livre ici son histoire, son rapport au terrain qu’elle explore depuis plusieurs années, le grand Nord du côté de l’Alaska et de la Sibérie, là où les territoires sont enneigés une bonne partie de l’année. En août 2015, elle est attaquée par un ours dans les montagnes du Kamchatka, alors qu’elle vit depuis plusieurs mois auprès d’une famille d’éleveurs de rennes. Cet évènement a une résonance toute particulière pour ces peuples du Nord qui entretiennent avec la nature et les animaux des rapports de proximité et de mysticité proche de l’animisme.

Un magnifique texte qui nous transporte ailleurs, qui nous fait aussi réfléchir sur nos choix de vie et qui est en plus très agréable à lire.

Catherine M.

Paru en octobre 2019. Existe aussi au format numérique

prosperaloeuvre chevillardGrâce à la figure de Prosper Brouillon, son héros, Chevillard tire à boulets rouges sur le monde du livre industriel. Et précisément, sur les auteurs à succès qui sortent un livre tous les ans dans une logique de rentabilité. Suivez mon regard ! Dans ce deuxième opus, toujours illustré par Jean-François Martin, Prosper s’essaye à l’écriture d’un polar. Après le succès de son dernier roman, on suit l’auteur face aux difficultés auxquelles il fait face dans sa tâche : négocier son contrat, choisir sa chemise pour la prochaine émission télévisée, se faire frapper par l’inspiration divine, rentabiliser son cours d’écriture en ligne, caresser son égo, dresser des listes de synonymes. Et accessoirement, écrire une intrigue « qui obligera le lecteur, ce rat cupide, à cracher ses vingt euros ».

Caustique, violent, drôle et intelligent.

Olivier

Paru en octobre 2019. Existe au format numérique

chroniquesdunestationservice labruffeVoici un surprenant roman sur les aventures d’un pompiste. Ou plutôt, sur la parfaite banalité de son quotidien. L’auteur parvient à extraire la plus belle part de ce narrateur en esquissant son portrait par des traits qui se rapprochent de l’anecdote. Figure ignorée par la société, ce pompiste, amateur de littérature et de séries B, s’impose ici à travers une tranquillité et une intelligence toutes singulières. Il résiste ainsi aux clichés d’un monde (du travail) qui trace à toute allure.

Derrière ces courts chapitres, Alexandre Labruffe installe une réelle intrigue, sans avoir l’air d’y toucher, variant les registres avec adresse, tantôt humoristique, tantôt proche du polar, parfois érotique.

Olivier

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique

archivesdesenfantsperdus luiselliUne famille recomposée quitte la côte Est pour se diriger vers la frontière mexicaine. La mère est obsédée par le sort des enfants d’Amérique Centrale qui tentent de traverser la frontière Mexique-USA. Le père est fasciné par le peuple Apache et le personnage de Géronimo. Ils sont tous deux documentaristes sonores. Pour mener à bien leurs recherches, ils entament un road-trip à travers les Etats-Unis. Ce voyage sera aussi l’occasion d’une véritable introspection du couple et de la famille lorsque les centres d’intérêts de chacun diffèrent et s’éloignent les uns des autres...

Ce roman raconte une vraie histoire, tout en abordant de nombreuses questions : quelle est, dans notre société, la place de l’archive, du document, de l’art ? Quel équilibre entre passion professionnelle et vie familiale ? Comment un couple vieillit-il ? Une lecture marquante !

Catherine M.

Paru en août 2019. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard. Existe aussi au format numérique

parlesroutes prudhommeQuand le narrateur s’installe dans cette petite ville de France, il retombe sur son ami l’auto-stoppeur. Il est désormais en ménage, un enfant, une femme, Marie. Mais son amour pour la route n’a pas changé. Régulièrement, il quitte le cocon familial et s’en va lever le pouce sans destination ni explications précises. Sans date de retour. Une amitié renaît entre les deux hommes. Sincère, véritable, pleine de bienveillance. Lors des absences de l’auto-stoppeur, une place se libère dans le cocon familial et son ami y pose d’abord un orteil. Puis les absences se font de plus en plus longues.

Une superbe histoire d’amitié, d’amour et une ode à l’exil. Prudhomme dépeint magnifiquement et avec beaucoup de délicatesse tous les possibles amours et la mélancolie de nos vies potentielles.

Prix Femina 2019.

