Librairie Papyrus

"A travers les feuilles d'un bon livre, on pourra entendre un écho qui ressemble au bruit des forêts." Henry David Thoreau

serena bdEn 2008, le romancier américain Ron Rash signait de sa plume acérée le roman "Serena", tragédie grecque en plein coeur des Smoky Moutains de la Caroline du Nord, sur fond de dépression financière des années 1930. Son héroïne, Serena, y marquait les esprits par sa force et sa cruauté inégalées. Epouse d'un riche propriétaire terrien, femme de tête, belle, ambitieuse, sans peur et sans pitié, elle dirigeait d'une main de fer l'exploitation forestière de son mari afin d'en faire une entreprise lucrative. Et ce, à n'importe quel prix. Et aux yeux de tous, cette femme machiavélique inspirait la fascination mais aussi de la terreur.  

Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg se sont emparés de ce roman à la grande puissance évocatrice afin de le traduire en images. Et de quelle manière ! Le découpage intelligent, l'alternance de scènes figées et de passages au rythme haletant, le dessin percutant avec ses traits noirs pleins et ses couleurs puissantes, presque expressionnistes, les décors à couper le souffle, contribuent à restituer l'ambiance de ce roman noir américain. Le lecteur est plongé dans cette époque si sombre de l'histoire des Etats-Unis, dans ces grands espaces où l'homme n'hésite pourtant pas à ratiboiser tout sur son passage, pour le dieu du profit... On est emportés par ce récit, happés au coeur de la tragédie qui se dessine, de la violence qui trace son sillon, à coup de fusil, d'arme blanche, de poison. 

Une excellente bande dessinée qu'on ne lâche pas, aussi glaçante que fascinante, à l'image de son héroïne, Serena. Attention, coup de coeur !

Delphine

Paru en mars 2018. Le roman original de Ron Rash est paru dans son édition française en janvier 2011 aux éditions du Masque et en septembre 2012 en édition Livre de poche.

professiondupere gnaedig bdSébastien Gnaedig signe l'adaptation en bande dessinée du roman de Sorj Chalandon : "Profession du père". Une réussite. 

Le projet s'apparentait pourtant à un défi car ce roman, en partie autobiographique, avait fortement marqué les esprits au moment de sa sortie. Chalandon y racontait l'histoire d'Emile, de son enfance auprès d’un père violent et mythomane. Ce père dont il ne connaissait pas la profession, mais qui était à ses yeux un incroyable agent secret, ce père qui l’entraîna toute sa jeunesse à devenir soldat d’une association secrète. Ce père qui le battait... Chalandon y racontait aussi sa mère, maltraitée, passive face à ces violences, l’ombre d’elle-même, dans un réel déni de la maladie mentale de son époux. Il y montrait enfin comment tous ces mensonges faisaient rêver Emile au destin fabuleux de son père… A douze ans, on ne remet pas en question les paroles de son papa. 

Dans cette adaptation, Sébastien Gnaedig a pris le parti de la pudeur : il ne montre pas la violence de face et aborde le sujet de la maltraitance avec un certain recul. Les personnages prennent vie sous son trait élégant et sobre, les ambiances en clair obscur sont intactes, restituées par un dessin épuré dans les tons noir et gris, et toutes les émotions ressenties à la lecture du roman sont présentes dans la bande dessinée. 

Un très beau roman graphique donc, et un sincère hommage au roman poignant de Sorj Chaladon. 

Delphine

Paru en mars 2018. Le roman original de Sorj Chalandon est paru en août 2015 aux éditions Grasset et en août 2016 en édition Livre de poche. Existe aussi au format numérique.

debacleQuelle claque littéraire! Voici un roman qui ne laisse pas indifférent.

Cette auteure flamande a signé ce premier roman à 27 ans à peine et a vendu plus de 170.000 exemplaires de son livre en langue néerlandaise. Grâce aux éditions Actes Sud, et à la traduction d'Emmanuelle Tardif, nous pouvons enfin la lire en français. Lize Spit nous plonge dans le quotidien d'un petit village flamand où les habitants coulent des jours heureux. Nous suivons plus particulièrement trois jeunes nés la même année (et qui sont les uniques enfants de cette année), ils se retrouvent donc dans la même année scolaire à l'école où une classe unique réunit les enfants du village. En grandissant, les jeux des jeunes évoluent et perdent doucement de leur innocence. 