Olivier

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique

girl obrienGirl est l’histoire d’une jeune adolescente nigériane, enlevée par Boko Haram et qui nous raconte, à la première personne, la nuit de l’enlèvement, ses années de captivité mais aussi sa fuite, son retour au village. Une histoire d’une grande force littéraire et narrative. Dès les premières pages, on est happé par le récit et le style de l’autrice qui vient d’ailleurs d’être récompensée par le jury du Prix Femina. C’est un livre assez dur mais qu’on n’a pourtant pas envie de lâcher. Après ce genre de lecture, on se dit que l’être humain est plein de ressources et que les rencontres peuvent mener au pire comme au meilleur. Une lecture essentielle.

Prix spécial Femina étranger 2019.

Catherine M.

Paru en août 2019. Traduit de l'anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup. Existe aussi au format numérique. 

cicatrices mishatoureDali Misha Touré, jeune autrice française de 25 ans, signe un roman aux allures autobiographiques : la narratrice s’exprime à la première personne dans un style fluide qui apparait spontané et sincère. C’est avec inventivité, en s’inspirant de ses expériences personnelles mais également du vécu de certains membres de son entourage que l’autrice a composé l’histoire d’une adolescente au parcours tortueux et, si elle partage avec cette dernière certains aspects de sa personnalité, comme son goût pour l’écriture, elle s’en distingue toutefois sur de nombreux points (leur schéma familial n’est, par exemple, pas le même).

La narratrice de Cicatrices vit en banlieue parisienne. Son père, un homme particulièrement sévère, est polygame. Lui, ses quatre femmes, leurs nombreux enfants, tous vivent agglutinés dans la même maison, manquant d’intimité, de calme, d’amour, de communication… Alors que les disputes se multiplient, la jeune fille devient acariâtre et violente. Comment évoluer dans un tel climat ? Sur quoi s’appuyer ? L’écriture peut-elle l’aider ?

Cicatrices est constitué d’une vingtaine de chapitres brefs, qui n'excèdent parfois pas les deux-trois faces. Dès le début, on se sent embarqués aux côtés de la narratrice et on tourne et tourne les pages. L’adolescente trace son chemin, elle prend du recul sans s’apitoyer sur son sort, sans condamner qui que ce soit ni prendre parti de façon catégorique lorsqu’il est question de sujets controversés. Ainsi, elle expose ses réalités, tout en nuances, évoquant par exemple les aspects positifs comme négatifs que revêt, depuis sa place d’enfant, la polygamie. Cicatrices est un roman quipeut être lu en une matinée tant il est prenant !

Alice

Paru en août 2019. Existe au format numérique

deshaikuspleinlespoches cazals vanwezemaelMerveilleuse invitation à porter un regard poétique sur le monde et à créer, Des haïkus plein les poches est présenté par son éditrice comme à la fois un récit d'initiation et un livre-atelier. L'auteur nous invite sans cesse à observer, ressentir, compléter certains espaces laissés blancs. 

Sont cités des maîtres du genre, mais aussi des oeuvres d'enfants récentes. Néanmoins il ne s'agit pas d'une anthologie mais bien d'un récit, même s'il est parsemé d'exemples de haïkus. Un récit qui s'adresse à nous. 

Élement crucial dans ce livre, les très, très belles illustrations de Julie Van Wezemael qui créent une ambiance de paix et de questionnements mêlés. 

Ce livre existe en deux formats : un souple et un cartonné. 

Natacha 

Resisteraudesastre Stengers 3DPenseuse des sciences et philosophe écoféministe, Isabelle Stengers partage une nouvelle fois, dans ce passionnant entretien, son exploration de comment les modes de pensée évoluent et de ce qu'elle y voit de productif pour les temps qui sont les nôtres. L'entretien, mené par Marin Schaffner, permet aussi à Isabelle Stengers de s'exprimer à propos d'autres penseurs qui lui sont proches et qui, dans leurs manières d'aborder la "nature", choisissent de prendre distance avec les sciences traditionnelles et de prêter attention au vivant d'une autre manière, et peut-être ce faisant de développer des ressources qui vont permettre que la vie repousse, comme le dit Emilie Hache dans sa postface : Félix Guattari, Gilles Deleuze, Vinciane Despret, Starhawk, Donna Haraway... 

Un court texte qui rend bien compte d'un courant de pensée de plus en plus présent dans les publications de sciences humaines relatives à l'écologie. 

Natacha 

psychologiepositive garnierOn voit là que psychologie et écologie se rejoignent : nous dépendons autant des arbres pour respirer que pour activer en nous des sentiments humains qui tendent à notre bien–être et à notre santé.

En partant de son expérience personnelle, une feuille d’arbre dansant sur son pare-brise tandis que la voiture est à l’arrêt, l'écologue Lisa Gardner va s’intéresser à la psychologie positive, science qui étudie comment nos émotions positives naissent, se maintiennent et nous apportent bien-être et bonheur, dans sa relation avec l’écologie qui tente, elle, de comprendre et conserver la biodiversité. Cette expérience du sublime, du awe (définit comme une réponse émotionnelle à des stimuli physiques ou conceptuels extraordinaires qui défient notre cadre normal de référence et qui ne sont pas encore intégrés dans notre compréhension du monde), va traverser l’ensemble de cet essai, ponctué de données statistiques et néanmoins tout à fait accessible à toutes et tous.

L’autrice va ainsi démontrer à quel point, et sans que nous en ayons forcément conscience, la nature joue un rôle prépondérant sur nos émotions positives, qu’elle réduise le stress en milieu urbain ou qu’elle nous encourage à davantage de bienveillance et d’empathie. Mais si la diversité des espèces nous apaise, celle-ci est en danger, et tout l’enjeu est de mieux cohabiter à l’avenir, entre humains et non humains en étant sereins et épanouis. La diversité est l’épice du bonheur. Voici une lecture instructive et apaisante !

Catherine D.

Paru en mai 2019. Existe aussi au format numérique.

unvelocontrelabarbarie toscanoJe veux qu'on se souvienne de moi pour mes performances sportives et pas comme un héros de guerre. Les héros, ce sont les autres, ceux qui ont souffert dans leur chair, dans leur âme, dans leur famille. Je me suis contenté de faire ce que je savais faire au mieux. Aller à bicyclette. Le bien doit être accompli dans la discrétion. Si on le divulgue, il perd de sa valeur car c'est comme si on voulait tirer bénéfice de la souffrance d'autrui. Il y a des médailles qu'on accroche à son âme et qui compteront dans le royaume des Cieux, pas sur cette terre.

Il n’est pas nécessaire d’être féru de cyclisme pour se plonger dans cet essai historique consacré à l’un des grands champions de ce sport, Gino Bartali. Mais à l’heure où l’Europe ferme ses frontières, cette histoire incroyable prend une dimension encore plus particulière. Non seulement Gino Bartali va gagner deux fois le Tour de France (1938 et 1948), trois fois le Giro d’Italia (1936, 1937 et 1946) et être considéré comme l’un des meilleurs grimpeurs de tous les temps, mais il va surtout mettre sa renommée au cœur d’un engagement qui jamais ne fléchira, celui de sauver des vies. Il n’en parlera quasiment jamais de son vivant et c’est pourquoi ce petit essai est vital, lui qui a sauvé pas moins de 400 Juifs de la déportation et d’une mort quasi certaines, avec son seul vélo comme alibi et réceptacle de faux papiers, papiers en devant le « facteur de la liberté ». Alberto Toscano nous livre le récit essentiel du destin d’un seul homme, devenu Juste parmi les nations en 2013, qui nous replonge au cœur des bouleversements dramatiques qui ont ébranlé l’Europe et l’Italie au 20e siècle.

Catherine D.

Paru en septembre 2019. Disponible également au format numérique.

Ameriquedesecrivains PaulineGunaQuelle excellente idée de publier en format « poche » le magnifique ouvrage de Pauline Guéna, écrivaine française, et Guillaume Binet, son mari photographe, édité en 2014 ! Leur road trip d’un an, en camping-car et avec leurs quatre enfants, à la rencontre de 26 écrivains américains (T.C. Doyle, Siri Hustvedt, Russel Banks, Ron Rash, Joseph Boyden, Margaret Atwood, Martin Winckler, Laura Kasischke…) donne lieu à des interviews passionnantes permettant de mieux comprendre leur rapport à l’écriture et leur inscription dans la société américaine actuelle (mais avant l’élection d’un certain Trump…)

Les superbes photographies permettent de visualiser cette Amérique parfois fantasmée, et les photos décalées des enfants donnent un charme fou à l’ensemble des ouvrages. Au-delà de la littérature, c'est de l'Amérique sociale, culturelle et politique dont nous parle ce livre très réussi.

Catherine D.