Un malaise assez vertigineux s'installe dès les premières pages du livre, une noirceur entoure le récit mais l'on perçoit pourtant également des instants de légèreté, d'insouciance, de bonheur simple. Le tout offre donc un savant mélange assez intimiste qui met mal à l'aise, tout en installant une grande proximité avec les personnages grâce à une écriture très réaliste.

On s'attache à Eva, la narratrice qu'on sent au bord de la rupture, on explore la construction identitaire de ces jeunes adolescents pas mal laissés à eux-mêmes. C'est une lecture parfois dérangeante, accrocheuse, mais qui prend toutefois le temps de planter le décor. Le roman débute doucement mais au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture, on a de plus en plus de mal à lâcher le bouquin.

A lire absolument.

Catherine M

Paru en février 2018, traduit du néerlandais par Emmanuelle Tardif, également disponible en format numérique.

ecoutevilletomberKate Tempest, poétesse, chanteuse, slameuse, nous entraîne avec ce premier roman tantôt dans l'underground londonien, tantôt dans les clubs huppés et select de cette ville. Deux milieux qui ne sont, somme toute, pas très éloignés l'un de l'autre  et où l'alcool et la drogue régissent une grande partie des relations sociales. Nos héros sont des jeunes adultes qui se cherchent, qui veulent leur indépendance mais sans toujours savoir par quel chemin la prendre. Ils sont attachants, audacieux, intrépides.

Cette auteure a une très belle écriture, moins "trash" que la plume de Virginie Despentes à qui on la compare volontiers. Elle explore la période de construction identitaire que traversent les adolescents et nous dépeint un Londres méconnu. C'est un véritable univers que Tempest arrive à construire, en nous emportant au côté de ces personnages qui ne veulent pas laisser tomber leurs rêves. Elle pose à travers ce roman un série de questions interpellantes sur la jeunesse contemporaine et surtout comment survivre, se construire lorsque l'avenir semble gris et morose. Qu'on soit riche ou qu'on soit pauvre, ces mêmes questions se posent...

Voici donc un premier roman très réussi, très contemporain, sociétal et intimiste aussi.

Catherine M

Paru en janvier 2018, ce livre est aussi disponible en format numérique.

altDans la lignée du Charme discret de l'intestin, Actes Sud a publié en début d'année l'ouvrage de deux étudiantes en médecine norvégiennes, auteures du très populaire blog Underlivet. Brochmann et Dahl n'y parlent pas de nos entrailles mais bien du sexe féminin, qu'elles abordent sous les différents angles de l'anatomie, la sexualité, la conception et même la culture. Sur un ton résolument féministe, les deux auteures rétablissent la vérité sur ces organes qui souffrent encore de méconnaissance, de tabous et de fausses rumeurs, parfois au péril même de la vie des femmes.

Un ouvrage agréable à lire qui dédramatise le sujet et qui répond de façon très claire à tout un tas d'interrogations, à mettre entre toutes les mains et spécialement celles des ados!

Hélène

Paru en janvier 2018, également disponible au format numérique.

traverserlesmurs marinaabramovic 2017Lire ces Mémoires, c'est aller à la rencontre de cette grande figure de l'art contemporain qu'est Marina Abramovic, une femme qui a traversé la seconde moitié du XXème siècle et le début du XXIème comme un éclair fulgurant, en laissant une empreinte indélébile et profonde autant auprès de son entourage qu'auprès de ses admirateurs. A 70 ans, Marina Abramovic s'est sentie suffisamment sereine pour revenir sur son parcours et à la lecture de cet ouvrage, on ne peut s'empêcher de penser que non, la vie n'est pas un long fleuve tranquille, et que oui, la vie peut être un roman, une saga à rebondissements. Au-delà de sa vie amoureuse, intense et passionnelle, qui fut étroitement liée à sa vie artistique - notamment avec Ulay, son double quasi gémellaire, c'est l'occasion de découvrir une époque, celle de l'Europe des années d'après-guerre, et plus particulièrement de la Yougoslavie communiste, et un éveil à la performance artistique des années 60-70-80. C'est un destin de femme forte, née de parents patriotes mais mal aimée par sa mère, en attente de reconnaissance quasi permanente, et puis, l'art qui la hante et qui la poussera à expérimenter et à repousser les limites de son corps à travers ses performances-spectacles. Une ode à la douleur, la souffrance, à l'amour aussi sans lequel rien de tout cela ne serait arrivé, et puis c'est l'histoire d'un éveil à la spiritualité qui la conduira à l'isolement, au silence, une autre façon de tester son corps et son âme, avant d'en faire le terreau de sa méthode de préparation à la performance.

Marine Abramovic est incontestablement une grande artiste, une figure incontournable de la culture underground, qui a révolutionné l'art de la performance et qui se livre ici dans un récit sans concession et non dénoué d'humour.

Catherine D.

Paru en octobre 2017. Existe aussi en format numérique.

couleursdelincendie lemaitrePlutôt réjouissant, ce deuxième tome de la saga de Pierre Lemaitre qui fait suite au roman "Au revoir là-haut", prix Goncourt 2013.  Nous y retrouvons la famille Péricourt en 1927, à l'aube d'années sombres. Le roman s'ouvre sur une scène particulièrement marquante : le jour des obsèques de Marcel Péricourt, sa fille Madeleine va assister à un drame fracassant qui va bouleverser sa vie... Son fils, Paul, âgé de sept ans, chute du second étage et s'écrase sur le cercueil de son grand-père... Il survit à l'accident mais sera paraplégique pour le reste de sa vie. Madeleine Péricourt va hériter de l'empire financier de son père mais à défaut de le gérer, va rapidement se retrouver bernée par ses proches, ruinée et presque à la rue. Animée par un désir de vengeance, elle décidera de reprendre son destin en mains pour se reconstruire coûte que coûte.

A la manière d'un roman-feuilleton populaire mené tambour battant, Pierre Lemaitre nous entraîne dans une narration rythmée, enlevée, truculente. Il dépeint en une fresque foisonnante le monde des années 1920-1930, la montée des fascismes en Europe, la crise économique, la fin d'une époque dorée pour les grandes familles bourgeoises et aristocratiques, le monde cynique des banques et des affaires, les dérives de l'évasion fiscale. Un monde qui n'est finalement pas si éloigné de celui dans lequel nous vivons actuellement...

La comédie humaine que dépeint Pierre Lemaître est très amusante. Ses personnages sont hauts en couleurs, souvent caricaturaux mais bien campés. Il fait la part belle aux femmes dans ce roman, puisque ce sont des héroïnes qui vont tirer leur épingle du jeu dans un monde pourtant dominé par les hommes.

Pierre Lemaitre, très en verve, nous prouve une fois de plus qu'il est passé maître dans l'art de nous de nous tenir en haleine. Sa plume est vive, virtuose, son ton est incisif, son plaisir d'écrire est palpable à la lecture de ce roman dans lequel on s'ennuie pas une seconde. Un livre à dévorer en attendant un troisième opus...

Delphine

Paru en janvier 2018. Existe aussi au format numérique.

retourlemberg philippesandsVoici un livre essentiel, initié par une invitation inattendue adressée à Philippe Sands de participer à une conférence à Lviv, en Ukraine, pour venir présenter ses différents travaux. Cette invitation va permettre à cet avocat franco-britannique de renom de se plonger dans le passé de son grand-père Léon Buchholz, né dans cette ville qui changea de nom de nombreuses fois (Lemberg, Lwow ou Lvov) au gré de son appartenance autrichienne, polonaise ou russe. Et Philippe Sands n'a pas son pareil pour faire revivre cette bourgade qui fut le centre historique de la Galicie, ville riche et étonnante, qui devient le fil rouge de ce récit passionnant et édifiant, au cours duquel l'auteur nous emporte dans son histoire familiale autant que dans l'histoire de l'émergence d'une justice internationale. C'est ainsi que nous allons apprendre et accompagner le destin de deux grands juristes juifs injustement oubliés, nés également à Lemberg, Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, qui ont respectivement défini et forgé les concepts de "crimes contre l'humanité" et de "génocide". Sans eux, le procès de Nuremberg n'aurait pas eu les conséquences qu'il a eues, notamment la reconnaissance légale du crime de "génocide" par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1946. Fasciné par ce procès, c'est par celui-ci que s'ouvre d'ailleurs le roman-récit de Philippe Sands. Un quatrième homme va également nous être révélé dans cette enquête édifiante, il s'agit de Hans Frank, avocat et ami d'Hitler, qui annonça à Lemberg en 1942 la mise en place de la "Solution finale" qui condamna à mort des millions de Juifs, parmi lesquels les familles Buchholz, Lauterpacht et Lemkin...