Publié en novembre 2019 (Première édition chez Robert Laffon en 2014).

aubordumonde dolphijncouvQuel petit joyau d'écriture et de construction que ce roman de Frédérique Dolphijn. 

Au gîte Mon rêve se succèdent les familles et les couples et, pour chacun.e, quelque chose se passera, un infime tremblement qui mènera certain.e.s au séisme. La forêt omniprésente, un enfant furtif à l'existence incertaine, le pouvoir d'un mot...tout cela fait aussi partie de l'histoire.

Autrice, éditrice, animatrice d'atelier d'écriture (entre autres chez Papyrus), artiste multidisciplinaire, Frédérique Dolphijn choisit ses mots avec soin, cultive les trouées de mystère tout en nous offrant des personnages palpables et concrets, interroge nos prisons et nos libertés, nos trajectoires de vie.

Objet littéraire atypique et prenant !

Papyrus reçoit Frédérique Dolphijn le jeudi 5 décembre à 19h30, soyez les bienvenu.e.s. 

 

Ce beau livre est une synthèse de l'émission radiophonique La Série Documentaire consacrée aux sorcières, diffusée sur France Culture en 2018.

Divisé en quatre chapitres, correspondant aux quatre épisodes de la série, le livre résume d'abord l'histoire des accusations de sorcellerie et de la grande chasse aux sorcières qui a sévi en Europe jusqu'au XVIIème siècle. Il s'intéresse ensuite aux formes modernes de sorcellerie et d'envoûtement, notamment par le biais de témoignages de praticiennes. La troisième partie aborde la figure de la sorcière dans la culture: comment la littérature, la peinture et le cinéma ont-ils représenté cette figure controversée? L'autrice conclut l'ouvrage sur la figure de la sorcière en politique, et la réappropriation du terme par les mouvements féministes contemporains.

Bien que les sorcières soient un sujet largement traité en ce moment (on pense bien sûr à Mona Chollet et à la tornade de livres parus dans son sillage), Sorcières ne se contente pas de remâcher ce que ses prédécesseurs en ont dit. Le tout est richement illustré de reproductions d'oeuvres, de photos et de documents historiques, ce qui en fait un très bel ouvrage, à offirir ou à s'offrir.

Hélène

Paru en novembre 2019.

La suite tant attendue de La Servante Écarlate, publié en français en 1987 et adapté en série télévisée depuis 2017.

Nous sommes de retour à Galaad, quinze ans après les événements du premier livre. La théocratie est toujours bien en place, mais commence à montrer des signes de faiblesse, pourrissant de l'intérieur depuis des années... Tante Lydia, un personnage apparaissant dans le premier livre, raconte l'histoire de la République. De sa fondation, à laquelle elle a été contrainte de participer, à ce qui se trame dans les coulisses du pouvoir depuis le début.

La narration est également assurée en alternance par Agnès, la fille d'un Commandant de haut rang, sur le point d'être mariée à un des meilleurs partis de Galaad; et celui de Daisy, une adolescente ayant grandi de l'autre côté de la frontière, au Canada.

On retrouve avec plaisir (et effroi) l'univers dystopique construit avec talent par Margaret Atwood!

Hélène

Traduit de l'anglais (Canada) par Sylvaine Rue. Aussi disponible en version numérique.

lechateaudesanimaux delepInspiré de la Ferme des animaux de George Orwell, cette nouvelle série en quatre tomes signée Dorison se lit comme une fable animalière mordante sur la dictature et la terreur.

Le décor est planté dans un château abandonné des hommes, où les animaux vivent en une petite société dirigée d’un sabot de fer par le terrible président Silvio, taureau de son état, secondé par sa milice de chiens féroces aux dents longues. Si la loi du plus fort prédomine et que les écarts se règlent à coup de menaces physiques et de mises à mort, la révolte gronde au sein du peuple… Les plus faibles, animaux de basse-cour, rongeurs et chats, parviendront-ils à se libérer du joug de ce tyran sanguinaire ? Et de quelle manière ?

Dorison nous propose un scénario implacable et intelligent, Delep l’illustre avec brio et nous livre un bestiaire expressif. Notre seul regret ? Qu’il faille attendre les tomes suivants pour lire la suite…

Delphine

Paru en septembre 2019. Existe au format numérique.

danslaforet lomigL’adaptation en roman graphique de l’excellent roman de Jean Hegland Dans la forêt tient toutes ses promesses.

Le récit est fidèle au roman et l’atmosphère particulièrement réussie, grâce à l’ambiance unique des délicats crayonnés de Lomig, tout en nuances de noir, blanc, gris avec une touche de sépia : on y retrouve la beauté envoûtante de la nature mais aussi l’étrangeté inquiétante d'un monde en pleine déliquescence.

Nell et Eva, deux jeunes sœurs de dix-sept et dix-huit, se retrouvent seules dans une maison au cœur de la forêt suite à l’effondrement de la civilisation et à la mort de leurs parents. Elles devront se débrouiller pour survivre… Et pourquoi pas renouer avec la nature pour réinventer un autre mode de vie ?

Le roman de Jean Hegland est un incontournable de la littérature américaine, nous ne doutons pas que le roman graphique de Lomig le sera aussi. Nous saluons aussi le travail éditorial de Sarbacane qui nous offre un bel objet, papier de qualité, dos toilé, couverture somptueuse. 

Un roman graphique à découvrir, que vous ayez déjà lu ou non le roman original. 

Delphine

Paru en août 2019. 

miss islandeSon destin est une mise en garde. Mais en même temps, je ne connais pas d’autre femme écrivain. C’est que les poètes sont des hommes. J’ai compris alors que je ne devais parler de mes projets à personne.

Hekla a 21 ans et débarque à Reykjavik avec en tête un seul objectif : devenir écrivain. Mais dans l’Islande des années soixante, ce n’est pas exactement ce qu’on attend d’une jeune femme... Entourée de son ami homosexuel Jon John qui rêve de stylisme et de son amie d’enfance, Isey, devenue mère au foyer mais qui rêve elle aussi de mots couchés sur le papier, Hekla va bousculer les cases et refuser le déterminisme de genre. Elle fera tout pour y arriver, peu importe les moyens utilisés.

Dans sa langue poétique et douce, Audur Ava Olafsdottir nous offre une fois de plus un roman dans lequel l’énergie créatrice est reine et où les rêves nous tiennent éveillés.

Catherine D.

Paru en août 2019, traduit de l’islandais par Eric Boury. Existe aussi au format numérique.

La vie en chantier Pete FrommPete Fromm n’a pas son pareil pour décrire l’espoir et le désir de vivre, même quand tout semble éteint. Marnie et Taz vivent heureux, insouciants et bohèmes dans leur petite maison qu’ils rénovent au rythme lent de l’argent qui rentre au compte-goutte. Mais quand Marnie meurt en donnant naissance à leur fille, c’est tout l’univers de Taz qui s’effondre…

Pete Fromm nous entraine sur le douloureux chemin de la reconstruction, et fait de ce jeune homme un rescapé de l’amour, un père en devenir, un homme qui tremblera mais n’abandonnera pas la lourde responsabilité d’élever leur enfant, entouré de l’ami de toujours Rudy, de la baby-sitter Elmo et de la belle-mère Lauren. Magnifiquement écrit, on pleure et on rit tout le long de ces cinq cent neuf jours de retour à la vie.

Catherine D.

Paru en août 2019, traduit de l’anglais (USA) par Juliane Nivelt. Existe aussi au format numérique.

Databiographie Plat1BandeauDatabiographie, c'est une invitation sensible et décalée à parcourir la vie de l'écrivain belge Charly Delwart, le tout sous forme de statistiques mises en graphiques !

L'air de rien, on ressort troublé de la lecture de cette autobiographie d'un autre genre, tant les statistiques éclairées des anecdotes de l'écrivain nous parlent et viennent nous titiller sur le terrain du faussement semblable, de l'impression d'avoir aussi vécu ça, d'avoir aussi joué à ça. Arriver à transcrire des moments de sa vie en données, tel est l'objectif que s'était fixé Charly Delwart avec ce livre. A la manière des statistiques scientifiques, l'homme de 44 ans se propose de "répondre aux questions cette fois par les faits : qui j'étais objectivement, qui j'avais été jusqu'ici". Et voilà que l'intimité de l'auteur nous est révélée par les chiffres, de la superficie de pizzas ingérées (97 m² dont 82.4m² de pizzas napolitaines) au type de chaussures possédées (0 paire de sandales mais 8 paires de baskets), en passant par le nombre de photographies prises en 2018 (4661) dont 5 seront accrochées au mur, ou encore le total des jours vécus sous le soleil (4176) vs le total des jours vécus sous la pluie (5460) et le total des jours vécus dans un entre-deux (6425), jusqu'au partage d'une carte reçue de son père "pour ses dix-sept ans, qui se terminait par : La vie est à toi et je te la souhaite belle. Essaye de respecter les règles  : c'est plus facile ainsi." Charly Delwart nous parle de lui, de sa famille, sans tabou mais avec tendresse et c'est avec un brin de mélancolie que l'on referme ce livre drôle et touchant, mis en lumière par le travail graphique remarquable d'Alice Clair qui le rend inclassable.