La lecture de cet ouvrage est indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à cette période noire de notre Histoire, mais également à ceux qui s'intéressent aux coïncidences, aux histoires familiales chargées de secrets et de coins sombres, aux familles juives qui ont fait le choix de fuir le massacre qui s'annonçait ou qui au contraire, ont fait le choix de rester... C'est aussi un ouvrage magistral qui nous apprend l'histoire de la naissance du droit international et de l'importance des mots dans ce domaine, en rendant hommage au courage et à la ténacité de ces deux brillants juristes juifs qui jouèrent un rôle essentiel dans le procès de Nuremberg.

Catherine D.

Paru en août 2017, existe aussi en format numérique.

 

altCe court roman nous fait découvrir le Brooklyn des années 70 à travers les yeux d'une toute jeune fille, August, fraîchement arrivée du Tennessee avec son père et son frère. Au lendemain de la guerre du Vietnam, le quartier est loin du nid branché qu'il est aujourd'hui... Héroïnomanes, prostituées, soldats mutilés et traumatisés en arpentent les rues, et le danger guette ses habitants. August y découvre l'amitié passionnelle, les débuts amoureux, la perte et le deuil, mais aussi une furieuse envie de découvrir le monde.

Auteure prolifique pour les adultes et les ados, Jacqueline Woodson s'inspire ici de sa propre expérience pour raconter la fin de l'enfance dans l'atmosphère si particulière de New York dans les seventies. Un très bon moment de lecture et des images qui résonnent encore longtemps dans la mémoire.

Hélène

Publié en janvier 2018, traduit de l'anglais (américain) par Sylvie Schneiter. Disponible aussi au format numérique.

arianeVoici un roman piquant à souhait ! Myriam Leroy nous raconte la vie d'adolescentes qui vivent au cœur du Brabant Wallon et qui seront, durant un temps, embarquées dans une amitié passionnelle. Cette relation bien que confortable par certains égards car elle donne à la narratrice une place au sein des jeunes de son école, va se révéler également cruelle et destructrice.

A travers cette histoire, on découvre ce coin particulier de notre Belgique, le Brabant Wallon, que Myriam Leroy dépeint avec cynisme parfois mais surtout avec beaucoup d'humour. Pour celles et ceux qui sont passés par Louvain-la-Neuve on y fait également une escale, et c'est rudement bien rendu, on s'y croirait.

Pour découvrir un extrait de ce livre lu par l'auteur, écoutez la jolie capsule sonore de SonaLitté.

Catherine M

Paru en janvier 2018. Existe aussi en format numérique.

altOn l'écoute à  la radio, on lit ses chroniques sur papier glacé, on découvre ses pièces au théâtre et on est touché.e.s par sa sensibilité dans son tout nouveau roman Apprendre à  lire. Premier roman dans lequel on ne retrouve pas forcément le ton incisif de ses chroniques, mais bien un patchwork d'éléments autobiographiques au service d'une histoire fictive à  l'écriture âpre et sensible.

Apprendre à  lire, c'est la chronique d'une relation perdue qui cherche à  s'établir entre un père octogénaire, bourru et veuf, Sarde d'origine, émigré en Belgique pour travailler dans les mines, et un fils plus tout jeune, ordonné et tyrannique, directeur d'un grand organe de presse, heureux depuis 30 ans avec son compagnon et artiste reconnu Alex, et adepte du sexe sans amour avec des prostitués de passage. La rencontre aura lieu, peut-être, suite à  la demande du père à  son fils de lui apprendre à  lire, pour ne pas arriver au paradis sans être capable de signer le registre... Face à  cette requête inattendue, le fils va buter, ne pas comprendre, et puis, se lancer maladroitement, avant de jeter l'éponge et d'engager un jeune homme, amant de passage, qui se destine au métier d'instituteur et qui se propose pour aider le père, d'abord à  lire et écrire, ensuite à  commander et réchauffer ses repas et à  accompagner l'apprentissage d'une balade quotidienne. On plonge dans le passé et l'enfance malheureuse du père par à -coups, on s'immerge dans le milieu superficiel et hype de la création artistique, on accompagne le narrateur dans son boulot impitoyable, bref on découvre un roman qui observe la vie quotidienne d'un père et d'un fils que tout oppose, avec en toile de fond la réalité de l'immigration italienne et de la classe ouvrière.

Voici le récit intime et touchant d'une relation père-fils compliquée, parsemée de non-dits et de violence retenue, un chassé-croisé filial désarçonnant et terriblement sensible. Un auteur à  découvrir et à  suivre!

Catherine D.

Paru en janvier 2017.

adnVoici un nouveau polar islandais qui m'a tenu éveillée une bonne partie de la nuit! L'auteure nous propose une enquête qui démarre au sein d'une petite famille fort attachante. Dans cette famille, Margret, petite fille de 7 ans, va devenir le témoin de terribles évènements. Elle devient donc la clé pour découvrir qui est l'auteur de terribles meurtres (âmes sensibles s'abstenir) mais traumatisée, elle garde le silence. Elle est aussi un témoin gênant... 

On découvre dans ce roman un commissariat où les relations ne sont pas toujours simples, où de vieilles amitiés et des anciens amours peuvent empoisonner le travail. Et c'est réjouissant car à ce niveau-là, les choses restent mystérieuses et apparemment une suite est prévue. Une lecture addictive, un polar plutôt psychologique qui se dévore avec plaisir.

Catherine

Paru en janvier 2018, traduit de l'islandais par Catherine MERCY, existe aussi en format numérique.

uncontinentdeuxmers nsondeA travers la vie d'un homme ayant réellement existé, Wilfried N'Sondé nous emmène dans les pages les plus sombres de notre histoire. Cela donne un livre passionnant, terrifiant et terriblement humain.

Nsaku Ne Vunda, orphelin recueilli par des missionnaires sur les bords du fleuve Kongo sera un des premiers prêtres africains. Au tout début du 17ème siècle, il est invité à se rendre à Rome pour devenir l'ambassadeur de la région du Bakongo auprès du pape. Il débute alors un périple qui commence par la traversée de la savane en direction de la côte et qui va durer des années. Il embarque à son insu sur un navire chargé d'esclaves et qui, avant de se rendre à Rome, fait un détour par le Brésil pour y vendre sa cargaison. Lorsqu'il tente de retraverser l'Atlantique en direction de l'Europe, il sera la cible de pirates et finira par débarquer sur les côtes portugaises alors que l'inquisition bat son plein... Les épreuves qu'il traverse vont le construire et façonner sa détermination pour dénoncer les horreurs de l'esclavage. Parallèlement, ses rencontres le mèneront également à devenir "une voix porteuse d'amour et d'espoir", persuadé qu'il existe aussi "une passion d'amour entre les humains, celle qui transcende la vie sur terre en une expérience sublime".

Véritable roman d'aventures, ce livre nous embarque littéralement avec le héros de l'histoire sur ce navire chargé d'esclaves et ça retourne les tripes... En même temps, cette histoire nous rappelle qu'à toutes les époques (même les plus noires) il y a des monstres mais aussi des gens qui se battent pour dénoncer les injustices et humaniser nos sociétés.

L'écriture de N'Sondé est belle, poétique, chatoyante. C'est assurément un auteur à découvrir (si ce n'est pas encore fait : ceci est en effet son cinquième roman). 

Catherine M

Janvier 2018

 

alt

David Huddle explore dans ce roman choral la part de secret qui se cache dans toute relation. Il fait parler des voisins, amants, amis - le lecteur apprend ce que les autres personnages ne sauront jamais, et on se régale d'être mis dans la confidence. L'atmosphère rappelle un peu celle des Furies de Lauren Groff (qu'on avait adoré à sa sortie en janvier 2017): américaine, suburbaine, middle class... On plonge avec délice dans les petits secrets de ces gens "comme tout le monde"...

Hélène

Paru en octobre 2017 (réédition de la version française parue en 2003), traduit par Dorothée Zumstein, aussi disponible en numérique.

altGros coup de cœur pour ce roman qui se déroule en Angleterre à l'époque victorienne. Il met en scène Cora Seaborne, une jeune femme tout juste veuve, qui décide de profiter de sa liberté retrouvée après la mort de son mari pour échapper au Londres bourgeois et guindé qui était son milieu. Avec son fils, Francis, et son amie Martha (activiste politique passionnée par le combat social), elle déménage au bord de la mer, dans l'Essex, où elle espère bien découvrir quelques fossiles. Portée par les récentes découvertes scientifiques, elle est intriguée par une légende locale: celle d'un immense serpent hantant les fonds marins et menaçant la population d'Aldwinter. Par des amis londoniens, Cora fait la connaissance du pasteur Ransome et de sa (nombreuse) famille, avec qui elle se lie rapidement d'une amitié profonde et sincère.