Catherine D.

Venez rencontrer l'auteur le mardi 12 novembre à 18h30 à la librairie !

Paru en août 2019. Existe aussi au format numérique.

 

bechellouincouvCe livre au format exceptionnel, un coffret de trois volumes illustré de photos et de très beaux graphiques en couleurs, poursuit le travail de diffusion et de partage de connaissances autour de la permaculture entamé par Charles et Perrine Hervé Gruyer dans leur premier livre, Permaculture, guérir la terre, nourrir les hommes, et poursuivi au quotidien dans leurs formations organisées à la Ferme du Bec-Hellouin.

Rendue populaire par le film Demain, film de Cyril Dion et Mélanie Laurent, la ferme normande du Bec-Hellouin pratique le maraîchage en s'appuyant sur les principes de la permaculture et en enrichissant ses pratiques au moyen de recherches inspirées de pratiques d'agriculture respectueuses du sol et des humains venues de différentes régions et cultures du globe. Le lieu, en plus d'être productif, est inspirant par sa grande beauté et est devenu un symbole, abondamment visité chaque mois et attirant des dizaines de futurs maraîchers et maraîchères en formation.

Le livre est à l'image du lieu : inspirant, bourré d'informations techniques autant que de témoignages sincères, et somptueux par ses illustrations.

A découvrir, offrir ou se faire offrir.

Natacha

Nous recevons Perrine Hervé-Gruyer à la salle Delta le vendredi 15 novembre à 20h30 pour une présentation de son livre et de son travail. La Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. est indispensable.

 

voyagesdecosmek 150Voici une lecture envoûtante pour voyager ! 
 
Cosme K a une vingtaine d'année quand il quitte son pays, fuit sa famille et son passé. On sent qu'il doit s'éloigner pour des raisons mystérieuses... Le narrateur va alors nous entraîner d'abord en Norvège dans un village trés reculé qui vit au rythme des saisons, avec un été qui semble ne pas finir. Tout au long de son voyage, Cosme K rencontre une galerie de personnages qui vont illuminer son chemin, qui vont l'amener à découvrir des styles de vies trés différents, et lui permettre petit à petit de s'apaiser. Ce livre nous montre que dans le monde il y a 1001 manières de vivre.
 
L'écriture de ce roman est particulière, poétique, avec de trés belles descriptions de la nature mais aussi de la vie folle dans certaines mégalopoles. C'est romanesque mais aussi intimiste. Quand on lit ce livre, on est ailleurs. Et on plonge dans différentes intrigues familiales qui nous tiennent en haleine tout au long de la lecture.
 
Catherine M
 
Paru en septembre 2019

Unlivredemartyrsamericains JCOates ReyGus Voorheest, médecin dans un Centre pour femmes, dans l'Ohio, est assassiné le 2 novembre 1999, par Luther Dunphy. Gus est un idéaliste et un travailleur acharné, père de trois enfants, Naomi, Darren et Mélissa, il s'éloigne souvent de sa famille pour accomplir ce qu'il considère comme son devoir. Dans l'Etat de l'Ohio, un mouvement antiavortement très organisé est financé par des Républicains conservateurs. Bien que Gus sauve des foetus, autant qu'il pratique l'avortement, pour ses ennemis, il est un "tueur d'enfants".
"Les gens qui venaient à la clinique devaient passer devant ces ardents chrétiens ...qui s'élançaient souvent en hurlant à l'arrivée d'une jeune fille ou d'une femme;"
"Fervents, exaspérants, semblant répéter infatigablement, à l'infini, ces mots... cessez de vous mentir, aucun bébé ne choisit de mourir..."Dieu aime votre bébé.."