Le Serpent de l'Essex brasse des thèmes variés tels que le progrès scientifique et médical, le droit au logement, la religion,le féminisme et, bien sûr, les universels amour et amitié. Ses personnages sont superbement écrits, loin des stéréotypes de l'époque, tout en nuances et en humanité.

On ne peut qu'espérer que ce livre captivant recevra le même succès chez nous qu'en Angleterre - en tout cas, nous le recommandons chaleureusement!

Hélène

Traduit par Christine Laferrière. Paru en janvier 2018. Aussi disponible en livre numérique.

montraitre alaryPierre Alary signe une excellente adaptation en bande dessinée du non-moins excellent roman de Sorj Chalandon Mon traître.

Ce texte nous raconte une histoire d'amitié très forte entre le personnage d'Antoine, jeune luthier français idéaliste, et le personnage de Tyrone Meehan, héros de l'IRA qui trahira pourtant les siens pendant 25 ans. Belfast est le théâtre de cette amitié longue de trente années, de 1977 à 2007, et qui s'achève sur un point d'interrogation. Qu'est-ce qui a poussé cet homme au grand coeur à trahir ? Trahir son peuple ou ses amis revient-il à ne pas les aimer ? La BD soulève les mêmes questions que le roman et n'y apporte pas de réponse tranchée, et c'est ce qui fait toute sa finesse. "Le salaud, c'est parfois un gars formidable qui renonce." (Sorj Chalandon)

Pierre Alary a vraisemblabement pris son temps, a longuement mûri le projet avant de mettre ce récit en images : le résultat est très respectueux du texte original, aussi bien dans l'intensité de la narration, dans la finesse psychologique des personnages que dans les ambiances. Car il n'y a pas de doute, il est bien question ici de respect entre l'auteur de bande dessinée, Pierre Alary, pour le romancier et journaliste Sorj Chalandon. Le roman graphique au dessin maîtrisé rend hommage au travail du romancier, les images sont fortes et belles, les mots vont droit au coeur, les ambiances, aux couleurs de pluie et de tourbe, sont très réussies, le découpage est intelligent. Une bande dessinée qui a vraiment du caractère et que l'on vous recommande chaleureusement. (Tout comme le roman original !)

Delphine

Paru en janvier 2018. Adapté du roman de Sorj Chalandon Mon traître paru chez Grasset en 2008 et dans l'édition Livre de poche en 2009. (Existe aussi au format numérique)

altCharlotte, Emily et Anne Brontë nous ont légué certains des plus beaux romans anglais du XIXème siècle: Jane Eyre, Hurlevent, Agnes Grey (pour ne citer qu'eux) ont marqué leur époque et révélé ces trois sœurs au monde, d'abord sous leurs pseudonymes masculins, puis sous leurs vrais noms après la mort des deux plus jeunes, à l'âge d'à peine trente ans.

Dans cette biographie qui se lit comme un roman, Laura El Makki nous montre que les Brontë étaient davantage que des jeunes femmes célibataires et isolées dans leur presbytère du Yorkshire. Bien que très attachées à leur lande natale, ainsi qu'à leur famille, elles ont eu soif de découvrir le monde, et n'ont pas été épargnées par les drames de la vie.

Un très bon livre pour découvrir, sous un jour nouveau, cette sororité à l'immense talent.

Hélène

Paru en octobre 2017, existe aussi en numérique.

lephotographedemauthausen rubioUne histoire basée sur des faits réels qui met en lumière l’histoire du camp de concentration de Mauthausen mais également celle de Francisco Boix, républicain catalan capturé par les Allemands. Celui-ci réussit à faire sortir des photos du camp et essaya jusqu’à sa mort en 1951 de faire connaître la vérité sur ce dernier. C’est aussi l’histoire de l’Espagne, du franquisme et de la non reconnaissance par Madrid, encore aujourd’hui, du sort de milliers de républicains à Mauthausen. Des plaies non pansées qui sont plus que jamais d’actualité. Un dossier est annexé.

Grégory

Paru en septembre 2017. Aussi disponible au format numérique.

etsilamourcetaitaimer fabcaroOn retrouve avec énormément de plaisir l’humour de Fabcaro. Nous voilà plongés au cœur d’un amour aussi brûlant qu’impossible entre Michel, chanteur et livreur chez Speed Macédoine et Sandrine, qui semblait pourtant tellement heureuse dans son couple avec Henri. A la manière d’un roman-photo à l’eau de rose, ce roman graphique burlesque et absurde nous invite à une seconde lecture sur notre société.

Grégory

Paru en novembre 2017.

philocomix thivetPetit précis de philosophie à l’usage de ceux qui veulent réfléchir sans s’ennuyer. La réflexion n’est-elle pas d’ailleurs le meilleur chemin vers le bonheur ? Sont présentés ici avec humour dix grands philosophes de la pensée occidentale, de Platon à Kant. Certes, la vie et les enseignements de ces derniers sont simplifiés, mais l’approche ludique fait mouche et pourrait peut-être inciter certains lecteurs à chercher le(ur) bonheur dans d’autres ouvrages !

Grégory

Paru en août 2017. Existe en version numérique.

justkids smithEn 2010, Gallimard publiait en français les mémoires de jeunesse de Patti Smith. Elle y racontait ses premières années à New York et, surtout, son amitié avec Robert Mapplethorpe. Ce superbe texte est ici accompagné de photos et d’œuvres des deux artistes, qui nous plongent dans l’atmosphère si particulière du Chelsea Hotel, et du New York bohème des années 1970.

Une vrai bonne idée que cette belle édition, proposée juste à temps pour les fêtes de fin d'année!

Hélène

Paru en octobre 2017.

liconographe tablerondeProjet littéraire et graphique inédit, L’iconographe a pour ambition de présenter 50 livres illustrés par 50 artistes. La Table ronde a proposé à ces artistes contemporains d’illustrer la couverture d’un livre qui les a marqués et d’expliquer leur choix. Ce recueil revisite l’histoire littéraire (le choix des livres est très varié mais on retrouve beaucoup d’oeuvres classiques) par des illustrations inventives, belles et résolument modernes. Un très bel objet, dans l’air du temps.

Delphine

Paru en octobre 2017.

carambolages cambourakisOlivier Salon et Philippe Mouchès s’amusent à mélanger, combiner, provoquer des collusions, des collisions entre des oeuvres picturales de différentes époques.... des « carambolages ». Philippe Mouchès manipule les images, créant de nouveaux tableaux, aux contrastes saisissants. Et Olivier Salon les commente de sa plume vive, tisse un récit au ton burlesque et parfois irrévérencieux. Vivifiant.

Delphine

Paru en novembre 2017.

unanavelo doolandMême s’il comporte à l’instar d’un guide quelques conseils quant au matériel à emporter ou aux formalités à accomplir, ce livre est avant tout un carnet de voyage et de (belles) photos. Cet ouvrage procure une irrésistible envie de voyages et de rencontres et laisse transparaître le plaisir que s’est donné l’auteur, photographe et graphiste de formation, de vivre pleinement ce périple mais également de réaliser ce beau livre. On se laisse emporter !

Grégory

Paru en octobre 2017.

lesroutesdelasoie frankipanCet ouvrage dense propose une histoire du monde qui rompt avec nos références habituelles. Cette histoire est en effet racontée non pas à partir de l’Europe mais en tournant la focale et en la plaçant sur la partie du monde qui va de l’Est de la Méditerranée à l’Himalaya. Très agréable à lire, ce livre est essentiel. En effet, l’actualité se tourne aujourd’hui régulièrement vers cette région du monde dont on connaît assez peu l’histoire, alors que c’est là que l’Europe a ses racines. L’auteur, en redonnant à cette région ses lettres de noblesse, nous amène a changer notre regard sur les civilisations orientales. Et si nous, Européens, avions écrit l’histoire pour asseoir une position dominante ? Ne serait-il pas temps de respecter l’histoire de chaque partie du monde ? Car pour comprendre le présent, n’est-il pas nécessaire de comprendre l’histoire ?…

Catherine M.

Paru en octobre 2017. Aussi disponible en version numérique.