Luther Dunphy est un excellent charpentier, un peu bourru, de 39 ans. Qu'est-ce qui a pu pousser ce père de famille à un tel crime ? Luther, blessé par différents événements qui ont jalonné sa vie, se sent investi d'une mission divine qui lui occulte la réalité. Meurtri, par un sentiment de culpabilité dans l'accident mortel qui a tué un de ses enfants et, par son échec à l'école pastorale, qui l'a empêché d'être le pasteur de l'église qu'il fréquente assidûment, l'église missionnaire de Jésus de Saint Paul. Sa rencontre avec le charismatique activiste antiavortement , le professeur Wohlman, sera décisive. "Nous déclarons notre allégeance à la Parole de Jésus et non à la Loi des hommes.

Ce meurtre et ses conséquences dramatiques laissent leurs familles respectives dans un désarroi extrême. Les deux filles aînées sont particulièrement ébranlées par la perte de leur père. Sept ans après l'enterrement de Gus, Naomi cherche à en dresser le portrait et retourne sur les lieux des faits. Dawn Dunphy se lance dans le monde de la boxe comme exutoire et cherche à dépasser ses limites.
Sept ans après la tragédie, trouveront-elles une forme de paix ?

J.C Oates construit ce roman sous forme de kaléidoscope et donne la parole à tous les protagonistes. Elle étudie chaque personnage, ses motivations, les justifications que chacun se donne. Elle met en cause la frontière ténue entre le bien et le mal, sans jugement. Brillant!

Véronique

Paru en septembre 2019, traduit de l'américain par Claude Seban. Disponible également au format numérique.

inwaves ajdjungoCoup de coeur absolu pour ce premier roman graphique d'une beauté bouleversante, aussi bien par son propos que par son dessin.

Son jeune auteur, AJ Dungo, entrelace avec talent l'histoire du surf à Hawaï (et de deux grandes figures historiques qui ont marqué l'histoire de cet art) et un récit autobiographique. Il faut dire que son rapport au surf et à l'océan est intimement lié à son histoire d'amour pour Kristen, son amoureuse depuis l'adolescence malheureusement disparue après une longue lutte contre le cancer. AJ Dungo nous parle des beaux moments, des épreuves aussi, jusqu'à la douleur de la perte... Il souligne le rôle primordial qu'a tenu le surf dans leur relation. L'émotion est palpable de bout en bout mais le ton n'est jamais larmoyant. On sent tout l'amour et le respect qu'il éprouve pour Kristen. Et de respect il est aussi question quand il évoque l'histoire de Duke Kahanamoku (1890-1968) et de Tom Blake (1902-1994), ces hommes qui ont permis au surf de devenir aussi mythique. Les deux récits, aux ambiances colorées bien distinctes (tons bleus pour son histoire personnelle, tons sépias pour l'histoire du surf) sont passionnants et se mêlent avec naturel.

AJ Dungo n'a pas seulement le talent de raconter avec des mots, il est surtout très doué pour raconter par l'image. Ligne claire, dessin épuré, coup de crayon délicat : peu de traits mais beaucoup d'effet. Et le traitement en bichromie crée des atmosphères très singulières dans lesquelles le lecteur s'immerge avec bonheur.

Le résultat est étonnant et très sensible. AJ Dungo est une nouvelle (et très prometteuse) voix du paysage de la BD américaine. Un auteur à suivre très certainement !

Delphine

Paru en août 2019.

Lesindesfourbes guarnido ayrolesUn duo de choc (Alain Ayroles au scénario, très en verve, et Juanjo Guarnido au dessin, au sommet de son art de la caricature et de l’ambiance) signe cette réjouissante et généreuse BD digne des romans picaresques le plus extravagants de l’âge d’or espagnol !

Ils poursuivent les péripéties du héros racontées dans L’histoire de la vie de l’aventurier don Pablos de Ségovie, vagabond exemplaire et miroir des filous, un récit signé par Francisco de Quevedo et publié en 1626. Ce récit promettait un second opus, jamais écrit... C’est désormais chose faite sous la plume de nos très inspirés auteurs.

Alain Ayroles et Juanjo Guarnido s’en donnent à cœur joie pour nous conter les (més-)aventures de cette fripouille de don Pablos Ségovie au cœur des contrées sauvages des Indes (entendez le continent d’Amérique). Et nous donnent une savoureuse leçon sur l’art de berner les plus puissants de ce monde avec panache !

Cette BD très grand format aux ambiances presque picturales, certes un peu plus chère que la normale, vaut bien le détour. Un récit truculent servi par des planches d’une beauté époustouflante.

A lire absolument !

Delphine

Paru en août 2019. Existe au format numérique